Bienvenue

Voici le nombre de communes dans lesquelles les candidats sont arrivés en tête :
 
·Marine Le Pen           19 037
·Emmanuel Macron      7 264 
·François Fillon            5 580
·Jean-Luc Mélenchon  3 486
 
Dans les grandes villes, la droite s'effondre. A Paris, Marine Le Pen a réalisé 4,99% et à Lyon 8,86%. Emmanuel Macron est largement en tête.
Ce décalage entre la France d'en haut et la France d'en bas est illustré par ce maire gauchiste d'Annezin, qui regroupe plus de 5800 habitants dans le Pas-de-Calais. Dans cette ville, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de l'élection présidentielle avec 38% des suffrages devant Jean-Luc Méléchon qui a obtenu 19,25% et Emmanuel Macron 17,29%. Le maire Daniel Delomez a déclaré :
"C'est catastrophique! Il est possible que je démissionne car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards".
Qu'il démissionne : dans les villes dirigées par le FN, les habitants ont l'air heureux puisqu'ils en redemandent.
 
Les catégories sociales sont également très divisées :
Marine Le Pen arrive nettement en tête chez les ouvriers (37%). Les retraités préfèrent François Fillon (36%) et les cadres optent pour Emmanuel Macron (33%), qui réalise son plus mauvais score chez les ouvriers (12%).
La candidate du Front national et le représentant de la France insoumise sont les deux candidats les plus soutenus par les chômeurs (21% contre 36%). Emmanuel Macron est boudé par les chômeurs (14%).
 
Le niveau de revenu a un impact sur le bulletin : Emmanuel Macron convainc 32% des ménages au revenu mensuel supérieur à 3000 euros, tandis qu'il obtient 14% parmi ceux qui disposent de moins de 1250 euros par mois. Le vote Fillon suit la même évolution. Les foyers les plus défavorisés leur préfèrent largement Jean-Luc Mélenchon (25%) et surtout Marine Le Pen (32%). La tendance s'accentue si l'on considère les foyers qui vivent des fins de mois difficiles : 43% pour Marine Le Pen, loin devant Jean-Luc Mélenchon (22%). Les Français se sentant plus à l'aise financièrement optent davantage pour François Fillon (25%) et, encore plus, pour Emmanuel Macron (32%).
 
Et que fait le parti socialiste, ou ce qu’il en reste : il va à la soupe, chez Macron . Voilà qui est logique et conforme à “sa justice sociale” !