Bienvenue

A Saint-Leu, le débat électoral pour les Régionales n'est pas des plus toniques. Les affiches de Valérie Pécresse sont partout. On ne voit qu'elle ! Où sont les autres ?  Voilà en outre que Sébastien Meurant, maire de Saint-Leu, prend fait et cause pour elle dans une double page très "langue de bois", sur un papier glacé dont on se refuse à penser qu'il aurait été payé par la Ville même si la lettre est signée "Votre maire". Cette lettre a été déposée dans les boites des saint-loupiens.

Pour vous réinformer face à une telle pression en faveur de Dame Pécresse, nous vous suggérons de lire ci-dessous ce que pense d'elle un conseiller municipal d'opposition de Versailles, Fabien Bouglé :

"Les élections régionales approchent et nous sommes confrontés, en Île-de-France, à une incroyable trahison de la droite...

La première des trahisons est d’avoir placé simultanément sur sa liste Chantal Jouanno, du centre gauche et soutien inconditionnel du pseudo-mariage homosexuel et des lois favorables à l’avortement, et des égarés de La Manif pour tous qui ont accepté de figurer dans le dernier tiers de la liste afin de constituer la caution LMPT de Valérie Pécresse.

L’objectif recherché est clair et désormais habituel : il ne s’agit pas de défendre des idéaux et des valeurs, il s’agit de ratisser le plus largement possible pour tenter de gagner les élections. Dans l’hypothèse où elle serait élue, il resterait alors à Valérie Pécresse à appliquer son véritable programme de destruction de nos valeurs, de notre civilisation et de notre culture.

C’est l’immense piège que nous a déjà tendu la droite et qui a incontestablement amené à l’élection de François Hollande en 2012.

Sur le pseudo-mariage homosexuel, après avoir manifesté par opportunisme en tête de La Manif pour tous, après avoir même imposé sa présence sur un podium à Versailles alors qu’elle n’y avait pas été conviée, elle a publiquement avoué surRTL : « Sur le mariage homosexuel, j’ai changé d’avis parce que tout simplement j’ai réfléchi », avant de préciser qu’elle s’opposait à l’abrogation du pseudo-mariage homosexuel.

Bref, en deux phrases elle a planté un couteau dans le dos de l’ensemble des manifestants de La Manif pour tous dont elle considère en substance qu’eux ne réfléchissent pas ; ses complices LMPT intégrés sur sa liste devant avaler les couleuvres de la trahison de leur chef !

Cet énorme reniement ne devait pas être la seule trahison de Valérie Pécresse, qui s’inquiète de la mesure voulue par l’Espagne de restriction des conditions d’accès à l’IVG. Alors même que Valérie Pécresse vient de participer à la manifestation LMPT de Versailles de décembre 2013, elle s’insurge dans un tweet de l’atteinte au droit à l’avortement voulue par l’Espagne. Par la suite, en tant que député, elle vote pour la banalisation de l’avortement proposée par la gauche en janvier 2014 et contre le déremboursement de l’IVG, se rendant ainsi complice de milliers d’avortements supplémentaires.

Ces mesures antinationales ont conduit à une augmentation de 10 % du nombre des enfants arrachés du ventre de leur mère, soit 220.000 enfants chaque année. Elles s’inscrivent, également, dans une volonté de remplacement des enfants français par ceux des réfugiés en cours de répartition sur notre territoire.

On ne peut qu’être déconcerté lorsqu’on l’entend dire depuis le début de la campagne qu’il faut faire perdre la gauche alors qu’elle en assume toutes les valeurs les plus insupportables et les plus obscurantistes. Or, c’est toute la dialectique de Valérie Pécresse, qui consiste finalement à faire triompher les valeurs de gauche en trahissant un électorat sincère de droite. Elle devient l’icône de la fausse droite qui a tout lâché !

Face à cette trahison, il nous faut dès le premier tour des régionales donner un signal fort aux futurs candidats à l’élection présidentielle en sanctionnant cette fausse droite qui trahit son électorat et fait triompher les valeurs de la gauche."

Source : Boulevard Voltaire