Bienvenue

Le 1er juillet, TVLibertés consacrait une séquence de son journal télévisé à l’arrivée de Civitas en politique. Les quelques mots d’Alain Escada sur les lobbies infiltrés dans l’opposition nationale et la nécessité d’en revenir aux fondamentaux pour défendre notre civilisation sonnaient particulièrement justes : le lendemain, la section FN à Sciences Po soutenait la Marche des Fiertés LGBT !

La conclusion d’Elise Blaise, présentatrice du journal télévisé de TVLibertés : « Avec Civitas, le débat politique promet probablement d’être plus animé et plus libéré ».

 

 

Voici le jugement sans appel d'Alain Minc sur le Brexit: " Le Brexit, c'est la victoire des gens peu formés sur le gens éduqués ! ".

Du haut de sa suffisance, Alain Minc représente bien le monde arrogant des "zélites" qui se croient supérieures. En fait, il faut savoir qu'Alain Minc a "planté" toutes les sociétés dont il a eu la direction. Il a tout échoué dans sa vie professionnelle. Mais il doit avoir encore quelques atoûts qui lui permettent de pérorer dans les télés, radios et journaux.  La fiche le concernant sur Wikipedia ne laisse aucun doute sur le personnage: ICI

S'appuyant sur la doctrine sociale de l'Eglise. et se référant à l'expérience des catholiques sociaux, Alain Escada, président de Civitas, décrit en deux vidéos les références de ce nouveau parti.

 
Alain Escada a accordé à MPI-TV un entretien en deux parties dans lequel il fait l'analyse de la situation sociale en Europe. Force est de constater que les mêmes troubles sociaux apparaissent dans les pays d'Europe, alors que les gouvernements sont de bords opposés. Il prône alors une troisième voie, qui est celle du catholicisme social.
 
 
Deuxième volet de l'entretien que Alain Escada, président de Civitas, a accordé à MPI-TV sur la nécessité de revenir au catholicisme social, troisième voie entre le libéralisme et le socialisme.
 

Congrégation pour la Doctrine de la Foi

Note doctrinale à propos de questions sur l'engagement et le comportement

des catholiques dans la vie politique, 24 novembre 2002

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi, après avoir pris, entre autres, l'avis du Conseil Pontifical pour les Laïcs, a jugé opportun de publier la Note doctrinale, que voici, A propos de questions sur l'engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique. Cette Note s'adresse aux évêques de l'Église catholique, mais surtout à tous les fidèles laïcs appelés à participer à la vie publique et politique des sociétés démocratiques. Elle s'adresse en particulier aux hommes politiques catholiques.

1. Un enseignement constant...

la france est chretienne

L'information est passée inaperçue. Mais le 23 avril, les catholiques de Civitas — dont l'objectif est de « rechristianiser la France » — ont reçu leur agrément de parti politique. L'avis, publié dans le « Journal officiel », est sans équivoque : avec ce nouveau statut, Civitas veut « promouvoir et défendre la souveraineté et l'identité nationale et chrétienne de la France en s'inspirant de la doctrine sociale de l'Eglise, du droit naturel et des valeurs patriotiques, morales et civilisationnelles indispensables à la renaissance nationale ». 

Alain Escada, le président de Civitas assure que le but est avant tout politique : "Notre objectif n'est pas à ce stade la présidentielle. Nous envisageons d'autres échéances, des élections législatives, municipales et européennes par la suite. Notre calendrier n'est pas à court terme, il est à long terme". Ce calendrier sera détaillé au mois de septembre.

http://www.civitas-institut.com/

Extrait d'un communiqué du Bureau Politique des Républicains:

- L'Europe doit assurer son indépendance politique et sa force économique en défendant la zone euro. Nous demandons qu'elle se dote enfin d'un véritable gouvernement économique qui assurera une coordination beaucoup plus forte des politiques économiques, budgétaires et fiscales au service de la croissance et de l'emploi. Elle devra également se doter d'un véritable Fonds Monétaire Européen car le FMI ne doit plus intervenir dans les affaires intérieures de l'Europe.

Souvenez-vous que, dans l'Histoire, les communistes nous ont dit la même chose: "L'Union soviétique n'a pas fonctionné parce qu'elle n'était pas assez communiste".

L'Histoire bégaïe

 

Le sondage Odoxa/I-Télé montrant que 64% des Français seraient opposés à la sortie de la France de l’Union Européenne a soulevé le scepticisme de jean-Luc Mélenchon : « La dernière fois, 80% voulaient voter OUI au référendum et finalement ils n’étaient que 45%, alors surtout n’allez pas vous rassurer avec ça. Si vous croyez que les Français revoudront de cette chère Europe qui nous ruine et nous pourrit la vie, vous vous trompez lourdement ! »

Le système vient de recevoir une gifle mais il n’est pas à terre, loin de là. La propagande va redoubler d’efforts dans les prochaines heures et prendre prétexte du Brexit pour justifier de nouvelles mesures urgentes en faveur du renforcement du mondialisme contre le prétendu “repli sur soi”.  Des représentants de la haute finance vagabonde aux tenants de la haine de Dieu, de la Patrie et de la Famille, en passant par les troupeaux de bien-pensants manipulés, tous vont se donner la main pour utiliser ce Brexit à leur profit.

... n'en avait tenu aucun compte et fait voter par l'Assemblée et le Sénat réunis en Congrès le traité de Lisbonne.

Ce qui est frappant dans la réaction des leaders britanniques ce matin, après la victoire du Brexit, c'est - toutes tendances confondues - leur attachement à la démocratie, c'est-à-dire aux décisions du peuple souverain. Dans la matinée, le Premier Ministre Cameron a présenté sa démission de chef du Gouvernement. Il cèdera sa place à un autre Premier Ministre en octobre et va expédier les affaires courantes.

Il faut maintenant un referendum en France !  C'est ça, la démocratie !

Dans une tribune intitulée "Philippe, Nicolas et Marine, la France vous regarde", Jean-Pierre Lenoir espère une union des droites nationales :

"Ce n’est pas le système qui va mourirmonsieur de Villiers, mais vous et nous, Français de la première heure, et ce pays qui n’en finit pas d’agoniser dans des soubresauts pathétiques. À moins que vous ne décidiez de porter l’estocade avec d’autres (...)

Si, malgré toutes ses contradictions politico-philosophiques, le Front national est arrivé aux portes du pouvoir, c’est qu’il y a quelque chose de vrai et de solide dans son credo. Si ce n’était pas le cas, il y a longtemps qu’il aurait été balayé de la scène politique française. Vous avez prouvé, Philippe de Villiers, que vous étiez un guerrier car vous vous êtes battu jusqu’ici pour de nobles causes et vous avez eu le courage de vous mettre en marge du marigot de droite dans lequel vous avez fait vos premières armes. 

PARIS (AFP) - Marine Le Pen a accusé mardi le gouvernement de ne pas protéger les Français, après le meurtre d'un policier et de sa compagne par un homme se réclamant de l'organisation Etat islamique, et demandé à ce que les terroristes présumés soient mis "hors d'état de nuire".

 

"Le gouvernement ne protège pas les français. La vraie lutte contre le fondamentalisme n'a pas été engagée", a affirmé la présidente du Front national dans une vidéo publiée sur son compte Facebook.

La leader frontiste demande au gouvernement de tout faire pour mettre "hors d'état de nuire" les terroristes présumés en revenant notamment sur la déchéance de nationalité abandonnée par François Hollande."On nous explique que nous n'avons pas les moyens. Bien sûr que nous avons les moyens légaux", a-t-elle poursuivi, réclamant l'application de l'article 411-4 du code pénal....