En 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

Source: Contribuables associés

Cher contribuable,

Hier, nous avons vu que les syndicats, incontestablement forts de leurs subventions et de leur influence, ont la capacité de bloquer complètement le pays pour un oui ou pour un non.

Or non seulement ils ne sont absolument plus représentatifs des travailleurs français (moins de 3% de syndiqués dans le secteur privé), mais les grèves qu'ils lancent coûtent cher, parfois même très cher, quand elles ne coûtent pas de surcroît des emplois !...

Rencontre avec Jean-François BENON, Directeur général du Ceevo. "Mettre en valeur l'aspect logistique de son territoire".

Il faut avoir vu l'excellente enquête d'Elise Lucet sur les conséquences de l'application de la Directive européenne sur les travailleurs détachés : exemples: chauffeurs routiers roumains embauchés en Roumanie par une filiale de la SNCF pour venir faire du cabotage routier en France, ouvriers roumains employés à la construction de l'ensemble méthanier de Dunkerque. Cette Directive européenne met nos ouvriers au chômage, sous-paye les Roumains et les fait vivre dans de mauvaises conditions. Cette Directive ruine les entreprises françaises qui ne pratiquent pas la même politique de dumping social. Cette Directive prive notre système de Sécurité sociale des cotisations payées sur les emplois de travailleurs français.

L'enquête d'Elise Lucet est absolument remarquable. A voir en Replay de France 2: 

 
Le 1er décembre prochain à partir de 16h, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val d’Oise accueillera dans ses locaux de Cergy une soirée dédiée à la création / reprise et à la jeune entreprise. L’occasion pour les entrepreneurs de rencontrer en un seul lieu de nombreux spécialistes.

L’évènement s’adresse aux futurs créateurs ou repreneurs d’entreprises ainsi qu’aux dirigeants de jeunes entreprises. Pour l’occasion, des experts-comptables, avocats, banques et organismes de financement, associations d’aides à la création, pépinières d’entreprise, Pôle Emploi, ou encore protection sociale du dirigeant tiendront des stands.

Non !

D'évidence, comme vous, les chefs d'entrerpise ne font pas confiance à François Hollande, un homme qui s'est formé à HEC pendant 3 ans aux frais des entreprises pour apprendre à les gérer et les développer et qui, une fois son diplôme obtenu, est allé s'engager au PS.

Le problème du chômage en France, c'est Hollande, un chef d'Etat que son parcours personnel empêche absolument d'inspirer confiance aux investisseurs. La confiance est essentielle à la bonne marche de l'économie. Avec Hollande, le manque de confiance se traduit inexorablement par la montée du chômage !

Source: site de la ville:  

Le 12 mai dernier a été inauguré en présence d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, de Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu-la-Forêt et de Xavier Haquin, Président de Val d’Oise Habitat, un espace co-working au 133, rue du Général Leclerc.

C’est le premier co-working créé en France par un bailleur social. Il permettra à des entrepreneurs de partager un «open space» de 52 m2, conforme à leurs besoins en matière d’accès internet ou de téléphonie, et où chacun pourra également échanger ses savoir-faire. Ce système de travail coopératif permet en regroupant plusieurs activités au sein d’un même espace, de diviser le loyer par le nombre d’occupants.

Pour tout renseignement : 01 34 41 64 24 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Après la grande mobilisation du 9 mars à Paris, les indépendants se sont donnés rendez-vous lundi à Saint-Denis pour manifester devant le siège du RSI. Reportage exclusif de TV Libertés auprès des manifestants.

 

La chambre de métiers est débordée par les demandes de stage de la part des futurs artisans. Le changement de législation pour l'obtention de leur statut en est à l'origine.  Les stages de préparation à l’installation (SPI) sont obligatoires pour pouvoir être immatriculé au répertoire des métiers. Durant cinq jours, les futurs créateurs d’entreprise sont confrontés aux différentes situations qu’ils devront rencontrer dans leur vie de dirigeant.
 
Source: Le Parisien : article payant :  ICI
 
2015 commence fort pour Emmanuel Macron. Le ministre de l'Economie a eu une formule, au sujet des jeunes patrons de start-up, qui consterne la gauche. «Il faut des jeunes qui aient envie de devenir milliardaires », affirme-t-il dans Les Echos, en guise de conclusion à un développement consacré à la force de ces petites entreprises innovantes. 

La Gauche comprend-elle enfin que ceux qui réussissent (les riches) sont utiles aux pauvres, que ce sont les talentueux, les doués, qui donnent du travail à ceux qui le sont moins, que si l'on spolie ceux qui créent de la valeur, ils partent apporter leur savoir-faire ailleurs ? Pas sûr que nos politiciens français, intégristes de l'Egalité, soient capables de comprendre cela.

Source: le Salon beige.
Thomas Howell doit passer un entretien d’embauche dans un cabinet d’avocats réputé. Quand il voit arriver le recruteur, son étonnement est total... Un petit bijou, qui peut faire beaucoup pour (ré)accoutumer les gens à la présence de trisomiques parmi eux.