Bienvenue

Un article d'Aleteia :

Voilà une bonne occasion de faire le plein de bonbons. Mais, prévient le père Aldo Buonaiuto, la ruse du diable est une friandise mortelle pour l'âme... Le prêtre exorciste Aldo Buonaiuto est anthropologue, démonologue et coordinateur du Service Antisectes de la Communauté Jean XXIII, à Rome. 

« C’est la grande fête du monde de l’occulte, le nouvel an des satanistes, c’est la fête de ce dieu des ténèbres », a déclaré le père Aldo Buonaiuto, exorciste et auteur du livre Halloween, El truco del diablo (« Halloween, le truc du diable », en français) à la chaîne de télévision italienne TV 2000...

affichefilmhalloweenSociologiques

Mise sous influence des mineurs. Brèche dans l'autorité des parents. Education à la délinquance, au mal, à la grossièreté. Apprentissage inconscient du mécanisme du chantage/racket aux enfants. Culte de la violence lié à un ensemble plus vaste : satanisme, profanation des cimetières. Le conformisme du laid s'étend. Le culte de la mort remplace le culte des morts et le respect des ancêtres.

Fête contraire à la tradition française. Un retour de 2000 ans en arrière (le druidisme, une incroyable régression intellectuelle). Contraire aux droits de l'enfant.

autocollant halloween non merciEconomiques

Indisposition d'une partie de la clientèle. Atteinte à la liberté des clients. Décoration omniprésente et agressive. Certains clients se détournent et vont ailleurs. Menace pour la fidélité de la clientèle. Comparaison impact ambiance Noël et Halloween. Acheter bien, c'est acheter beau, utile, durable : l'inverse d'Halloween. Dépenser pour Halloween, c'est gaspiller son argent, faire le jeu des marchands qui poussent à la dépense.

Santé publique...

Source: Le Parisien

Une grève totale, « pour sauver le système judiciaire ». À l’issue d’une assemblée générale qui s’est tenue ce mercredi matin et qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes, les avocats du Val-d’Oise ont investi les salles d’audience du palais de justice de Pontoise à 13 h 30 et demandé le renvoi de toutes les affaires, en présence des justiciables, pour expliquer leur mouvement.

De l'association Bien vivre à Saint-Leu

à Monsieur le Maire,

autocollant halloween non merciNous croyons le moment venu pour attirer votre attention sur Halloween, avec l'espoir d'en décourager l'organisation par la Mairie l'année prochaine.

Alors que la scène internationale est marquée en images par des meurtres filmés accomplis par des terroristes masqués, nous prions très respectueusement Mesdames et Messieurs nos élus de ne pas en rajouter en organisant (ou en facilitant) Halloween, l'expression institutionnalisée du laid, du macabre, du sinistre, du glauque, imposée à nos enfants. C'est aussi pour nos élus l'occasion de refuser, hors toute considération politique, les résurgences de cette entreprise de «déculturation» à vaste échelle, menée tambour battant à des fins consuméristes mais aussi idéologiques, forgée par les hommes de marketing au profit du grand commerce et de l'argent-roi.

Si, de prime abord, ces mascarades peuvent être considérées comme anodines, l'exploitation de cette légende, exploitation commerciale surtout, recèle pour les enfants des dangers que l'on se propose de rappeler à votre connaissance.

 

A cette occasion, les enfants sont encouragés à avoir une attitude bien peu citoyenne :

 

film halloween

  • Faine peur... en exhibant des tenues hideuses, à des gens que l'on va provoquer chez eux.
  • Faire du racket..., mini‑racket certes, mais ayant comme finalité l'obtention de friandises gratuitement, sous la menace ("tu me donnes... ou je te jette un sort").
  • Agir masqué..., ce qui crée dans l'imaginaire de l'enfant, friand de mystère, d'insolite et d'effets spéciaux, le goût de rechercher des activités morbides, ésotériques (spiritisme), macabres (profanation de tombes) et terroristes dans les pires cas.

Absence du beau, mais exhibition du laid et du hideux. Développement du mécanisme du chantage. Projection dans l'occultisme.

Vous avez vu les agriculteurs en colère ce jeudi. Dimanche, ils vous invitent au Festival de la terre à Sagy. Un grand moment de rassemblement qui a lieu seulement une fois tous les trois ans dans le Val-d’Oise (dans l’Essonne et les Yvelines les autres années). « Le but est vraiment de faire passer une journée festive à tous », résume Julien Sarazin, exploitant à Chaussy et président des Jeunes agriculteurs du Val-d’Oise qui organisent l’événement.

