Bienvenue

- Des élus municipaux de la majorité informés, mais pas "consultés" sur les orientations générales du futur PLU,

- Des élus municipaux de la majorité n'ayant jamais eu à voter les orientations du futur PLU,

- Bref, un PLU qui n'est pas le fruit d'une proposition collective des élus de la majorité...

- Des fonctionnaires de la Mairie incapables de donner les jours et heures d'ouverture de l'exposition,

- Une exposition sur le PLU des plus sommaires qui ne répond pas à beaucoup de questions que les gens se posent,

-  Aucun communicant de la Mairie pour répondre pendant l'exposition aux questions des visiteurs,

- Aucune comparaison facile à appréhender entre le PLU 2005 et le nouveau PLU,

- Des élus municipaux recevant le document du PLU (plus de 100 pages) 6 jours ( !) avant le Conseil municipal où il doit être voté,

- Des habitants qui n'ont pas les moyens de matériellement comprendre ce que la Mairie veut faire de la Ville, bien ou mal, et à quel horizon, sauf à demander rendez-vous à l'Adjointe en charge,

- Ceci pour la méthode, sans parler du fond...

D'après des sources généralement bien informées, les conseillers municipaux de la majorité n'ont pas été sollicités pour apporter leurs conseils (c'est leur mission) au Maire de Saint-Leu dans l'élaboration du PLU. Ni dans la phase de réflexion préalable, ni dans la phase de définition des objectifs, ni par un vote interne à la majorité municipale dans un vote décisionnel. Nous aimerions bien entendu que ce soit inexact, mais tout porte à croire que le Maire manque de conseils.

La mairie a déclenché la procédure de modification du PLU (Plan Local d'Urbanisme). Contrairement à tous nos espoirs, il n'y est question que de densification. Nous avions déjà abordé cette question du temps de M. Le Gac, en 2006, lorsqu'il créa le premier PLU. 

Les anciens saintloupiens, tout comme ceux qui ont fui Paris et la petite couronne pour trouver à Saint-Leu l'espace et la tranquillité, n'ont aucune envie de voir la population de notre charmante petite ville augmenter. A notre connaissance, les associations comme la nôtre s'intéressant à l'urbanisme n'ont pas été consultées. En tous cas, Bien Vivre à Saint-Leu n'a pas été consultée.

bandeau-st-leu4.jpg

Faut-il rappeler que l'équipe municipale actuelle a été élue sur le programme de garder à Saint-Leu son caractère de « village » ? Or le PLU actuellement défini par le M. le Maire est basé sur la « densification » de Saint-Leu.

Ce que nous souhaitons combattre actuellement.

Tout ce qui nous est présenté sur les pages du site web de la Ville consacrées au PLU et donc en voie d'être décidé au prochain conseil municipal  du 27 janvier 2011 repose sur un postulat : « Il faut densifier Saint-Leu ».   Pourquoi ?

Caractéristiques générales

    Depuis la loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, le plan local d'urbanisme (PLU) remplace le plan d'occupation des sols (POS).

    Les deux principales innovations du PLU sont d'une part, la définition, à partir du diagnostic, du projet d'aménagement et de développement durable (PADD) de la commune, et d'autre part, la mise en œuvre d'une concertation systématique tout au long de l'élaboration du PLU.

    Le PLU fixe les règles générales d'utilisation du sol opposables aux tiers, c'est-à- dire qui s'imposent à tous.

La ZPPAUP, qui constitue une servitude d'utilité publique annexée au PLU, détermine un périmètre et des modalités de protection adaptés aux caractéristiques historiques, architecturales, urbaines et paysagères du patrimoine, et se substitue aux périmètres de protection des monuments historiques (rayons de 500 mètres).

Elle prend tout son sens dans une dynamique de mise en valeur du patrimoine architectural, urbain et paysager. Elle constitue alors pour la commune un document de référence qui guide les différentes actions qui peuvent être menées en faveur du patrimoine: campagnes de ravalement de façades, restauration de mobiliers urbains anciens, restaurations immobilières, embellissement des espaces publics, actions sur les devantures de magasins et enseignes, suppression de la publicité anarchique,....
 

logosaintleu.jpg Billet d’humeur ! Nous attendons avec impatience la révision du PLU promise pendant la campagne électorale.

Saint-Leu : 15 000 habitants, Saint-Leu : un village. C’est comme ça que nous aimons Saint-Leu.

Beaucoup d’entre nous ont quitté Paris ou la petite couronne pour trouver ici quelques espaces de verdure. Or que voyons-nous ? Des jardins coupés en deux pour de nouvelles constructions, des pavillons qui vont laisser la place à de petits immeubles, des cèdres abattus pour être remplacés par des constructions.

Il appartient à un PLU modifié de trouver les règles, propres à la commune et de nature à préserver sa personnalité, qui empêcheront notre village de devenir une ville. Il faut le plus vite possible réviser le PLU !  Ce sera l’occasion de vérifier que notre commune de 15 000 habitants n’a pas pour objectif de devenir une commune de 20 000 habitants.   "Small is beautiful".
 

La Municipalité a refusé la construction de trois pavillons sur un terrain de 2037 m2, avec 20m de façade, au N°90 de la rue de Boissy ( seule la construction d'un pavillon a été autorisée ), et ACCORDE un permis pour la construction d'un immeuble de 12 logements au N°80, sur un terrain de 1270 m2, sans façade, avec juste une entrée de 4,10m !

Nous relayons cette information reçue, qui, bien que non signée, met en évidence une vraie question :

Votre attention est attirée sur le projet de construction d'un immeuble au 80 bis rue de Boissy à St Leu, en pleine zone pavillonnaire.