Bienvenue

La commémoration du 71e anniversaire de la Libération de Saint-Leu-la-Forêt présidée par le maire, Sébastien Meurant aura lieu ledimanche 13 septembre en présence des associations d’anciens combattants, des porte-drapeaux, de la fanfare du « Réveil de Saint-Leu » et de nombreux élus du Conseil municipal.

La commémoration du 71e anniversaire de la Libération de Saint-Leu-la-Forêt présidée par le maire, Sébastien Meurant aura lieu le dimanche 13 septembre en présence des associations d’anciens combattants, des porte-drapeaux, de la fanfare du « Réveil de Saint-Leu » et de nombreux élus du Conseil municipal.

La messe du souvenir à 10h30 en l’église Saint-Leu/Saint-Gilles sera suivi d’un rassemblement place de la mairie à 11 h 30 pour la cérémonie des couleurs et la lecture des messages républicains. Rappelons que notre commune fut libérée du joug de l’Occupant, le mardi  29 août 1944 par un détachement de blindés américains, entré par la place de la Forge.

Souhaitons que les nombreuses commémorations que nous célébrons soient des occasions de renforcer l'esprit de résistance des Français dans notre pays qui est hélas à nouveau en guerre.

Le prochain Conseil municipal aura lieu le lundi 22 juin à 20h30.

Pour consulter le compte rendu du dernier conseil municipal, cliquez sur ce lien.

Source: VONews : Alors que les communes subissent une baisse des dotations de l’Etat, Sébastien Meurant, maire UMP de Saint-Leu-la-Forêt, monte au créneau. « Cette atteinte à l’intérêt général, ce mépris pour les collectivités justifie largement la colère des maires qui ne peuvent plus faire de plus en plus avec de moins en moins de moyens », s’agace l’élu.

meurant.pngLe tout nouveau conseiller départemental du Val d’Oise, dont la commune aurait perdu « 45 % de dotations » depuis 2008, et« 326 000 euros » rien que pour cette année, fustige ainsi les mesures prises par le gouvernement socialiste. « Alors que l’État claironne en annonçant une baisse des impôts sur le revenu, plus démagogique que réelle, et qui n’aura que peu d’effet sur le pouvoir d’achat des catégories moyennes, il revient aux maires d’expliquer à leurs administrés que le niveau dramatique de la baisse des dotations de l’État ne permettra pas indéfiniment aux collectivités de maintenir la qualité des services municipaux », s’agace-t-il, précisant que de nombreuses communes doivent tout de même augmenter leurs impôts.

Et de pointer les nouvelles dépenses imposées aux mairies : « Quand en plus de cette baisse historique, les maires doivent faire face à des dépenses liées à de nouvelles obligations imposées par l’État, comme c’est le cas avec le financement des rythmes scolaires, la colère est plus vive encore », assure l’élu, qui redoute les conséquences pour l’économie. « Si l’État ne revoit pas sa copie, les communes seront contraintes à réduire en 2017 leurs dépenses d’investissement de 45 % par rapport à 2013. C’est la menace d’une faillite tragique et inévitablement plus de chômage et plus de misère ! », juge Sébastien Meurant.

Désormais, l’édile appelle à chercher des solutions « Alors s’il y a une réelle mise en danger des comptes des collectivités, si l’investissement public local est un moteur économique prédominant, il convient d’aller bien plus loin que la conférence d’urgence sur l’investissement des communes », conclut-il.

 

 
Dans un discours qu'il a donné le 31 janvier à l'occasion des Voeux, M. Dubertrand conteste la qualité de bon gestionnaire de M. Meurant [que sa co-listière lui donne dans sa campagne des Départementales]. Extraits:  Source: Réunir Saint-Leu
 
"...Il [M. Meurant] a donc brossé un tableau complètement décalé, caricatural, qui m’a laissé pantois et j’ai senti, chez un certain nombre d’entre vous, un certain doute sur sa capacité à comprendre le monde, à comprendre la France et donc du coup à pouvoir agir efficacement localement...
 
Depuis des années, le maire de Saint-Leu essaie d’urbaniser la ville de façon maladroite, de façon rapide, tout simplement pour obtenir la possibilité d’obtenir des milliers de saint loupiens en plus, sans avoir de vision à 10 ou 15 ans et encore moins de projet urbain à proposer et à soumettre au débat public...
 
Or aujourd’hui que constate-t-on ? On constate qu’il fait n’importe quoi ! Les projets fleurissent et continuent à fleurir dans Saint-Leu sans cohérence d’ensemble et sans service derrière..."

