Bienvenue

Lisons ci-dessous les conclusions du rapport annuel 2015 de la Cour des Comptes sur le recours aux Partenariats Public-Privé (daté de février 2015). Bien vivre à Saint-leu en déduit que le recours de la Ville de Saint-Leu-la-Forêt à ce mode de financement ne satisfait pas aux conditions considérées comme nécessaires pour y recourir par la Cour des Comptes.

"Le contrat de partenariat ne présente pas pour les collectivités locales d’avantages décisifs par rapport aux formules classiques de la commande publique ou de gestion déléguée.

L’enquête confirme les constats précédemment formulés par la Cour dans ses rapports sur les partenariats public-privé pénitentiaires et du plan Hôpital 2007 : des évaluations préalables orientées, un risque financier lié à une absence de soutenabilité budgétaire des contrats, une faiblesse globale de l’accompagnement par la puissance publique et la difficulté d’établir la réalité sur les coûts.

Il convient donc de ne pas faire de cet outil dérogatoire un instrument financier détourné de ses objectifs initiaux, qui permettrait notamment aux collectivités de s’affranchir à court terme des contraintes budgétaires et comptables et de différer dans le temps le coût et la charge de certains investissements.

Dans ce cadre, le recours au contrat de partenariat ne se justifie que s’il respecte un certain nombre de conditions, parmi lesquelles :...

Depuis début janvier, des panneaux indicatifs ont été installés dans la ville pour permettre une meilleure localisation donc visibilité des commerces.

Le marché n’a pas été oublié puisqu’une enseigne a été posée sur sa façade extérieure afin de le repérer plus facilement.

"Réunir Saint-Leu" donne sur son site un compte-rendu détaillé de sa dernière réunion publique au cours de laquelle ces deux sujets ont été traités. C'est ICI

La Ville poursuit son plan de réhabilitation de la voirie communale. (source: site de la ville)

  • La réfection de la bande de roulement du chemin d’Apollon est programmée en novembre.
  • L’enfouissement de tous les réseaux, au niveau de la première partie du chemin de Bretoux (de l’avenue Jean Rostand à la rue Nungesser et Coli), commencera fin octobre.

Dans la foulée, Val-et-Forêt prendra en charge la réfection de la voirie.

  • Le passage Mathurin Duport (partie qui donne sur la rue Pasteur) fera l’objet avant la fin de l’année d’une réhabilitation complète.
  • Le stationnement devant l’église va être matérialisé par un aménagement spécifique pour les corbillards.

Le Front de Gauche a fait un tract sur l'inauguration de la place Saint Jean-Paul II en reprenant de vieux thèmes de Gauche comme "Ni sabre, ni goupillon". Qui aurait pensé qu'on pouvait l'appliquer à Sébastien Meurant, qu'on n'a jamais vu jouer au soldat, ni fréquenter beaucoup l'église ? Un thème donc qui a pris beaucoup de rides en France et bien évidemment à Saint-Leu. On aurait pu s'attendre à ce que le Front de Gauche l'applique à l'Arabie saoudite ou au Qatar, mais ils n'y ont sans doute pas pensé. Quelqu'un devrait leur dire !

L'autre débat qui anime Saint-Leu est celui de la rue Gambetta, la rue qui longe la voie de chemin de fer côté Plaine. On sait l'attachement du maire à augmenter le nombre de places de parking dans notre ville. C'est cette motivation qui l'a amené sans doute à changer le côté du stationnement dans la rue Gambetta. Ca ne plait pas aux riverains qui mettent en exergue les "dangers" liés à ce changement. On a vu dans le Parisien la photo de Mme Baquin, vice-Présidente de Réunir Saint-Leu, parmi les opposants, mais le site officiel de Réunir Saint-Leu ne fait pas mention de ce débat.

L'Humoriste concluait jadis : "Ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut se taire..."

