Bienvenue

Valerie Pecresse2Valérie Pecresse veut faire la révolution des transports en Ile de France. Ce sont ses mots. La candidate aux régionales veut un « rajeunissement complet du parc trains et RER » et davantage de bus en grande banlieue.

« Nous garderons le passe navigo et on va en faire un passe partout », promet Valérie Pécresse qui pour le même prix souhaite proposer les services Autolib et Véiib. Elle annonce une « tarification unique sans augmentation d’impôt grâce à une lutte implacable contre la fraude ».

La candidate (LR) souhaite également « un plan d’urgence pour les transports en Ile de France », elle veut « les régénérer . Elle propose un « rajeunissement complet du parc trains et RER ». La candidat Les Républicains annonce 700 nouvelles rames d’ici à 2021. Elle veut aussi déployer 1000 bus de plus en grande couronne.

« Nous voulons vous faire gagner du temps de transport », explique t’elle avant d’ajouter qu’elle entend « faire du temps de trajet, un temps utile avec le déploiement de la 4G »

Coût global de son projet »transports » d’ici à 2021 : 6 milliards d’investissement supplémentaire

Source: Le Parisien

Wallerand de saint justCrédité de 20 % au 1 er tour par notre sondage, donc quasiment assuré de figurer au second, le parti a une revanche à prendre après la disparition de son groupe en 2010 à la région. « Mais la donne a changé, juge Wallerand de Saint-Just, la tête de liste. Une équipe rajeunie, des militants beaucoup plus mobilisés, et surtout nous avons le vent en poupe ». ...  Le FN a mis en place une vraie stratégie de campagne. « En observant la sociologie du vote, on s’est aperçu qu’on devrait beaucoup plus investir la banlieue. » ... Objectif : prouver que la source des maux de la banlieue ne serait pas économique mais culturelle et religieuse. Dans cette optique, des tracts à destination de Français de confession musulmane sont en préparation. Après les régionales, le FN compte même créer un collectif appelé Banlieue patriote.

Valerie Pecresse2-

Faisant campagne pour les Régionales, Valérie Pécresse (Les Républicains) tiendra une réunion publique dans la Val d'Oise accompagnée de Stéphanie Von Euw, tête de liste pour le Val d'Oise.

Vendredi 9 octobre à 19h, Salle des Fêtes de Montmorency.

Source: La Gazette du Val d'Oise

Jean-Michel DuboisJean-Michel Dubois a été officiellement nommé tête de liste Front National pour les prochaines élections régionales. Le chef de file régional, Wallerand de Saint-Just, l’a confirmé.
 
Ainsi, le conseiller régional sortant de Haute-Normandie refait surface en Île-de-France. «C’est un homme d’expérience qui connaît parfaitement tous les recoins du département», estime Wallerand de Saint-Just à propos du “boss” du Front national 95.
 
Et ça tombe bien, puisque le Fn entend battre le pavé et surtout la campagne pour l’échéance électorale de décembre. «Nos priorités sont la grande couronne, les communes de moins de 5 000 habitants et les zones urbaines sensibles», affirme la tête de liste régionale frontiste. «Dans le Val-d’Oise, on a déjà ciblé des zones où l’on peut faire de gros scores, comme le Vexin», ajoute Jean-Michel Dubois, par ailleurs conseiller politique de Marine Le Pen pour l’Outre-Mer.
 
Côté thématique, la bonne vieille antienne sécuritaire a droit de cité. «On promet de sécuriser les transports franciliens avec notamment la mise en place de deux gardiens armés 24h/24 dans chaque gare d’Île-de-France», promet Wallerand de Saint-Just.

La défense des services publics dans les zones rurales sera aussi un des axes de campagne du FN en  Île-de-France qui compte glaner une vingtaine d’élus sur le territoire francilien, dont trois ou quatre dans le Val-d’Oise.
 

Source Le Parisien

RÉGIONALES. Notre sondage exclusif Odoxa pour BFMTV et notre journal est inquiétant pour le PS, qui avait pourtant été élue à la tête de la quasi-totalité des régions il y a cinq ans.

