Bienvenue

Sébastien Meurant, votre maire :
sans rendez-vous de 9 h à 12 h le 13 décembre 2014.
 
Anne Marioli, 6ème adjointe au maire en charge des affaires sociales :
sans rendez-vous de 9 h à 12 h le 15 novembre 2014.

Christian Malacain, conseiller municipal, liste saint-Leu-la-Forêt Bleu Marine :
chaque premier samedi du mois de 10h à 12h le 6 décembre 2014.

Réunir Saint-Leu :
chaque dernier samedi du mois de 10h à 12h le 29 novembre 2014.
96e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

Mesdames et Messieurs les élus(es), Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués, Mesdames et Messieurs les présidents(es) d’associations,
Chères Saint-Loupiennes, chers Saint-Loupiens,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
 
Le 1er novembre dernier, à l’occasion de la fête de la Toussaint, je me suis rendu, comme chaque année, entouré des miens, au cimetière pour me recueillir et honorer les sépultures de mes proches disparus bien trop tôt. Ma route a alors croisé celle de notre monument aux morts. Cet édifice érigé en 1921 recense notamment les enfants de notre ville, morts pour la France durant la Première Guerre mondiale.
 
Il y a cent ans, quelle famille de Saint-Leu-la-Forêt ne fut pas concernée par la mort d’un enfant, d’un frère, d’un père ou d’un ami ? Il a été recensé 153 tués sur une population de 4000 habitants. A cette époque naissaient 50 enfants par an dans notre village...
 

Centenaire 1914 : Saint-Leu-la-Forêt sur les traces de la Grande guerre.

100 ans après le début de la Grande guerre, Saint-Leu-la-Forêt se souvient de ce conflit mondial qui aura durablement bouleversé la vie du peuple français et des Saint-Loupiens. Après 1914, la ville ne fut plus jamais la même. Pour ne pas oublier, la ville convie les Saint-Loupiens à des manifestations qui prennent la mesure de l’évènement et des personnes. De cette Première guerre mondiale définitivement tragique, il ne faut surtout pas perdre le fil de l’histoire !  Des rendez-vous pour raviver la mémoire....

Trois associations de maires se sont inquiétées, le 13 octobre, de la suppression à la rentrée de septembre de l’aide financière apportée aux communes pour réformer les rythmes scolaires. 

Consternation” de l’Association des maires de France ; “vive inquiétude” de l’Association des petites villes de France ; “quand l’État revient insidieusement sur ses promesses”, tacle Villes de France – ex Fédération des villes moyennes. Les trois associations d’élus ont mis en garde, lundi 13 octobre, contre une éventuelle suppression partielle dès la rentrée 2015 du fonds d’amorçage, qui aide des communes à réformer les rythmes scolaires.

L’association Réunir Saint-Leu a tenu hier une réunion publique à la médiathèque. Nous y étions. Rappelons en simplifiant qu’une majorité de saint-loupiens de l’opposition ont – selon nous - retenu cette structure pour se présenter aux Municipales tant il était périlleux de se présenter sous l’étiquette socialiste. Mais l’association a toujours voulu se défaire de cette couleur peu porteuse et se dit très ouverte à tous les résidents de bonne volonté.

C’était la première réunion publique depuis sa défaite électorale. Elle a traduit sa volonté de rester présente dans le débat public à Saint-Leu et dans l’esprit des saint-loupiens. Pour elle, être dans l’opposition n’est pas facile. Il y a en effet la contrainte d’aller à la pêche aux informations en raison d’une politique municipale dont la transparence n’est pas – et de loin - la première qualité. Pour faire connaître ses points de vue, elle entend développer pendant les six ans à venir divers moyens de communication avec la population : site web, réunions publiques, journal,… Au niveau du conseil municipal, elle ne compte pas particulièrement sur le retentissement des travaux en commission pour diffuser ses positions, et recourra volontiers aux questions écrites et aux questions orales.

Les thèmes abordés ont été :...

Source: newsletter de la ville.
Depuis son élection de 2008, Sébastien Meurant ne cesse de dénoncer la dimension pernicieuse  et le caractère abusif des emprunts structurés (devenus toxiques pour les communes) contractés par son prédécesseur avec Dexia, considérant qu’il n’est pas acceptable que les banques dédiées aux collectivités ne remplissent pas leur mission élémentaire de conseil et opacifient certaines procédures pour gagner de l’argent à n’importe quel prix ! Pour le maire de Saint-Leu-la-Forêt, «Chacun doit se rendre compte que les produits financiers TOFIX FIXM qui ont été proposés, étaient hautement spéculatifs et parfaitement inadaptés au fonctionnement des collectivités. Pour la ville, les enjeux s’élèvent aujourd’hui à plusieurs millions d’euros. Cette année, Saint-Leu-la-Forêt doit verser plus de 300 000 euros d’intérêt en trop ! ».

