Bienvenue

SoljenitsyneLe dissident est une personne qui cesse d’adhérer à une idéologie ou qui refuse de cautionner la politique conduite par une caste dirigeante. Si cette dissidence était, jusqu’à ce jour, plus particulièrement connotée avec les pays de l’Est, la montée en Europe des mouvements extrêmes, à l’instar de ce qui se passe aujourd’hui en Autriche, en Hongrie, au Royaume-uni (Brexit) et, bien évidemment, aux États-Unis, démontre que les dissidents sont passés à l’Ouest.

Ce tropisme irréversible révèle l’échec du grand capitalisme, lequel, sous couvert de la mondialisation, avait souhaité la disparition des États, des nations et des cultures pour lui substituer un monde marchand où les peuples ne sont plus considérés comme des identités singulières mais, tout simplement, comme un ensemble de consommateurs de produits standardisés de très faible qualité, à la limite du périmètre sanitaire.

En effet, il est surprenant qu’un groupe pharmaceutique aussi important que Bauer achète le plus gros producteur de pesticides de la planète : Monsanto.

Ainsi, la collusion des banques, des multinationales et de la caste médiatique en plein accord avec une prétendue élite politique corrompue n’est plus à démontrer et devra lâcher prise, car le grand ordonnateur américain vient de faire un arrêt vasculaire cardiaque...

Et pourtant, si l’on s’en tient aux sondages, la caste médiatique continue, autant que faire se peut, à diffuser des enquêtes biaisées laissant entendre que plus de 75 % des Français n’approuvent pas l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Mais, que je sache, je ne pense pas que vous et moi ayons été sollicités pour donner notre avis !

Assurément, ces faux sondages achetés par l’establishment (lire le précédent livre de Philippe De Villiers : Le moment est venu de dire ce que j’ai vu) ne font que traduire son effroi devant la perspective de la prise du pouvoir « des dissidents » du Front national, lesquels vont devoir bientôt quitter le Boulevard Voltaire pour aller défiler sur les Champs-Élysées en mai 2017. Après les trompettes d’Aïda et les trumpets de Donald, les trompettes de Marine ne vont pas tarder de retentir dans la France profonde.

JP Mounier - Bld Voltaire