Bienvenue

La Première ministre polonaise Beata Szydlo a déclaré mercredi, deux jours après l’attentat de Manchester, que la Pologne ne céderait en aucun cas à « la folie des élites bruxelloises » qui veulent lui imposer l’obligation d’accueillir des migrants.

« La Pologne ne cédera pas à aucun chantage de la part de l’Union Européenne. Nous n’allons pas participer à la folie des élites bruxelloises », a déclaré Mme Szydlo lors d’un débat à la Diète.

« Moi, j’ai le courage de demander aux élites politiques: où allez vous? Où vas-tu Europe! Relève toi. Sors de ta léthargie! Sinon tu pleureras tous les jours tes enfants », a-t-elle lancé.

Deux citoyens polonais figurent parmi les 22 morts de l’attentat de Manchester. Selon les médias polonais, il s’agit d’un couple, Angelika et Marcin Klis.

« Des gens innocents meurent des mains des terroristes intransigeants. Leur mort est une leçon », a écrit Mme Szydlo sur son compte Twitter après l’annonce de ces morts.

Elle a accusé l’opposition libérale de nuire à la Pologne en soutenant la politique migratoire de l’UE et même d’aller « main dans la main avec ceux qui pointent cette arme contre l’Europe, contre nous tous! »