Bienvenue

Dans un communiqué, les artisans-bouchers d'Ile-de-France écrivent :

"En ce qui concerne l'abattage, la loi française est très claire : « l'étourdissement des animaux est obligatoire avant l'abattage». Une dérogation, c'est-à-dire une exception, est par ailleurs autorisée par la loi, dans le cadre des abattages rituels. (Code Rural, article R214-70). En France, environ 32% des animaux (veaux - bovins - ovins - caprins) sont abattus de façon rituelle (source DGAL, 2008)....

p1010654_516.jpg"Lorsqu'un commerce ferme, une banque s'installe". C'était ce qu'on se disait à Saint-Leu il y a quelques années. De nouvelles fermetures se sont produites et continuent à se produire. Quel sera le visage de Saint-Leu si la tendance actuelle se poursuit ? Voici quelques photos prises en juillet 2009.

D'autres villes essaient de choisir leurs commerces. Dix communes* du département ont donc décidé de délimiter des zones protégées sur leur territoire. Le but : éviter l'installation de commerces dits « morts » (banques, agences immobilières, opticiens...) à leur place. 
Cliquez ICI

* Franconville, Soisy-sous-Montmorency, Ermont, Montlignon, La Frette-sur-Seine, Taverny, Saint-Gratien, Argenteuil, Vétheuil et Pontoise.

L'ouverture dominicale sera un pas de plus vers l'asphyxie des petits commerces et du tissu des centre-villes. Les réactions se poursuivent avec une opposition qui ne faiblit pas. Jean-François Roubaud,  président de la CGPME, rappelle que depuis plusieurs années son syndicat s’est vivement opposé à l’ouverture dominicale :

« Banaliser l’ouverture dominicale, dans certaines zones ou sur l’ensemble du territoire, reviendrait non seulement à modifier considérablement la structure de notre société, mais également à créer des distorsions de concurrence entre les différentes formes de commerce. Si la Confédération a conscience des problèmes que peuvent générer des sites tels que Plan-de-Campagne, elle considère que les intérêts individuels ne doivent en aucun cas primer sur l’intérêt général. »

La vitrine ci-dessous a gagné le prix de la plus belle vitrine de Noël 2008. Cette vitrine a été offerte aux saintloupiens par Madame Kaiser,  la fleuriste du "Jardin d'Olivier", place de la Forge.  Merci, Madame !
 
 p1010452.jpg
 
 p1010453.jpg
 
 p1010455.jpg
 
 p1010451.jpg
 
 p1010454.jpg
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- L'ouverture des magasins dans les grandes zones commerciales qui bénéficient aujourd'hui de dérogations préfectorales est avalisée. Ainsi le gouvernement accorde une régularisation aux bénéficiaires de dérogations!  Les commerces qui ont  d'abord été dans l'illégalité, puis qui ont bénéficié de passe-droits, seront finalement régularisés ! Quel encouragement à violer la loi !
- Les magasins situés en «zones touristiques», et ceux des grandes agglomérations «frontalières» avec un pays où l'ouverture dominicale est autorisée (uniquement Lille actuellement), pourront ouvrir chaque dimanche. Il y aura donc des zones de travail obligatoire le dimanche.

- Les maires pourront autoriser l'ouverture huit dimanches par an, contre cinq actuellement. Recul apparent par rapport aux 10 dimanches d'abord envisagés. Mais le précédent ayant été créé par une disposition législative, on ne pourra plus revenir en arrière. Cette première brêche en amènera d'autres.

- Les heures travaillées le dimanche dans le cadre de ces nouvelles dérogations seront payées double. Qui sera obligé de travailler le dimanche pour boucler les fins de mois ? Ce seront les familles les plus désargentées.
Selon bon nombre de petits commerçants, la prolifération des grandes surfaces se fait sans cohérence. Et risque de mettre leur activité en péril. 
 
Val d'Oise. Lors de la dernière commission départementale des équipements commerciaux (CDEC), deux nouveaux supermarchés ont été autorisés ainsi que deux extensions de magasins existants. La situation ne réjouit pas les artisans, notamment dans l'alimentaire, confrontés à l'une des densités de surfaces commerciales les plus fortes d'Ile-de-France. 

Deux ministres importants du Gouvernement sont venus aujourd'hui au centre commercial Art de Vivre d'Eragny (Val d'Oise)  rendre visite aux magasins en ouverture dominicale illégale et encourager par des gestes visibles la Grande Distribution à ne pas respecter la loi actuellement en vigueur !!!  Xavier Bertrand et Luc Chatel, respectivement ministre du Travail et secrétaire d’Etat chargé de la Consommation, ont choisi à nouveau le dimanche pour annoncer leur volonté de faire voter la proposition de loi assouplissant les règles du travail  ce jour-là Ils étaient accompagnés de M. Poniatowski, favorable au travail le dimanche.

cessationdactivite.jpgFisac élargi à de nouvelles possibilités d'aides, nouveau droit de préemption sur les fonds commerciaux : la revitalisation des centres-ville était au menu du Congrès des maires, jeudi 27 novembre.

Le point sur ces deux outils assez complexes à mettre en oeuvre.

Le Président Sarkozy poursuit son idée fixe de faire travailler le dimanche. Ce serait un attentat contre le petit commerce qui est la trame véritable de notre tissu social. Ce serait aussi une atteinte à la vie des familles, une erreur économique, un recul de notre organisation sociétale.
La réflexion s’engage avec les commerçants. Le 21 octobre, le maire Sébastien Meurant organisait une réunion avec les commerçants de la ville ayant pour thème : « développement économique : perspectives d’avenir pour notre ville ».

 Plus d’une centaine de commerçants se sont rendus salle de la Croix Blanche, afin d’entendre les propositions de la nouvelle équipe municipale.

Plusieurs axes de réflexion on été évoqués, comme l’aménagement de solutions de stationnement, l’organisation d’évènements festifs à forte attractivité, une mise en place de signalétique pertinente et la création pour les deux zones commerciales de la ville (le centre ville et les Diablots) de groupes de travail visant à faire participer et à encore plus responsabiliser les acteurs économiques de Saint-Leu-la-Forêt.