Bienvenue

Voici le nombre de communes dans lesquelles les candidats sont arrivés en tête :
 
·Marine Le Pen           19 037
·Emmanuel Macron      7 264 
·François Fillon            5 580
·Jean-Luc Mélenchon  3 486
 
Dans les grandes villes, la droite s'effondre. A Paris, Marine Le Pen a réalisé 4,99% et à Lyon 8,86%. Emmanuel Macron est largement en tête.
Ce décalage entre la France d'en haut et la France d'en bas est illustré par ce maire gauchiste d'Annezin, qui regroupe plus de 5800 habitants dans le Pas-de-Calais. Dans cette ville, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de l'élection présidentielle avec 38% des suffrages devant Jean-Luc Méléchon qui a obtenu 19,25% et Emmanuel Macron 17,29%. Le maire Daniel Delomez a déclaré :
"C'est catastrophique! Il est possible que je démissionne car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards".

Si l'on classe Macron et Fillon dans les "européo-mondialistes" et Dupont-Aignan, Le Pen, Lassalle, Mélenchon, Asselineau dans les "gaullo-souverainistes", on obtient un visage des saint-loupiens répartis à 60 % en faveur des européo-mondialistes et à 40% en faveur des gaullo-souverainistes.

Mais cette statistique globale recouvre des différences selon les quartiers...

« On n’était pas inquiets ! » C’est sans grande effusion de joie et dans une étonnante sérénité que les militants FN du Val-d’Oise se sont retrouvés ce dimanche soir dans un restaurant de Neuville-sur-Oise, quelques instants après l’annonce des résultats de ce 1er tour de l’élection présidentielle. « On savait que Marine serait au second tour, sourit Stéphane Capdet, le secrétaire départemental adjoint. C’est l’accueil sur le terrain qui nous rendait aussi confiants. Sur les marchés, les gens nous embrassent ! »...

  • François Fillon a réuni autant que Jacques Chirac, soit le socle de la droite UMP, contrairement à Nicolas Sarkozy qui, en 2007 et 2012 a largement dépassé ce résultat, grâce à la ligne Buisson. C'est cette ligne Buisson qui a manqué à François Fillon, trop complaisant avec l'UDI et NKM.
  • Marine Le Pen a réussi à dépasser son précédent record de voix. Les résultats valident son analyse politique : le clivage gauche/droite vole en éclats, au profit du nouveau clivage mondialistes/patriotes. Reste à savoir si elle saura rallier les électeurs de droite LR, non pas tant pour espérer gagner le 7 mai, que en vue des élections législatives, puisque les caciques LR se rallient sans états d'âme à Emmanuel Macron.

Le premier tour de l’élection présidentielle a livré son verdict. Dans le Val d’Oise, Emmanuel Macron a été le candidat favori des électeurs en recueillant 25,31% des suffrages. Il devance Jean-Luc Mélenchon (23,97%) François Fillon (18,44%) et Marine Le Pen (17,19%).


Déclaration de Robert Ménard suite au résultat... par bvoltaire

 

Robert Ménard réagit aux résultats du premier tour. Il est atterré par la première place de M. Macron, dont l’élection marquerait le début d’un « Hollande saison 2 ». Et la droite, en appelant à voter Macron, forme un « syndicat des perdants » qui ne cherche qu’à conserver ses postes. Il faut, en votant Marine Le Pen, même si on a des désaccords avec elle, « donner un grand coup de pied dans la fourmilière ».

Voici une méthode en 10 etapes pour prendre le contrôle d’une nation:

  1. Demandez à un banquier (Pompicsou- Rothschild) de devenir copain avec le gars intelligent qui gouverne le pays (De Gaulle), pour qu’il devienne premier ministre (1962)
  2. Faites tomber le gars intelligent qui gouverne (De Gaulle) avec une révolution (mai 1968)
  3. Faites élire le banquier (Pompicsou) a la tête du pays (1969)...
  4. Faites lui voter une loi privant le pays du droit de créer sa propre monnaie (1973)
  5. Cela oblige ainsi l’Etat à emprunter aupres des banques et des investisseurs internationaux
  6. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l’Etat n’encaisse (1973 – 1998)
  7. Créez une banque supranationale indépendante (BCE) battant sa propre monnaie (1998). S’il le faut appuyez vous sur un bel idéal (l’Europe) pour faire passer la pilule.
  8. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l’Etat n’encaisse (1998 – 2012). Si ça ne va pas assez vite, créez une bonne crise (Subprime 2008) pour qu’ils s’endettent plus vite
  9. Enfin mettez un ancien banquier (Mario Le Dragon – Goldman Sachs) a la tête de cette banque supranationale (2011)
  10. Attendez patiemment que les Etats soient en faillite pour leur imposer ce que vous avez décidé. Si ca ne va pas assez vite créez une crise, voire quelques guerres par ci par là.

Résultats:...

Etait-il bien utile de débaptiser l’UMP pour le muer en LR afin d’éviter que le Front national puisse continuer à parler d’UMPS puisque, dès dimanche soir, la ligue « dissoute » UMPS s’est aussitôt reconstituée sous nos yeux ? Il n’aura pas fallu cinq minutes après l’annonce des résultats pour que les leaders de la droite et ceux de la gauche appellent d’une même voix et pour le même motif à voter Emmanuel Macron. Il s’agit, a rappelé le premier ministre en personne, de « faire barrage à Marine Le Pen » au nom de la République qu’elle menacerait ! Cela fera bientôt cinquante ans que cette antienne est entonnée à chaque élection. La République « en danger » se porte pourtant bien. Et nos politiciens semblent ne point s’être aperçus que non seulement cela n’a pas fait reculer le Front national mais que, plus on le dénonce, plus il progresse, les électeurs ne croyant plus un mot des sornettes de la classe politique.