Bienvenue

Valérie Pécresse :On n'est pas en train de refaire le match, la loi Taubira, elle est passée. J'ai dit sur cette antenne à des dizaines de reprises...

Léa Salamé : Que vous avez changé d'avis.

Valérie Pécresse : J'ai dit ça en 2012. J'ai changé d'avis en 2012 sur le mariage gay [en 2014 en réalité, la loi Taubira n'ayant été adoptée qu'en mai 2013, ndlr], parce qu'il a été abrogé... il a été voté et on n'abroge pas une loi qui a des conséquences sociétales sur la vie des couples.

Léa Salamé : Donc il n'y a pas de message dans cette nomination ?

Valérie Pécresse : Je voudrais qu'on arrête de refaire le match. Il y a à droite des gens qui sont pour le mariage gay. [...] Moi je suis une républicaine. Dès que la loi a été votée, j'ai dit qu'on l'appliquerait et j'ai dit qu'humainement, il était pas possible de l'abroger. Donc je sais bien qu'il y a, à gauche comme à droite, des gens qui veulent refaire le match. Ce match, il est pour moi derrière nous (...)" 

Au moins, Valérie Pécresse est sur la même longueur d'onde que Nicolas Sarkozy : non à l'abrogation de la loi Taubira mais oui au vote des catholiques en sa faveur...

Source: Le Salon beige.