En 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

Sebasien MeurantUne tonalité très politique, comme à son habitude, pour les voeux de Sébastien Meurant, qui vise en juin prochain le poste de député de la circonscription (il est en concurrence avec Claude Bodin pour l’investiture des Républicains). Le maire (Lr) de Saint-Leu-la-Forêt, conseiller départemental, sent bien les choses : « 2017 sera une bonne année. Je vous le dis, le changement, c’est pour bientôt », qualifiant le quinquennat de « collapsus du bon sens. En médecine, ce terme désigne l’effondrement d’un organe creux et mou ».

Un écoquartier à la pointe de la modernité

Sébastien Meurant a rappelé qu’en terme de sécurité, « Le Figaro nous classe en 5e position des départements les plus violents », justifiant ainsi le renfort et l’armement de sa police municipale...

La cour d’appel de Versailles a débouté la ville de Saint-Leu-la-Fôret dans le cadre de sa bataille judiciaire contre la banque Dexia, suite à 8 millions d’emprunts toxiques contractés par l’ancienne équipe municipale.

Sébastien Meurant ne digère pas la décision de la cour d’appel de Versailles. La juridiction de seconde instance a donné raison, le 21 septembre dernier, à la banque Dexia auprès de laquelle la ville a contracté des emprunts toxiques en 2007. « La cour d’appel n’a pas considéré que le Tofix Fixm – intitulé des emprunts vendus par Dexia – était spéculatif alors qu’il varie tous les jours et est recalculé plusieurs fois par an ! Je rappelle que ce taux aujourd’hui s’élève à 22,6 % alors qu’au départ il était à moins de 4% ! », s’agace le maire LR de Saint-Leu-la-Fôret qui n’hésite pas à parler de tromperie sur la marchandise. « La cour d’appel a aussi considéré que la banque n’avait pas d’obligation de conseil vis-à-vis des collectivités », précise le Sébastien Meurant. Dans son arrêt, la cour d’appel de Versailles évoque également que « la commune était capable d’appréhender le risque des emprunts » et que « la ville avait parfait compris la nature des contrats litigieux »...

La cour d'appel de Versailles a débouté hier mercredi quatre communes - dont Saint-Leu-la-Forêt - qui réclamaient l'annulation de prêts contractés avec la banque Dexia qui s'étaient révélés toxiques, en rejetant toute faute du créancier.

Les décisions, qui se veulent de principe, ont été rendues après une audience en "chambre réunie", un dispositif "rarissime et exceptionnel, qui entend conférer une certaine solennité aux arrêts", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. 

Les communes de Saint-Cast-le-Guildo (Côtes d'Armor), Saint-Leu-la-Forêt (Val-d'Oise), Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) et Carrières-sur-Seine (Yvelines) contestaient les emprunts, dont la part variable des intérêts, calquée sur des parités diverses (par exemple, euro/franc suisse ou dollar/franc suisse), avaient entraîné des taux de remboursement parfois considérables. Pour les deux premières communes, la justice avait reconnu dans un premier temps un manquement à l'obligation d'information de la banque à l'égard des collectivités et condamné Dexia à des dommages et intérêts. 

« Le premier flic de France », malgré une idée reçue et largement médiatisée, n’est pas le ministre de l’Intérieur mais bien le maire. Doté de la qualité d’officier de police judiciaire par le Code d’instruction criminelle, le maire a conservé cette attribution au fil des siècles. Par ailleurs, pourvu des pouvoirs de police administrative dans les domaines de la sécurité, de la tranquillité et de la sécurité publiques, le premier magistrat de nos villes et de nos villages se pose en arbitre naturel des politiques de sécurité.

"Il faut l’admettre, quelle que soit notre sensibilité, notre pays connaît une crise politique sans précédent !"

Chères Saint-Loupiennes, chers Saint-Loupiens,

«A quoi sert François Hollande ?» C’est le surprenant sujet d’examen de droit constitutionnel soumis à des étudiants de l’Université d’Angoulême La Couronne. Ce que certains considèrent comme une maladresse de plume aura eu le mérite de poser la question du rôle du président de la République au moment où notre pays connaît « la chienlit » pour reprendre l’expression inspirée du général de Gaulle. Celui qui avait déclaré vouloir être un président normal aura, en tous points, discrédité sa fonction au fil de manœuvres grossières qui auront transcendé sa capacité à ne rien décider, préférant être le premier président à rouler en scooter ou à livrer des croissants !

