En avril 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

Cette large victoire remportée auprès des électeurs de droite ne doit pas nous faire oublier que François Fillon fut, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, l’un des artisans du déclassement de la France : avec l’adoption du traité de Lisbonne et le retour de notre pays dans le commandement intégré de l’OTAN, il a accentué notre dépendance européenne et consolidé notre assujettissement aux Etats-Unis ; avec la sanctuarisation de l’espace Schengen et la déstabilisation de la Libye, il a organisé les conditions objectives du chaos migratoire qui frappe brutalement notre continent ; avec la politique de libre échange imposée par les institutions de Bruxelles, il a accéléré la désindustrialisation de notre pays et œuvré au démantèlement partiel de nos services publics…

Devant tant de motifs de déception, c’est dire à quel point que le candidat François Fillon devra très vite convaincre les Français de la sincérité de son programme présidentiel, prouver sa capacité à s’émanciper véritablement du Nouvel Ordre Mondial (UE ; OTAN ; système bancaire international, réseau Bilderberg…) et aussi clarifier ses réponses politiques pour affronter réellement les défis de ce temps : mise sous tutelle de l’islam sur le sol de la République ; défense des racines culturelles chrétiennes de la France ; rupture radicale avec le modèle institutionnel européen de l’UE ; protection absolue de la famille et de la dignité humaine ; mainlevée des entraves qui étouffent notre société et enchainent notre économie... 

 

Le SIEL suivra donc avec une attention toute particulière la campagne électorale d’un François Fillon qui, malgré les insuffisances actuelles de ses engagements politiques, porte manifestement les espoirs de millions de Français.

Dans l’immédiat, le SIEL fait le choix de soutenir la candidature aux élections présidentielles de Marine Le Pen au regard de l’offre politique présente. Mais le SIEL rappelle une nouvelle fois que ce soutien n’est pas inconditionnel. Comme François Fillon, Marine Le Pen devra répondre aux véritables attentes des Français : notre souveraineté, l’immigration, l’emploi, la précarité sociale, la réindustrialisation de la France, les services publics bien sûr… mais aussi le refus d’un islam conquérant, incompatible avec la République, la remigration des populations qui refusent de se plier à nos lois et nos coutumes, la sauvegarde intangible de notre modèle de civilisation, l’affirmation de l’identité chrétienne de notre pays, la défense de la famille traditionnelle et le respect absolue de la vie, de la conception à la mort naturelle, la liberté pour les parents d’éduquer leurs enfants, l’autorité d’un Etat respecté, recentré sur ses missions régaliennes, la protection de toutes nos libertés, dont la liberté d’entreprise…