Bienvenue

2015 commence fort pour Emmanuel Macron. Le ministre de l'Economie a eu une formule, au sujet des jeunes patrons de start-up, qui consterne la gauche. «Il faut des jeunes qui aient envie de devenir milliardaires », affirme-t-il dans Les Echos, en guise de conclusion à un développement consacré à la force de ces petites entreprises innovantes. 

La Gauche comprend-elle enfin que ceux qui réussissent (les riches) sont utiles aux pauvres, que ce sont les talentueux, les doués, qui donnent du travail à ceux qui le sont moins, que si l'on spolie ceux qui créent de la valeur, ils partent apporter leur savoir-faire ailleurs ? Pas sûr que nos politiciens français, intégristes de l'Egalité, soient capables de comprendre cela.