Car il faut l’admettre, quelle que soit notre sensibilité, notre pays connaît une crise politique sans précédent : de Montebourg à Macron, le chef de l’état se perd dans des synthèses improbables de Premier secrétaire; le Premier ministre a une vision de la sociale démocratie qui fait les frais des vieux réflexes staliniens de ses alliés frondeurs; et le Parlement est affaibli par des passages en force qui montrent bien que ce pays n’a plus de majorité !...

Pour consulter le discours de Sébastien Meurant, cliquez sur ce lien.

Pour voir la vidéo de Sébastien Meurant présentant ses voeux, rendez-vous sur la Webtv de Saint-Leu-la-Forêt en cliquant sur ce lien.

Nouveaux horaires
pour la mairie

 

La mairie vous accueille désormais :
- le lundi de 13h30 à 17h30
- le mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
- le mercredi de 8h30 à 12h
- et le samedi de 9h à 12h

Déménagements

 
 

Nouvelle adresse pour les Services Techniques désormais regroupés dans la zone d’activités au 14 rue Charles Cros.

La direction des Affaires scolaires, de l’Enfance, de la Jeunesse et des Sports vient de s’installer au 14, rue de l’Eglise dans des locaux plus vastes et plus fonctionnels. Elle remplace ainsi l’école de Musique désormais au Charme au Loup.


Le service de l’Urbanisme quant à lui intègrera prochainement la mairie au 52, rue du Général Leclerc. Une réorganisation des services municipaux pour plus de cohésion et d’efficacité !

Source: Le Parisien

Le secret de cette innovation locale : de l’huile, tout simplement. Son concepteur Franck Mirabelli a par inadvertance fait tomber une LED dans un verre d’huile d’olive et s’est aperçu qu’il se dégageait une luminosité beaucoup plus intense. « À un moment où les collectivités sont financièrement étranglées, l’éclairage public représente un coût très important », estime le maire (LR) de Saint-Leu-la-Forêt, Sébastien Meurant. « Dans notre commune, nous payons environ 300 000 € par an. Nous espérons une économie de 50 à 70 %. »

Dans un premier temps, la ville, qui compte au total 2 200 points lumineux, se dote de 350 ampoules. « Les économies réalisées seront réinvesties pour équiper le reste de la ville petit à petit », annonce l’élu.

Malacain devant la mairieSource: Dans Ma Ville (DMV) - Christian Malacain

"Alors que la plupart des médias désinforme les Français, il serait plus que temps, ainsi que nous l'avons maintes fois réclamé, que certains journaux, livres et publications reflétant la réalité actuelle de ce qui se passe réellement dans notre pays, soient représentés en bonne place dans notre médiathèque. Tous nos compatriotes n'accédant pas forcement aux réseaux sociaux susceptibles de les informer correctement.

Les torrents migratoires qui menacent et envahissent la France, ses régions et ses communes démontrent la justesse des analyses et des prévisions du Front National prouvant ainsi qu'il avait raison!

Plus que jamais la France doit retrouver la maîtrise de ses frontières.

Les français doivent être prioritaires dans l'accès à l'emploi, aux logements, aux soins et aux aides sociales. Seules ces mesures de bon sens stopperont les pompes aspirantes de cette immigration massive et subversive, avant qu'il ne soit trop tard !!!  ...

"Manifestation d’élus du 19 septembre à Cergy

Saint-Leu-la-Forêt au premier rang 

Samedi prochain, devant la préfecture du Val-d’Oise à Cergy, Sébastien Meurant et de nombreux élus municipaux saint-loupiens prendront part à la manifestation nationale d’élus en colère face à la baisse historique des dotations d’État. Une mobilisation à la mesure des enjeux car il en va avant tout de la survie du service public communal de proximité auquel nos administrés sont tant attachés !

L’association des maires de France (AMF) a décidé d’une journée nationale d’action des maires le 19 septembre prochain sous une forme « décentralisée » pour protester contre la réduction des moyens. 

Pour l’AMF, «cette décision sans précédent est en résonance avec la profonde préoccupation de très nombreux élus qui doivent faire face simultanément à une forte réduction des moyens et à un accroissement continu des charges pesant sur les communes et les intercommunalités ainsi qu’aux besoins des Français fragilisés par la crise économique ».

La commémoration du 71e anniversaire de la Libération de Saint-Leu-la-Forêt présidée par le maire, Sébastien Meurant aura lieu ledimanche 13 septembre en présence des associations d’anciens combattants, des porte-drapeaux, de la fanfare du « Réveil de Saint-Leu » et de nombreux élus du Conseil municipal.