Bienvenue

Un Comité de soutien au candidat Les Républicains a été lancé cette semaine pour booster la campagne sur le terrain. Tractages, réunions publiques… et même venue de François Fillon dans le Val d’Oise sont au programme.

Soutiens-de-Francois-Fillon-dans-le-Val-dOise2

Claude Bodin, Philippe Houillon, Florence Portelli, Jérôme Chartier, Arnaud Bazin, Axel Poniatowski et Benoît Jimenez font tous partie du Comité de soutien à François Fillon

A deux mois de l’élection présidentielle, le Comité de soutien de François Fillon dans le Val d’Oise est en ordre de bataille. Après un accord national avec l’UDI, « il est temps de faire campagne et de parler de notre programme avec les Français » explique le député du Val d’Oise et porte-parole Jérôme Chartier. Sur le terrain, c’est l’ancien député Claude Bodin qui coordonnera la campagne. Les dix prochains jours seront consacrés à la collecte des parrainages pour permettre à François Fillon d’être officiellement candidat.

Les Républicains du Val d’Oise sont « tous derrière François Fillon et la mobilisation est totale » assure Axel Poniatowski, le patron du parti dans le département. Une quinzaine d’opération de tractages est prévue chaque week-end, ainsi qu’une série de réunions publiques « de proximité ». La première se tiendra jeudi 2 mars à Domont autour de Jérôme Chartier et Xavier Bertrand. Les soutiens de François Fillon en ont également profité pour annoncer la venue du candidat dans le Val d’Oise. Un département qu’il connaît bien pour s’y être rendu par deux fois en moins d’un an. Mais la date et le lieu ne sont pas encore connus.

Après l’épisode Pénélope, « on entre dans une nouvelle phase de la campagne. Il n’y a maintenant plus rien de nouveau sur le sujet. On peut désormais parler du programme et des propositions de candidat que nous soutenons » assure Axel Poniatowski qui estime que « le vote utile à droite, c’est le vote Fillon ». « Nous faisons une campagne à fond ! » essaie également de convaincre Jérôme Chartier, qui pense que « l’affaire Pénélope aura montré le courage de François Fillon. Un courage dont il aura besoin pour relever la France ». Une campagne menée dans un contexte difficile, mais qui redevient audible selon les porte-paroles Jérôme Chartier et Florence Portelli.
Source:  VO News