 

Position dans le classement des villes de 10 000 à 50 000 habitants : n°444 sur 777

NOTES DE SÉBASTIEN MEURANT

CRITÈRESNOTESPLUS D'INFO
Budget et fiscalité 10,17 / 20 Voir le détail
Santé 10,48 / 20 Voir le détail
Enfance 10 / 20 Voir le détail
Commerces alimentaires 8,81 / 20 Voir le détail
Commerces non-alimentaires 10,73 / 20 Voir le détail
Divers 10 / 20 Voir le détail

 

Source: L"internaute

De l'avis de beaucoup de saint-loupiens, le discours de notre maire, Sébatien Meurant, à l'occasion des Voeux du Maire, a été un bon discours. C'est pourquoi nous avons souhaité mettre sur notre site un lien direct vers ce texte publié sur le site de la ville.  C'est ICI !

Le conseil municipal du lundi 19 janvier 2015 a voté à l'unanimité moins une abstention le projet de protocole vigilance citoyenne, communément appelé "Voisins vigilants". Le projet a été particulièrement suivi par le conseiller délégué à la prévention et à la sécurité, Mourad Aït Omar. 

Parmi les réactions à ce vote, notons que le conseiller municipal Rassemblement Bleu Marine, Christian Malacain, considère que c'est une excellente mesure qui vient compléter le dispositif de vidéo-protection. De même, le Groupe de quartier de la Plaine, qui avait demandé cette mise en place sous la présidence de Catherine Fabre,va certainement se montrer tout à fait heureux de voir cette demande satisfaite.

Le bétonnage de notre ville (sur lequel Bien vivre à Saint-Leu n'a cessé d'attirer l'attention bien avant les dernières élections municipales) continue inexorablement semble-t-il.

Christian Malacain (RBM) "constate qu'il est déjà très difficile de se garer et que cela deviendra impossible si le maire n'exige pas des promoteurs deux places de parking pour chaque appartement construit".

Réunir Saint-Leu déplore une urbanisation anarchique : "Aujourd’hui notre cadre de vie est menacé par des projets d’urbanisation incohérents et des décisions budgétaires de court terme !".

Nombreux sont les maires à dénoncer la baisse des dotations de l’État aux collectivités locales. Ces derniers jours, coup sur coup, deux maires du Val-d’Oise montent au créneau : un élu communiste, le conseiller général et maire de Bezons Dominique Lesparre et l’UMP Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu-la-Forêt.

À Saint-Leu-la-Forêt, le maire UMP Sébastien Meurant, vice-président de Val-et-Forêt et vice-président de l’Union des maires, monte également au créneau...

Dénoncé par Fabien Bouglé, conseiller municipal d'opposition à Versailles :

B"Quelle que soit notre sensibilité politique, nous assistons médusés au spectacle affligeant de nos élus qui trahissent leurs électeurs au lendemain de leur élection. Leur cynisme est devenu insupportable à tous ceux qui chérissent leur pays et leur civilisation. Ne voit-on pas des députés, fanfaronnant dans les rangs de la Manif pour tous être absents le lendemain à l’Assemblée nationale lorsqu’il s’agit de soutenir les mesures en faveur de la famille ou de la vie ? C’est à une voix près que les allocations ont été mises sous condition de ressources mardi dernier…

Il ne suffit pas, en effet, de recommander à nos élus conciliants de signer des chartes, encore faut-il s’assurer qu’ils font tout pour les appliquer.

Combien sont-ils, en effet, à s’être engagés en signant la Charte de la Manif pour tous sans qu’aucun geste concret ne soit venu infléchir leur politique municipale ? Ont-ils mis en œuvre son contenu, à commencer par la nomination d’un adjoint à la famille ? Ont-ils pesé sur les inspections académiques et les écoles municipales pour éviter l’introduction de l’idéologie du genre ? Ont-ils veillé à protéger nos enfants des affichages dégradants ? Ont-ils tout mis en œuvre pour faire de la famille une priorité et la mettre au cœur de la cité ? [...]"

A Saint-Leu-la-Forêt, le maire Sébastien Meurant a été élu après avoir signé la Charte de La Manif Pour Tous. Depuis les élections, nous n'avons pas entendu parler d'une action faisant suite à sa signature. Le conseiller municipal RBM, M. Malacain, tout comme l'association Bien Vivre à Saint-Leu, interpellent le maire à ce sujet sans recevoir de réponse. Les électeurs jugeront !