« Il y a aura un concours de labours traditionnel, mais aussi un grand marché du terroir. »...
 
Ce dimanche, de 10 heures à 18 heures, sur la D 38 à Sagy (rue du Vexin). Entrée : 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

La période des vacances d'été est trop souvent l'occasion d'abandons massifs des animaux de compagnie. Ils seraient 60 000 à en être victimes chaque année entre mai et septembre avec des pics considérables en juillet et en août. Et pourtant des solutions existent…

Pour ceux qui ne peuvent malheureusement pas partir avec leur animal de compagnie, passer une annonce via la plateforme «Entre Saint-Loupiens » est le moyen le plus pratique de trouver près de chez soi une personne prête à garder son animal.

Après les vives réactions des maires, la grogne gagne les policiers. La réorganisation de la police annoncée dans le Val-d’Oise ne leur convient pas. Tout du moins à ceux du syndicat SGP Police FO qui ont manifesté leur colère devant la préfecture de Cergy ce mardi midi. Une trentaine d’entre eux, habillés en civil, avait répondu à l’appel. Si le chiffre est mince, il s’explique par « l’interdiction de faire grève » selon Frédéric Jung, le secrétaire départemental SGP police FO et l’obligation pour les volontaires « de venir sur leur temps libre ».

En clair, la réforme consiste à transformer progressivement les onze circonscriptions actuelles en six circonscriptions d’agglomération. Cette mutualisation des moyens, qui débutera en septembre, impliquera les rattachements du commissariat de Bezons à celui d’Argenteuil et de celui de Garges-lès-Gonesse à Sarcelles. Le rattachement de Taverny à Ermont et celui de Deuil-la-Barre à Enghien-les-Bains suivront en 2016. Une réforme censée optimiser la lutte contre la délinquance avec plus de policiers sur le terrain et moins à l’intérieur des commissariats selon Pascale Dubois, la directrice départementale de la sécurité publique (DDSP).

Une vidéo publiée par l'association Contribuables Associés, déjà visionnée plus de 500.000 fois, suscite à juste titre l’indignation de nombreux Français. Dans cette vidéo, Angelo, jeune père de famille français mis à la rue avec sa famille suite à la perte de son emploi, déclare être contraint de mendier afin de fournir un toit à son bébé. Toutes les structures d’aide, étatiques ou associatives, auxquelles il s’est adressé n'ont rien pu faire pour lui. "Si j'avais été demandeur d'asile ou personne en situation irrégulière, on m'a dit qu'il y aurait eu une solution pour un hôtel, mais qui n'héberge que des immigrés". Le jeune père de famille, confie sa détresse et sa légitime colère.

La tragique histoire d’Angelo n’est malheureusement pas un cas isolé.  La majorité des personnes qui vivent dans la rue sont d’origine française, alors que les immigrés clandestins sont pris en charge par l’État,à travers l’Aide Médicale d’État (qui couvre les frais médicaux les plus bénins.... ou les plus coûteux) ou dans le cadre d'hébergement d'urgence. Le 12 juin, un communiqué de la ville de Nanterre nous apprenait que 30 SDF avaient dû être renvoyés d'un centre d'accueil pour que des clandestins y soient logés !
 

Le Préfet de Paris a fait savoir qu'il avait relogé sans délai les 460 migrants qui étaient en situation irrégulière dans le 19e arrondissement. Anne Hidalgo vient de le confirmer et de s'en réjouir publiquement sur BFM-TV.

Les Parisiens qui attendent un logement social et doivent - eux - attendre entre 6 et 10 ans selon la taille du logement, sont effarés et scandalisés de voir que des migrants en situatiuon irrégulière, des clandestins qui bafouent la loi française,  sont ainsi traités pendant qu'eux passent systématiquement après les immigrés !  

Il ne faudra pas s'étonner des scores du Front National !

En France, un cambriolage se produit toutes les 90 secondes. Le dispositif Voisins Vigilants est la réponse la plus efficace face à cette délinquance intolérable. Dans les quartiers de Voisins Vigilants, le Ministère de l’Intérieur constate une baisse des cambriolages. Retrouver la sérénité et réduire efficacement la délinquance est l'objectif du dispositif !

les voisins vigilants