En 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

... sont toujours bons à connaître. Il reste à les comparer avec les scandales des élus des autres partis.

La crise de la dette souveraine pousse les banques droit dans le mur et l’engagement de la classe politique française en faveur de la monnaie unique constitue une barrière insurmontable à la résolution des problèmes. La France approche un point de rupture. Depuis 30 ans, que ce soit sous la droite ou la gauche, le pays poursuit des objectifs incompatibles, voire contradictoires. Avec la crise de la dette souveraine qui pousse les banques – et par conséquent l’économie française – droit dans le mur, quelque chose doit céder. Face à l’impasse qui consiste à vouloir préserver le projet européen (assimilé à la monnaie unique) tout en évitant de s’enfermer dans une économie en dépression chronique, la réaction française consiste à retarder aussi longtemps que possible le moment de vérité. Cette stratégie perdante comprend des efforts futiles pour convaincre l’Allemagne de s’aligner sur le point de vue français et le recours à des expédients tels que celui qui consiste à mettre la main sur l’épargne intérieure pour financer la dette publique. Mais la classe dirigeante française sera jugée sévèrement par l’histoire!

Lire la suite...

Brigitte Granville, professeure d'économie à l’université de Londres (School of Business and Management, Queen Mary).

La bourde de la semaine a été faite par Nicolas Sarkozy: « Je rappelle que deux de nos soldats étaient… comment dire… musulmans, en tout cas d’apparence, puisque l’un était catholique (…) ; comme l’on dit : la minorité visible. » Il ignore sans doute qu’avant les invasions arabo-musulmanes les populations dites aujourd’hui “arabes” étaient très majoritairement chrétiennes, et qu’il y a encore des millions de chrétiens dans les pays arabes. Notre parachutiste assassiné, Abel Chennouf, était un berbère catholique.
« Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour finir sa vie dignement. » F. Hollande, le 25 janvier 2012.

« Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont sous leur responsabilité, chargés d'étendre l'autorité de certains médecins, à désigner personnellement à l'effet d'accorder la délivrance par la mort, aux personnes qui dans la limite du jugement humain et à la suite d'un examen médical approfondi, auront été déclarées incurables ». Signé Hitler, le 1er septembre 1939 ....
 
Outre M. Hollande, Mme Joly et M. Mélenchon sont également partisans de l'eutha-nazie.

Bernard Tapie a annoncé sur le plateau du journal de France 2 qu’il voterait Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2012. « Ca c’est sûr » a-t-il déclaré après avoir précisé : « Ce qui est est sûr, c’est que je ne vais pas appeler à voter Hollande. » « François Hollande pense que quand on fait maigrir les gros, on fait grossir les maigres » alors que « quand on fait maigrir les gros, on fait mourir les maigres » .

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué récemment publié par l'Association de Catholiques du Val d'Oise

Communiqué de l'Association de Catholiques du Val d'Oise- ACVO
le 17 mars 2012

"Election présidentielle : quelle attitude catholique face à des circonstances exceptionnelles ?

Notre attitude vis-à-vis de l'élection présidentielle sera bien différente selon que l'on se trouve dans des circonstances habituelles d'un scrutin ou dans des circonstances exceptionnelles. Nous estimons être, à quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle de 2012, dans un contexte de circonstances exceptionnelles.

En cas de situation habituelle, nous aurions à nous demander s'il existe un candidat dont le programme politique respecte la doctrine traditionnelle de l'Eglise catholique. Et, au vu du paysage politique actuel, nous aurions vite fait de tirer comme conclusion qu'aucun candidat parmi ceux les plus probablement assurés de disposer des 500 signatures nécessaires pour participer à cette élection ne rencontre nos attentes. Sans être tout à fait pareille, la politique des uns ne nous enthousiasmerait guère plus que celle des autres.

Mais...

Corinne Lepage: "J'accuse de meurtre avec préméditation de l'écologie:

Les Présidentielles donnent l’occasion de constater un grave défaut de la démocratie française au moment même où la France prétend donner des leçons de démocratie à divers pays dans le monde.

  • Un Français sur 5, soit 20% des Français ne sont pas représentés dans les assemblées républicaines en raison des règles d’élection,
  • La presse défendant leurs idées est systématiquement privée des ressources de la publicité commerciale par les agences de vente d’espaces publicitaires dans les journaux,...

« Scandalisée que des maires de France soient à ce point frileux », Brigitte Bardot leur demande de « donner leur voix à Marine Le Pen qui fait partie d’une équipe de tête de la présidentielle, qui défend les animaux et a le courage de redonner à notre pays ‘la France’ la place qu’elle doit occuper dans le monde ».

BB demande ainsi aux élus « d’avoir un peu de courage pour une fois dans leur vie et d’assumer enfin leur devoir ».

Le fait que Marine Le Pen ait dénoncé l’abatage de la viande halal semble avoir eu un impact sur la starlette qui avait estimé qu’en « Ile-de-France, tous les moutons, veaux, vaches laitières, bœufs… sont égorgés en toute conscience et dans des douleurs extrêmes » et que « 60 % de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman (halal) et plus de 70 % de la viande issue du rite juif (casher) se retrouvent dans le circuit classique à l’insu des consommateurs ! »

L’énergie oratoire de Nicolas Sarkozy n’est plus à démontrer : on sait que ses promesses et ses affirmations, le plus souvent, se sont révélées fausses à la loupe de l’expérience. Et pourtant on voudrait parfois pouvoir continuer à le croire.

L’une des faiblesses du candidat de la France forte (que tout autant que ses prédécesseurs il a continué d’amoindrir), c’est évidemment l’aile droite de son électorat, qu’il essaie aujourd’hui, après l’avoir fortement déçue, de rattraper par la manche. D’abord en lui déclarant : « Je suis venu vous parler de la France. On n’en parle pas assez, comme si c’était démodé. Comme si on avait fini par tellement s’y habituer que l’on n’y accordait plus d’importance. »

Autres sujets incontournables...

C'est bien vrai que François Hollande est un menteur. Sur ce point, on ne peut que donner raison à Nicolas Sarkozy et à François Fillon qui ont proféré contre lui cette accusation. Il ment au moins par omission ! Il n'est pas vrai que l'on puisse à la fois augmenter les dépenses comme le prévoit son projet tout en diminuant la dette et résorber le déficit budgétaire d'ici à 2017 sans jamais opérer des coupes claires dans les dépenses. C'est un défi impossible à tenir et aucun gouvernement, en France comme ailleurs, n'y est jamais parvenu...

Source: « Le Bulletin des Amis de l 'Information Libre » Ass.1901 – 23, rue Paul Vaillant-Couturier, 94700 MAISONS-ALFORT  Tél & Fax : 01 49 777 333  E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.