Bienvenue

On peut s’inquiéter de la nomination d’Emmanuelle Cosse, égérie des Verts, au gouvernement. Non pas parce qu’elle « trahirait » ainsi ses amis : cela ne concerne qu’elle et eux. Mais qu’elle ait été affectée au Logement ! D’abord, parce qu’elle entend reprendre la calamiteuse loi de Cécile Duflot, à laquelle elle a succédé à ce poste, que Valls avait tenté d’édulcorer avec la loi Pinel. Et, déjà, les professionnels du bâtiment qui se souviennent de la situation catastrophique provoquée dans ce secteur par Duflot, sont en ébullition...

 

Ensuite, en raison de ses prises de position dans la crise des « réfugiés. » N’avait-elle pas déclaré : « Nous sommes un pays extrêmement riche qui a des capacités d'accueil extrêmement fortes. Donnons le message que nous accueillons tout le monde et que nous pouvons donner des droits aux réfugiés. Ce sont des gens qui n'ont pas le choix de toute façon ?» Accueillir tout le monde, par millions ! Où va-t-on les loger ? Maintenant qu’elle est ministre du Logement, va-t-elle réquisitionner maisons et appartements pour les mettre à disposition de ses protégés ? Duflot, après avoir inventé la taxe sur les logements vacants, avait déjà prévu de telles réquisitions en faveur des « plus démunis » mais elle n’a pas eu le temps de mettre en œuvre son projet. G.B.

Bulletin d'André Noël