En raison du renouvellement des voies ferrées et du remplacement d’appareils d’aiguillage, le passage à niveau n°13 (rue de Boissy/rue du Général de Gaulle) sera totalement fermé aux piétons et aux véhicules, du vendredi 4 juillet au vendredi 1er août inclus.
Il sera également fermé à certaines heures du week-end du 27 au 30 juin 2014 :
- de 2h à 3h du matin et de 11h à 12h le samedi 28 juin
- de 3h à 4h du matin et de 8h à 9h le dimanche 29 juin
- de 1h à 2h du matin le lundi 30 juin
A noter que des déviations seront mises en place par le passage à niveau de Vaucelles et par l'avenue Jean Rostand. 
Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.
Ces travaux impacteront également les usagers du train :
- tous les week-ends du mois de juin (jour férié compris) à l'exception des 21 et 22 juin,
- les week-ends du 5/6 juillet et 12/13/14 juillet,
- le week-end du 30/31 août.
Des bus de substitution seront mis en place entre les gares de Persan Beaumont et Ermont Eaubonne.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Eric Piolle, le nouveau maire Europe Ecologie – les Verts de Grenoble, a pris une première décision symbolique et dangereuse pour la ville.

La première décision du nouveau maire va faire du bruit : Eric Piolle veut supprimer la vidéosurveillance dans la ville. Pour cela, il va faire démonter les 18 caméras de vidéosurveillance présentes à Grenoble. Cette initiative fait grincer les dents de l’opposition, mais également de certains riverains qui ne se sentiront plus en sécurité. 

La disposition la plus emblématique de la loi SRU est l’obligation, pour les communes de plus de 3 500 habitants, de compter 20% (à son lancement) puis 25% de logements sociaux dans leur parc de logement. Votée par les communistes, gardée par la fausse droite, renforcée par les verts, la loi SRU, rappelons-le, a été votée par une majorité socialo-communiste en décembre 2000, sur proposition d’un ministre communiste, Jean-Claude Gayssot.

Cette loi de gauche a t-elle été annulée par tous les ministres de droite qui se sont succédé au logement ? Mais non, en fait, ils l’ont tous renforcée, notamment par la loi « Urbanisme et Habitat » de 2004, et les deux lois Grenelle. Enfin, Cécile Duflot, soucieuse de ne pas paraître moins à gauche que ses prédécesseurs prétendument de droite, en a renforcé les aspects coercitifs.

Fausse droite et vraie gauche, même logiciel !      Source: Vincent Bénard

La ville a adopté un nouveau règlement de voirie. Un document de référence indispensable pour fixer les règles d’occupation, d’utilisation et de gestion du domaine public municipal.
Pour le consulter cliquez ici.

La Lettre du Maire N° 18 de novembre 2013 fait apparaitre une forte diminution de la dette de la commune entre 2007 et 2013, ce qui lui permet d'indiquer que Saint-Leu est "sur la voie du désendettement".

Au conseil municipal de ce jeudi 12 décembre, Monsieur le Maire a confirmé les propos de son adjoint aux finances disant que ce n'est pas la commune qui avait fait un emprunt, mais le partenaire privé dans le PPP. Celà tout le monde le sait. Mais ce qu'on en savait pas, c'était si la ville avait fait ou pas le retraitement selon les normes comptables en vigueur.

Nous en savons maintenant davantage et la présentation des chiffres des dettes donnée par la ville ne nous parait pas conforme aux normes comptables en vigueur, car depuis le 1er janvier 2011, les PPP sont reclassés en Dettes, et consolidés dans les comptes des collectivités territoriales. Nous avons depuis ce 12 décembre la certitude que la Mairie publie des comptes selon des normes qui ne sont plus en vigueur depuis 2011.  Mais pour nous, comme Bien Vivre à Saint-Leu l'a toujours dit, le financement de la voirie par PPP a toujours été et est bien une dette déguisée. cf. un de nos articles  parmi plusieurs. Plus de détails ci-après...

La loi prévoit que toute opération de plus de 10 logements, ou plus de 2 000 m² de SHON, comporte 25% de logements sociaux, que le promoteur doit revendre à perte à un bailleur social. Et donc le promoteur doit reporter la perte sur le prix des logements vendus au secteur social sur les acheteurs de logements privés.

Autrement dit, quand vous achetez un logement neuf dans une opération comportant du logement social (soit quasiment toutes les opérations un peu importantes aujourd’hui), vous payez, sans qu’on vous le dise expressément, un impôt déguisé, correspondant à la perte que votre promoteur a fait sur les logements sociaux du même programme.