Bienvenue

"Outre un mode opératoire inchangé (le maire faisant « sa publicité » et se félicitant pour les réalisations faites et à venir), les membres des groupes de quartier n’ont pas beaucoup de place dans ces réunions… de groupes de quartier ! Au vue des questions des habitants d’une réunion d’une année sur l’autre, les problèmes de la vie quotidienne n’ont toujours pas de solutions. Nous avons plutôt l’impression que le maire utilise les groupes de quartier pour sa communication et non pour la concertation, l’échange et essayer de comprendre sa population. On ne peut décidément pas parler de démocratie participative.
 
Cela s’est manifesté par une assistance bien plus incisive cette fois, et à plusieurs reprises : S. Meurant a haussé le ton, il a adopté des sentences presque méprisantes («avec la belle rue du général de Gaulle, vos maisons ont pris de la valeur »…. « Quand on achète une maison de ville, on sait qu’il n’y a pas de parking »…  « Depuis l’enquête de 2004, la ville n’a pas tellement changé (!) il y avait plein de places vides »…. « Rue Gambetta, on peut toujours se garer… » … à un habitant faisant remarquer le vol de sa voiture, il lui est répondu qu’il a eu « tort de la laisser dehors »)."  Source Réunir Saint-Leu.