Bienvenue

Après les accords d'Évian le 18 mars 1962, 55.000 à 75.000 Harkis (Algériens ayant combattu pour la France), ont été abandonnés en Algérie et victimes de sanglantes représailles. 60.000 ont été admis en France. Avec leurs descendants, leur communauté est estimée aujourd'hui à 500.000 personnes.

Instituée par le décret du 31 mars 2003, cette journée donne lieu chaque année, à Paris, à une cérémonie officielle. Le Président de la République est attendu dimanche dans la cour de l'Hôtel national des Invalides où il prononcera une allocution.. Outre François Hollande, l'ancien président Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, présidente du FN, et Jean-François Copé, candidat à la primaire de la droite, devraient assister à cet hommage.

Selon le secrétariat d'État aux Anciens combattants et à la Mémoire, cette journée sera l'occasion de présenter le bilan de la 2e année du «Plan Harki», le plan d'action en faveur des anciens membres des forces supplétives et de leurs proches présenté le 25 septembre 2014.