A quatre-vingt jours des élections régionales, quel est l’état des forces politiques en France ? Notre sondage Odoxa pour BFMTV et « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » livre plusieurs informations clés pour ce scrutin intermédiaire d’autant plus important pour François Hollande que le PS, qui dirigeait jusque-là avec ses alliés la quasi-totalité des régions, pourrait connaître un revers historique. Constat...

Absent de la liste Europe Ecologie Les Verts (EELV) pour les prochaines élections régionales, l’écologiste Sylvain De Smet sera la tête de liste francilienne de la Fédération Libertaire Unitaire Ouverte (FLUO), un rassemblement qu’il vient de créer aux côtés de plusieurs partenaires.

Pierre Laurent, secrétaire national du parti communiste qui portera les couleurs du Front de gauche aux prochaines élections régionales de décembre, était en campagne dans le Val d’Oise ce mercredi. Une campagne axée sur la protection des services publics de proximité, la modernisation de l’offre de transports mais aussi le logement social.

Le reportage de VOtv :  ICI

Source: Le Parisien 20/09/2015

"C'est un coup de tonnerre qui pourrait marquer les élections régionales des 6 et 13 décembre et secouer une nouvelle fois la classe politique. A moins de trois mois du scrutin, le sondage Odoxa réalisé pour notre journal et BFMTV montre que Marine Le Pen est plus que jamais favorite pour remporter la nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais - Picardie. Arrivant nettement en tête au premier tour, la présidente du Front national l’emporterait ensuite largement en triangulaire au second tour. Avec 39 % des intentions de vote, elle devancerait de sept points Xavier Bertrand, son adversaire des Républicains, et de dix points la liste du socialiste Pierre de Saintignon.

Source: La Gazette du Val d'Oise

Stphanie-Von-Euw-2La Commission nationale des investitures des Républicains a désigné, à l’unanimité, Stéphanie Von Euw comme tête de liste des Régionales dans le Val-d’Oise. La conseillère régionale sortante et adjointe au maire de Pontoise avait été proposée par Valérie Pécresse, tête de liste régionale, qui souhaite «s’entourer de chefs de file départementaux à la fois renouvelés et expérimentés, féminisés et ayant une parfaite connaissance de leur territoire respectif».

«Dans le Val-d’Oise, l’objectif est de faire de notre département un département fort dans une région forte, avec une ambition retrouvée et des projets structurant afin de remédier à dix-sept ans d’immobilisme, voire d’abandon de notre territoire», estime Axel Poniatowski, patron des Républicains dans le Val-d’Oise. Cette désignation est une suite logique pour cette élue de 40 ans, rompue au monde politique et à ses méandres. Elle a en effet longtemps travaillé dans des cabinets ministériels...

Quant à la liste valdoisienne des Républicains (Ndlr : au total vingt trois candidats), elle sera connue à la fin du mois de septembre.  «Elle  a vocation à rassembler des nouveaux maires et des élus expérimentés afin de représenter tous les Valdoisiens et l’ensemble du territoire du Val-d’Oise», conclut la conseillère régionale sortante.

Ce jeudi, le PS 95 a désigné ses candidats aux élections régionales de décembre prochain. Les militants ont opté à 76,8 % pour la liste principale, alors que la liste alternative a recueilli 23,2% des suffrages. A noter qu’une place a été réservée à un « partenaire ». La ratification nationale du document est prévue le 20 juillet.

Le rassemblement des candidats valdoisiens sera mené par le premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste du Val d’Oise, Rachid Temal. La deuxième position de la liste revient à Elvira Jaouën, maire de Courdimanche et conseillère régionale sortante. Une liste sur laquelle figurent également Ali Soumaré, également conseiller régional sortant (3e) et Philippe Doucet, président de l’agglomération d’Argenteuil-Bezons et député (5e). Luc Broussy, ex conseiller général, est en 7e position.