Bienvenue

L’idéologie actuelle des institutions de l’Union européenne

Mars 2017

Les membres du Parlement européen sont les porte-voix, naïfs ou conscients, d’une idéologie qui a en détestation tout ce qui constitue un attachement à la nation, à la terre, à nos ancêtres… Il n’y a plus de frontières, il n’y a plus de limites. Cela est valable aussi pour la famille.

Dans la continuité de Mai 68, les institutions européennes ont opté pour une rupture avec le passé, avec l’héritage chrétien de la civilisation européenne. A la place, l’Union européenne se fait le chantre d’un projet profondément individualiste et nihiliste. Selon sa philosophie relativiste, nous ne serions que des êtres interchangeables indépendamment des différences religieuses, sexuelles, ethniques… 

"Le brouillard de la guerre s’épaissit. Le pire n’est pas certain, mais tout devient possible"

PidvLe général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, adresse une brève lettre à ses soldats dans laquelle la clairvoyance s'allie au courage et à l'espérance : 

"Mon cher camarade,

Je vous écris ces quelques mots depuis l’Australie où je rencontre, en ce moment même, nos homologues militaires. Chaque semaine, des signaux, venus des cinq continents, accréditent l’idée d’une dégradation sécuritaire. Le monde semble, chaque jour, plus instable et plus incertain. Ici, à l’autre bout du monde, je le mesure tout autant. L’évolution n’a pas pu vous échapper ; vous êtes – ou vous serez bientôt – en première ligne.

Lu dans Les 4 Vérités :

"[...] Le 9 mars dernier, le sénat de l’Arizona a adopté une loi donnant (ou plutôt redonnant) cours légal à l’or et à l’argent.Concrètement, cela signifie que l’or et l’argent redeviennent des monnaies – concurrentes du dollar. Or, tout le monde sait que le dollar et l’euro sont, en réalité, des fausses monnaies. Non pas au sens où elles seraient illégales, mais au sens où les États et les banques centrales manipulent leur valeur à l’envi. Par conséquent, reconnaître la valeur monétaire des métaux précieux est littéralement révolutionnaire : cela permet aux citoyens de se protéger contre les manipulations monétaires de leurs dirigeants. Selon toute vraisemblance, cela va soit chasser le dollar, soit, plus vraisemblablement, forcer ce dernier à flotter réellement sans manipulation. Accepter l’or comme monnaie interdit, en effet, l’usage de la planche à billets : si la Fed s’y aventure, tous les citoyens de l’Arizona vont se ruer vers l’or, si j’ose dire, et abandonner le dollar.

Claude BodinClaude Bodin (LR) a présenté sa campagne pour les législatives de juin prochain ce mardi matin. Le conseiller régional  met en avant sa « légitimité« , son « expérience » et peut également compter sur le soutien des principaux élus de droite de la circonscription. 

L’ancien député Claude Bodin (LR) tentera de reprendre la 4ème circonscription du Val d’Oise à la gauche en juin prochain. Une circonscription qu’il avait perdu en 2012 après l’élection de François Hollande. Depuis 5 ans, Claude Bodin affirme n’avoir « rien lâché et être resté sur le terrain« . « En fait, je suis déjà en campagne depuis 2012 ! » confie l’actuel conseiller régional d’Ile-de-France...

Le compte pénibilité ? "Je n'aime pas le terme. Donc je le supprimerai, car il induit que le travail est une douleur", assure @EmmanuelMacron

 

Cédric Pietralunga sur Twitter  Le compte pénibilité  Je naime pas le terme donc je le supprimerai car il induit que le travail e

 

A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, les soutiens de Benoît Hamon dans le Val d’Oise mettent les bouchées doubles pour faire connaître le programme du candidat PS. 150 actions de terrains sont prévues cette semaine dans tout le département, ainsi que des réunions publiques. 

« Il est temps de parler du programme ! » tonne Rachid Temal, le patron du PS Val d’Oise, en plein tractage à Franconville. Dans une campagne « largement polluée par l’affaire Fillon »  , le PS compte sur le programme « original, concret et chiffré » de Benoît Hamon pour décider les abstentionnistes de se déplacer dans les urnes le 23 avril prochain. Pour convaincre, le PS mènera cette semaine une importante campagne de terrain : tractages, marchés, gare… mais surtout du porte à porte...

Alors que François Fillon, embourbé dans les affaires, est distancé par le duo Le Pen/Macron dans les sondages, ils sont de plus en plus nombreux chez Les Républicains à imaginer le « 21 avril de droite ». ..

Les grandes leçons de morale n’y feront rien : « Dire que c’est l’extrême droite, le mal absolu, les gens s’en foutent complètement maintenant. »

« Quand, dans un parti politique, pas un élu ne dit qu’il votera Le Pen mais que 40% des électeurs le feront, il y a un problème », se lamente un député. […]

L’ "YVONNEGATE" a existé ...  Qui pourrait imaginer le Général de Gaulle mis en examen ?" Personne, bien sûr, pensons-nous tous. Et, qui pourrait imaginer le Général soupçonné puis vilipendé et enfin calomnié pour avoir rémunéré son épouse Yvonne pendant la résistance ?

Par un curieux hasard ( ???? ) l'affaire se produit lors de la campagne pour l'election présidentielle de 1965, dans laquelle le Général se présente à sa propre succession...  Voyez la suite ...

Selon les sondages - dont on connaît la fiabilité -, un certain nombre de citoyens semblent aujourd’hui attirés par cette personnalité nouvelle qui incarnerait le renouveau de la politique. En réalité, il est la réincarnation de l’ancien monde, celui qui a détruit toutes les bases de notre société. Il est, par sa proximité et sa connivence avec le Président sortant, le représentant de cette caste que nous ne pouvons plus supporter.

Et, il faut bien l’avouer, nous ne pouvons pas envisager cinq ans de plus de macrollandisme, car Emmanuel Macron a prévu une politique épouvantable à tous les niveaux :...

La dernière fois qu'un directeur de la banque Rothschild est devenu président, cela nous a couté très cher et on le paye encore chaque année, chaque jour... Le coût de financement de la dette publique est payé chaque année aux banques privées.

3 janvier 1973, réforme de la Banque de France  par Georges Pompidou, ancien directeur de la banque Rothschild : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette loi de 1973, il a perdu ce droit qui est du même coup délégué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépens de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin. Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

Macron3Georges Pompidou a remplacé la Banque de France par les banques privées dans le financement de la nation. M. Macron venant aussi de la banque Rothschild, est le candidat de la finance mondialiste. On peut tout craindre de cette finance, maintenat que notre dette approche les 100% du PIB, et c'est vraiment incompréhensible de voir des socialistes qui avaient applaudi Hollande en 2012 pour sa phrase célèbre "mon ennemi, c'est la finance", aller voter en nombre pour ce monsieur, chouchou le la finance internationale.

"Tuer" ses adversaires de Droite. Pour ce faire, toutes les méthodes semblent utilisées pour jeter l'opprobre sur François Fillon et Marine Le Pen. Tout cela est bien entendu improuvable, car le pouvoir est aux mains d'hommes politiques rompus aux coups de Jarnac. Mais à force de mobiliser les politiques, les médias, les juges, les banques, la ficelle est chaque jour plus visible. Machiavel est aux commandes !