Bienvenue

Un rapport du Parlement européen publié ce mois de décembre affirme que l’Etat islamique aurait recruté des experts en chimie, physique et informatique dans le but de préparer des attaques terroristes en Europe avec des armes de destruction massive. Le rapport incite les gouvernements des Etats membres à préparer leurs opinions publiques à l’éventualité d’attentats à l’arme chimique, biologique, radioactive ou nucléaire (CBRN)...

Source: Le Bulletin d'André Noël, "bulletin des amis de l'information libre"

Marc Trévidic est sans doute l’un des hommes qui, en France, connaît le mieux la mouvance terroriste djihadiste. En tant que juge d’instruction du pôle antiterroriste, il a vu défiler dans son bureau des dizaines – voire des centaines – de ces « combattants » dont il connaît bien la psychologie, les méthodes et même les intentions cachées, ayant eu tout loisir de les décrypter. C’est aussi un bon connaisseur des services de renseignements dont il a fréquenté les acteurs dans le cadre de sa fonction ; il est donc à même d’apprécier la fiabilité de leurs rapports. C’est pourquoi, après la tragédie du 13 novembre, il a été très sollicité par tous les media de donner son avis. Oui, mais voilà : le gouvernement, lui, n’entend pas en profiter car il a été nommé vice-président du tribunal de grande instance de Lille, chargé des affaires familiales. Autrement dit des divorces et autres gardes d’enfants, etc. Ce n’est évidemment pas une utilisation rationnelle des compétences de la part de l’Administration de la justice...

Philippe de Villiers:  "Dans mon dernier livre, je l'avais écrit en toutes lettres: «Nous allons devoir affronter la guerre que nous ne voulons pas nommer. Et la classe politique va connaître le chaos

Nous y sommes: la guerre est là. Et le chaos va suivre. Les fautes sont trop lourdes. L'imputation sera terrible. Comment les élites mondialisées pourraient-elles en effet s'exonérer de leur responsabilité devant l'histoire, d'avoir installé chez nous, depuis les années soixante-dix, une colonisation à rebours, préparant ainsi les prodromes d'une nouvelle guerre de religion inouïe depuis le XVIème siècle."...
 

RT, auparavant Russia Today, est une chaîne de télévision d'information continue russe lancée le 10 décembre 2005 par l'agence de presse gouvernementale RIA Novosti qui l'abrite dans ses locaux moscovites.

Elle diffuse en langue anglaise, en français, en arabe et en espagnol. Elle est censée contrer l'image négative de la Russie et apporter une vision alternative de l'actualité par rapport aux médias occidentaux, émettant en Europe, en Asie et enAmérique.

Sur les causes des événements, Russia To-day (RT) donne un point de vue très différent de ce qu'on a l'habitude d'entendre sur nos télévisions. En particulier sur le rôle de la France dans le dispositif américain.

 

Communiqué de l' Institut Civitas (extraits)

"... Les coupables ne sont pas uniquement ceux qui ont appuyé sur la gâchette d’une arme ou fait usage d’une ceinture d’explosifs.

Les coupables sont aussi ceux qui, de manière irresponsable, ont organisé le chaos au Proche et au Moyen-Orient puis ont facilité, voire orchestré, le développement d’organisations djihadistes (Front al-Nosra, Etat Islamique,...) en Irak et en Syrie.

De nombreux personnages politiques français, de droite comme de gauche, portent une grave responsabilité dans cette situation en ayant contribué directement ou indirectement au financement et à l’armement de factions islamistes dans le cadre de manœuvres géopolitiques d’apprentis sorciers aux côtés de prétendus alliés d’une coalition mondialiste et des pétro-monarchies du Golfe.

De la même façon, les personnages politiques français, de droite comme de gauche, portent une grave responsabilité dans l’invasion migratoire qui déferle sur l’Europe et affecte durement la France, et qui facilite l’entrée sur notre territoire d’individus aguerris au terrorisme et aux techniques de guerre.

La France est aujourd’hui en état de guerre, par la responsabilité même de ceux qui ont pour mission de la gouverner et de la protéger. Il faudra bien qu’un jour le tribunal de l’Histoire s’en souvienne.

Alain Escada, Président de l'Institut Civitas

Le premier ministre slovaque a déclaré que les attentats de vendredi à Paris confirmaient l’existence de risques pour la sécurité du fait de la crise migratoire actuelle en Europe : « Au moins deux des huit terroristes étaient des migrants. C’est le pire des scénarios qui se confirme, le scénario de risques énormes pour la sécurité engendrés par la vague migratoire".

La Slovaquie, qui n'accepte que des réfugiés chrétiens au motif qu’elle n’a pas de mosquées, a attaqué devant la Cour de Justice de l’UE la décision prise en septembre d’imposer des quotas d’immigrants clandestins à chaque État membre.  « Le citoyen slovaque et la sécurité de ce pays doivent passer avant les droits des migrants, avant la nécessité de nous occuper d’eux. » 

Le premier ministre de la Slovaquie a ajouté que les autorités françaises avaient demandé l’aide de tous les pays européens pour déterminer l’identité d’autres terroristes, ce qui veut dire, selon lui, « que ces gens n’étaient pas enregistrés en France et qu’il s’agit probablement d’autres migrants« .

Selon nos immigrationnistes forcenés, il était évident que la France ne pouvait pas se barricader, recontrôler les frontières à l'heure de la mondialisation. Mais ces déclarations ne traduisent qu'une absence de volonté politique, voire une volonté politique de laisser aller. Mais pour la grand messe sur le climat, la COP21, il existe une véritable volonté politique et ce qui n'est pas faisable pour garantir la sécurité des Français, le devient pour garantir celle des grands de ce monde.

Source: Ré-information.TV
 
« L’Europe a bel et bien été trahie… » Lors d’une conférence donnée à Budapest jeudi dernier, le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a dénoncé une nouvelle fois la trahison menée par les dirigeants européens contre le Vieux Continent, en le condamnant à subir les vagues de migrants musulmans. A rebours de l’opinion publique majoritaire, cette trahison est antidémocratique et surtout anti-européenne...
 
Migrants : une « trahison » pour marginaliser les États-nations...
 
 

DU PAIN BÉNIT, ou presque, pour une frange de la droite et de l’extrême droite… En annonçant hier un retour temporaire des contrôles aux frontières, le gouvernement a apporté de l’eau au moulin des souverainistes et des anti-Schengen de tout poil, plaçant à nouveau ce sujet brûlant au cœur des débats. « Cette mesure fait sans conteste le jeu du Front national », analyse un ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Les réactions n’ont effectivement pas tardé...