Accueil du Centre de Loisirs de la Châtaigneraie : un budget multiplié par 2 sans aucune concertation !!

Nous sommes une fois de plus inquiets de la dérive des finances de la ville et de l'opacité des décisions de Maire qui vont finir par aboutir à l'augmentation de nos impôts locaux.

•    le 21 octobre 2013, le Maire confiait le projet de reconstruction de l'accueil de la Châtaigneraie sur la base d'un projet global de 300 000 euros TTC
•    le 9 avril 2014, lors du Débat d'Orientation Budgétaire du Conseil Municipal, le Maire confirmait ce projet comme un projet majeur, annoncé comme la 1ère réalisation d'envergure du nouveau mandat
•    le 5 juin 2014 se déroulait la commission municipale « Travaux & Urbanisme » sans qu'aucune alerte ne soit remontée quant à un dépassement de budget 
•    le 25 juin 2014, nous avons découvert en fouillant dans le détail du compte rendu des décisions du maire, que celui-ci avait décidé de doubler le budget initial (587 994 euros TTC), par simple avenant.

Nous sommes particulièrement inquiets qu'un homme seul dispose à sa convenance des finances de la ville sans aucune transparence ni concertation...

christian malacainChristian Malacain, conseiller municipal Rassemblement Bleu Marine, inaugure ce samedi 6 septembre sa permanence mensuelle. Il recevra à la mairie les saintloupiens désireux de le rencontrer le premier samedi de chaque mois de 10h à 12h.

Il publie aussi sa première tribune dans le nouveau numéro de 'Dans ma ville' dans la rubrique "Libre expression des groupes politiques":...

A la lecture du site "Réunir Saint Leu" et de l'article du Parisien qui lui est consacré ce 10 juillet, on croit comprendre que, pour les responsables de la Gauche saintloupienne, faire de la politique "sérieusement", ça ne paye plus. En effet, qu'on aime ou qu'on n'aime pas les idées socialistes, on ne peut contester que le programme de Réunir Saint Leu pour les municipales ait été fait avec beaucoup de sérieux et de recherche. Malgré cela, la liste a été sévèrement battue. Pour eux, la déception a été à la hauteur des efforts consentis.

Ne voilà-t-il pas que Réunir Saint Leu, après s'être réorganisée, se lance dans "les jeux", les "siestes littéraires", les "balades citoyennes", les "barbecues", les "concours photo" ? L'association prépare un plan d'actions "ludiques". Quelle déception pour ceux qui croient en la valeur et la noblesse de la politique ! Les responsables de Réunir Saint Leu nous avaient habitués à beaucoup mieux !

Il est vrai qu'actuellement, dans un autre genre, au plus haut sommet de l'Etat, le président ne trouve rien de mieux à faire que des commémorations en série... au lieu de s'attaquer aux vrais défis.

 
Source: message reçu de "Réunir Saint-Leu"

"Pour réaffirmer notre détermination et défendre nos orientations présentées aux municipales 2014, notre collectif devient Association. Unité territoriale, solidarité, urbanisme, finance, cadre de vie et environnement, … autant de sujets qui intéressent de nombreux saint-loupiens sur lesquels notre association compte s’investir pour l’intérêt général. Nous poursuivrons donc nos actions dans le but de « réunir » Saint-Leu-la-Forêt et comptons sur votre présence en septembre pour une grande réunion publique.

Lire le communiqué de presse

Président de l’association : Eric Dubertrand, Vice-présidents : Monique Baquin et Gérard Pouettre, Secrétaire Générale : Isabelle Aprile, Trésorier : Stéphane Ohanian."

En juin dernier avaient lieu les assemblées constitutives des nouveaux groupes de quartier.

Le groupe de quartier de la Plaine sera représenté par Catherine  FABRE (la présidente), Jenny LAZARE, Georges MARINGUE, Françoise RENAULT, Sébastien Joël BENABDELLAH, Alexandre LUDET, Nicole STEIN, Anne Sophie HADDAD, Francine PICAULT

Le groupe de quartier du centre-ville sera représenté par Yves MICHEL (le président), Jean-François JOSSERRAND, Stéphanie HECQUET, Yvan MESNIER, Emilie OURSEL, Jean-Claude DUCOS, Christiane JAGER, Nathalie HOANG, Elysabeth LE RU

Le groupe de quartier des Coteaux sera représenté par Bernard ROUSSELIN (le président), Jean-Claude BELIAH, Sandrine LESEC, Mehrnaz BUCHER, Marc TOURET, Madame MORO, Jocelyne MAHIEU, Benoît SARAZIN 

Le groupe de quartier des Tannières sera représenté par Christine CLAIRE (la présidente), Gérard ROUZAUD, Benoît VEILLON, Bruno GOUGET, Guy BARAT, Philippe ETRILLARD, Stéphanie CUNHA, Jean-François LESTRIAT, Adrien GUINAULT