Bienvenue

LCI a retiré de son site internet l'émission «La Médiasphère» du 3 avril, très critique à l'égard d'Emmanuel Macron. La chaîne d'information en continu du groupe TF1 évoque des risques juridiques de diffamation.

LCI a-t-elle fait preuve d'un peu trop de liberté de ton et versé dans le «Macron Bashing», tant redouté et décrié par l'équipe de campagne d'En Marche ? Certaines barrières ont semble-t-il sauté lors de l'émission La Médiasphère sur LCI. Les intervenants du plateau du 3 avril 2017, des professionnels de la «com'», n'ont pas trouvé de mots assez durs pour fustiger à la fois le programme et les prestations en meeting d'Emmanuel Macron. A tel point, que la chaîne a supprimé le replay de son site le lendemain !

 

Un invité, Stéphane Attal, fondateur de l'agence Les influenceurs, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. «Il a pastellisé la campagne. Il y a du rose, du jaune, du bleu ciel», lance-t-il. «On est revenu à Hélène et les garçons [...] c'est la cantine de la fac», déclenchant des ricanements en plateau.

«Lui [Emmanuel Macron] est au milieu de tout ça, en train de hurler comme un gourou», poursuit-il, appuyant bien sur le mot «hurler», en référence à la prestation du candidat d'En marche ! lors du meeting de Marseille le 1er avril 2017. Et de conclure : «Il est presque effrayant !»