Bienvenue

Face aux menaces sur le mariage, l'Association de catholiques du Val d'Oise, comme beaucoup d'autres, appelle les catholiques à réagir le 18 novembre prochain. Voyez ci-dessous: ...

Pourquoi les Socialistes veulent-ils la parité partout,
mais pas dans le mariage ?

 “Quand le peuple vote mal, il faut changer le peuple” a dit Bertolt Brecht.  Eh bien, nos élites ont décidé de changer de peuple: avortement remboursé à 100%, contraception bientôt remboursée à 100%, euthanasie en projet, mais nationalité française accordée plus facilement à tous. Selon notre démographe pontoisien, Jacques Dupâquier, la loi de 1974 sur l'avortement a créé en France une dépression démographique très supérieure à celle résultant de l'hécatombe de la guerre 14-18 ! Quel changement dans notre pays en quarante ans !

Les vrais manipulateurs de marionnettes se cachent toujours. La plus grande ruse de Satan est de faire croire qu’il n’existe pas...




Lu sur Le Post:   La crise de l'euro a encore franchi un nouveau palier cette semaine.

Coup sur coup, 3 événements sont venus précipiter les choses :

- Le gouvernement Sarkozy a présenté lundi, avec le soutien du parti socialiste, un projet de loi de finances rectificative qui intègre les 15 milliards d'euros de dette supplémentaire liés au nouveau plan de renflouement de la Grèce (voir réaction politique d'opposition à ce projet) ;

- Chypre sera très certainement le prochain Etat de la zone euro à faire appel au FESF, le fonds européen charger de renflouer les Etats surendettés victimes de la monnaie unique ;

- L'Italie vacille très sérieusement et fait chuter les bourses européennes.
Une nouvelle fois, le CAC 40 a dévissé aujourd'hui (-1,82%). Les taux italiens à 10 ans ont atteint un sommet historique : plus de 6%. L'Italie est en train de plonger.
La question est de savoir si l'Italie tombera avant ou après l'Espagne, dont les taux ont aussi battu des records aujourd'hui.

Les peuples européens des Etats qui résistent encore un peu ont de plus en plus de mal à accepter de devoir sans cesse payer, et s'endetter, pour renflouer des pays qui continuent de dévisser les uns après les autres.

Source: Bulletin des Amis de l'Information Libre. 
 
Ce que retient l'homme de la rue - du moins celui qui s'y intéresse encore ! - de ces réunions au sommet pour « sauver l'euro », c'est que les dirigeants continuent de débattre entre eux, de décider, de dépenser et de se congratuler réciproquement sans songer un seul instant aux peuples qu'ils sont censés représenter. Ils nous annoncent tour à tour la création d'un poste de ministre européen de l'économie, une mutualisation des risques, une mise sous tutelle de la Grèce et... une facture de 158 milliards € pour sauver, avec ce pays, l'euro et l'Europe ! Ils oublient qu'ils les avaient déjà « sauvés », il y a un an pour 110 milliards €. Comme cela n'a pas suffi, François Fillon nous annonce maintenant que les Français émargeront cette fois pour 15 milliards €, ce qui est beaucoup pour un Etat « en faillite » comme la France, selon la formule du même Fillon.
 
Au fait : qu'en pensent les Français que l'on convie chaque jour à se serrer davantage la ceinture pour contenir leur déficit budgétaire et commencer à rembourser leur dette publique ? Leur demande-t-on seulement leur avis ?

La crise monétaire et financière internationale, notamment celle des finances américaines et de l’euro, crée des inquiétudes croissantes dans l’opinion et les medias internationaux. Hier, le journal espagnol El Pays titrait « l’euro au bord du gouffre » et le Figaro demandait à l’Etat français de se serrer la ceinture. Le Monde du 13 juillet titre : « ces gamins qui, nous gouvernent » et ajoute « la situation requiert des adultes et on en manque à Washington comme à Bruxelles ». La dette américaine croît sans mesure et les Européens ne savent comment gérer la dette grecque. Cette situation résulte de l’inculture de la plupart des dirigeants politiques en sciences économiques et de leur goût pour les largesses à but électoraliste....

Alors que les dirigeants européens et les technocrates non-élus de Bruxelles se réunissent à nouveau demain, je tenais à réagir sur mon blog à la tragicomédie qui est en train de se jouer sous nos yeux...

En effet, ce sont les mêmes dirigeants et les mêmes technocrates hors-sol qui ont complètement échoué économiquement depuis 10 ans, les mêmes qui ont dilapidé des dizaines de milliards d’euros du contribuable européen pour sauver un système destructeur d’emplois, les mêmes qui ont refusé à l’Europe le droit pourtant élémentaire de se protéger, les mêmes qui ont été désavoués par référendum, qui prétendent aujourd’hui sauver l’Europe...

Depuis les déclarations d'Eva Joly sur le défilé du 14 juillet, et la réponse de Marine Le Pen sur RTL, la ligne de fracture de la vie politique française apparaît plus clairement.  Cette ligne de fracture qui passe entre les deux femmes est aussi la ligne de fracture idéologique qui structure le débat politique.

Et cette fracture, ce n'est pas la gauche contre la droite.


 Eva Joly propose la suppression du défilé militaire du 14 juillet

La candidate d'Europe écologie-Les Verts  à la présidentielle s'est déclarée jeudi favorable à la suppression du défilé militaire du 14 juillet, qu'elle a proposé de remplacer par un "défilé citoyen".

Condamnation unanime de la classe politique de la proposition d'Eva Joly. Parmi toutes les déclarations, nous reproduisons ci-dessous le Communiqué du député Jacques Myard:

"Eva, souviens toi de Narvik !

La proposition d'Eva JOLY de supprimer le défilé du 14 juillet pour le remplacer par un défilé civil des enfants, des adultes, et des personnes âgées relève d'un pacifisme primaire imbécile et criminel, digne de l'appel de Stockholm....


La multiplication des plans de « sauvetage » de la zone euro est en train de précipiter la France dans la spirale infernale de la dette, en témoigne le nouvel alourdissement du déficit de l’Etat en mai. Soyons pragmatiques, acceptons la fin de l’expérience désastreuse de l’euro et rendons-nous à l’évidence : cette monnaie est vouée à disparaître....