Bienvenue

L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy profite ce jeudi d'une longue interview à «Valeurs actuelles» pour inviter «tous les déçus» de son quinquennat tentés par le vote Front national, ainsi que les électeurs frontistes eux-mêmes, à voter lors de la primaire ouverte de son parti pour désigner le candidat de la «droite républicaine» en vue de la présidentielle 2017.
 

Le président du parti récemment renommé «Les Républicains» ne s'en cache pas, son but est bel et bien de faire venir à lui les électeurs du Front national.

En accordant une longue interview à l'hebdomadaire «Valeurs actuelles», en kiosques ce jeudi, Nicolas Sarkozy assume son opération séduction dirigée vers, dit-il, «toutes les Madeleine de France». Une allusion à Madeleine, une «déçue» de l'UMP, passée au FN, et que l'ancien chef de l'Etat avait rencontrée après qu'elle l'eut interpellé en mars dernier sur les ondes de RTL. 

A t-il la moindre chance ? Des discours comme celui ci-dessous montreront toujours ce qu'il pense en réalité:


Nicolas Sarkozy: Objectif métissage forcé par x-denki