Le 7 mai 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

 Depuis ce jeudi et jusqu’à samedi, la boutique de fleurs du quartier des Diablots, Nelly Fleurs, est en liquidation totale à Saint-Leu-la-Forêt (Val-d'Oise). Ouverte le 1er avril 1986, voilà huit mois que ses rideaux de fer sont baissés. Nelly, la mère de Gilles Leclerc, ce fleuriste de 32 ans tombé sous les balles des terroristes du Bataclan le 13 novembre 2015, n’a plus la force d’exercer sa passion. Sans ressource financière depuis plusieurs mois, elle a dû se résoudre à vendre son fonds de commerce et les murs. 

Afin de garantir une meilleure information des usagers sur leur commerce local, la municipalité offre aux commerçants la possibilité de mettre à jour eux-mêmes leurs coordonnées figurant sur le site de la ville à la rubrique «Annuaires».

Pour ce faire, les intéressés doivent au préalable se faire connaître auprès du service communication :
communication@saint-leu-la-foret
Ils recevront en retour par mail un code et un identifiant grâce auxquels ils pourront, d'une manière autonome, se connecter à l'annuaire du site de la ville, pour modifier les informations les concernant ou encore ajouter, s’ils le souhaitent, des liens ou des photos.

Ce dispositif, qui permet aux acteurs de l’économie locale d’être plus visibles et de mieux renseigner leur clientèle, s'applique aussi au monde associatif.

Pour tout renseignement, les commerçants sont invités à contacter le service communication au 01 30 40 22 12

Une pharmacie-drive sera bien construite à Saint-Leu-la-Forêt. La deuxième du Val-d'Oise après celle d'Eragny. Le permis de construire a été validé et le projet, bien que redouté par certains, a reçu toutes les autorisations nécessaires. Situé au niveau du rond-point du Jubilé, non loin de l'A 115, ce commerce d'un genre nouveau pourrait bien révolutionner les habitudes des consommateurs.
Il ouvrira en 2015. « Ce sera une pharmacie tout à fait classique avec un service en plus au volant », indique son concepteur, Laurent Couderc...

"La FIAC est le spectacle le plus drôle de Paris !"

Afin de garantir une meilleure information des usagers sur leur commerce local, la municipalité offre aux commerçants la possibilité de mettre à jour eux-mêmes leurs coordonnées figurant sur le site de la ville à la rubrique «Annuaires». Pour ce faire, les intéressés préalablement contactés par téléphone, recevront un code et un identifiant grâce auxquels ils pourront modifier personnellement les informations les concernant, et y ajouter, s'ils le souhaitent, des liens ou des photos.

Plusieurs pharmaciens de Saint-Leu ont collé sur leur devanture une affiche de protestation contre l'autorisation d'ouverture d'une "pharmacie drive". La création de ce nouveau type de commerce en haut de l'avenue Edmond Rostand a été rendue possible par la vente d'un terrain par la mairie au pharmacien demandeur. Cette vente entraine la suppression du parking, pourtant très utile aux parents qui venaient déposer ou rechercher leurs enfants au Rosaire. Les pharmaciens font valoir que les saintloupiens, lorsqu'ils viennent acheter un médicament, en profitent pour faire une autre course; c'est donc l'ensemble des commerces du centre-ville qui seraient affectés par cette création inattendue. Les pharmaciens appellent à réagir. Voir l'affiche ci-dessous...

Interrogé à ce sujet hier lors d'une réunion électorale ce 11 mars, Monsieur Meurant répond que la ville a réussi à vendre à l'acheteur à cette occasion un terrain qui n'avait pas de valeur marchande, car trop petit pour construire. Quant aux autorisations pour installer une pharmacie, il a indiqué que cela n'était pas de sa responsabilité.

Afin de garantir une meilleure information des usagers sur leur commerce local, la municipalité va offrir aux commerçants la possibilité de mettre à jour eux-mêmes leurs coordonnées figurant sur le site de la ville à la rubrique «Annuaires». Pour ce faire, les intéressés préalablement contactés par téléphone, recevront un code et un identifiant grâce auxquels ils pourront modifier personnellement les informations les concernant, et y ajouter, s’ils le souhaitent, des liens ou des photos.   Source: site web de la ville.

Du temps de Guignol, les voleurs avaient peur des gendarmes. De nos jours, c'est l'inverse ! Le changement, c'est maintenant !
Afin de garantir une meilleure information des usagers sur leur commerce local, la municipalité va offrir aux commerçants la possibilité de mettre à jour eux-mêmes leurs coordonnées figurant sur le site de la ville à la rubrique «Annuaires». Pour ce faire, les intéressés préalablement contactés par téléphone, recevront un code et un identifiant grâce auxquels ils pourront modifier personnellement les informations les concernant, et y ajouter, s’ils le souhaitent, des liens ou des photos.

Ce dispositif qui permettra aux acteurs de l’économie locale d’être plus visibles et de mieux renseigner leur clientèle, sera étendu dans la foulée au monde associatif. 
Pour tout renseignement, les commerçants sont invités à contacter la mairie au 01 30 40 22 91 pour créer leur accès rapidement et bénéficier au plus vite de ce nouveau service.  Source: site web de la ville.
Communiqué de la Chambre d’agriculture francilienne: « La région compte cinq abattoirs : l’un est spécialisé dans le porc, les autres abattent tous les cheptels de manière rituelle. Pour des raisons de simplification des processus et poussés par la réduction des coûts, les abattoirs se sont tournés vers un procédé unique d’abattage rituel, délaissant, de fait, la méthode traditionnelle qui exige que l’animal soit étourdi avant d’être tué.»

Jean-Baptiste Galloo, vice-président de la Maison de l’élevage d’Ile-de-France, l’a confirmé : « Sur les quatre abattoirs qui restent en Ile-de-France et qui abattent des bovins ou des ovins, la totalité pratique presque exclusivement l’abattage rituel, halal ou cacher ».

Mail adressé par Auchan à Bien Vivre à Saint Leu

... La distribution (GMS et boucheries traditionnelles) commercialise une offre significative de produits issus de l'abattage rituel (halal et casher) dûment étiqueté. Par ailleurs, une petite partie de la viande issue de modes d'abattage rituels est intégrée dans le circuit général et peut ainsi être commercialisée dans les boucheries traditionnelles ou les rayons boucherie de la grande distribution sans mention particulière....