Bienvenue

"Manifestation d’élus du 19 septembre à Cergy

Saint-Leu-la-Forêt au premier rang 

Samedi prochain, devant la préfecture du Val-d’Oise à Cergy, Sébastien Meurant et de nombreux élus municipaux saint-loupiens prendront part à la manifestation nationale d’élus en colère face à la baisse historique des dotations d’État. Une mobilisation à la mesure des enjeux car il en va avant tout de la survie du service public communal de proximité auquel nos administrés sont tant attachés !

L’association des maires de France (AMF) a décidé d’une journée nationale d’action des maires le 19 septembre prochain sous une forme « décentralisée » pour protester contre la réduction des moyens. 

Pour l’AMF, «cette décision sans précédent est en résonance avec la profonde préoccupation de très nombreux élus qui doivent faire face simultanément à une forte réduction des moyens et à un accroissement continu des charges pesant sur les communes et les intercommunalités ainsi qu’aux besoins des Français fragilisés par la crise économique ».

Cette journée de mobilisation vise à informer et sensibiliser directement l’ensemble de la population des conséquences de la baisse brutale et inéquitable des dotations sur l’investissement et les services publics locaux. La diminution des concours de l’État aux collectivités territoriales a commencé en 2014 (- 1,5 milliard d’euros). Pour chacune des années 2015, 2016 et 2017, les crédits seront amputés de 3,67 milliards (dont 2 milliards pour les communes et intercommunalités), soit 11 milliards sur trois ans. Selon toutes les associations d’élus, cela représente un manque à gagner de 28 milliards de 2014 à 2017.

En décidant de réduire de 30 % ses dotations, jusqu’à maintenant accordées aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions auprès des citoyens, y compris les plus vitales, l’État agit malencontreusement sur la vie quotidienne de 66 millions de Français, largement liée aux actions communales. Quelle institution, même très bien gérée, pourrait survivre à une telle amputation ?

La cause des collectivités

Pour Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu-la-Forêt et vice-président de l’AMIF (Association des maires d’île-de France), la participation à la manifestation du 19 septembre doit être un signal d’alarme fondamental en direction du gouvernement.«Les dotations d’État ont atteint un niveau inimaginable ! Pour Saint-Leu-la-Forêt, c’est deux millions d’euros en moins aujourd’hui et autant d’investissements nécessaires dont le financement est compromis. D’autant que la volonté de la municipalité est de ne pas augmenter les taux d’imposition locaux jusqu’à la fin du mandat ! Si l’État s’entête à ne pas étaler davantage dans le temps la baisse des dotations, et ajoute constamment des charges supplémentaires (comme ce fut le cas avec la réforme des rythmes scolaires), c’est la pérennité même des services publics de proximité qui sera menacée. L’État est en train de désinvestir les collectivités de leurs missions de service public et cela dans un total mépris de l’intérêt général. Car ce sont les communes qui, en premier lieu, ont à gérer les problématiques de vie quotidienne : qu’il s’agisse de sécurité, de travail, d’éducation, de social, de loisirs ou de transport. Ce sont d’abord aux communes qu’on reconnaît l’organisation de la cité. On ne peut donc les priver davantage des subsides qui leur sont essentiels pour tenir leur rôle. Plus que jamais les villes ont besoin de moyens adaptés pour répondre aux besoins de leurs administrés ! »

 

ASSOCIATIONS, FORCES VIVES DU TERRITOIRE, HABITANTS...
ENSEMBLE RENDEZ-VOUS SAMEDI 19 SEPTEMBRE A 11H15
SUR LE PARVIS DE LA PREFECTURE A CERGY