Bienvenue

Pour avoir une idée du modèle de France proposé par Alain Juppé, qui se voit déjà à l’Elysée, il convient de s’intéresser au programme de la « Quinzaine de l’Egalité ».
La ville de Bordeaux organise en effet, avec de nombreux partenaires associatifs -dont la Licra – une « Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté » du 12 au 27 novembre.... Le programme vaut le détour !...
 
Pour lancer les « festivités », Alain Juppé, maire de Bordeaux, et Jacques Toubon, « Défenseur des Droits » (un placard doré), commenceront par une soirée, le 12 novembre, consacrée à « L’égalité : un bien pour tous ». Alain Juppé y sera encadré par un représentant de la Licra et un représentant de l’association LGBT Le Refuge.
 
Cette quinzaine proposera des expositions, des tables-rondes, des activités culturelles et sportives. 
 
Le 14 novembre, de 9h à 12h, dans les salons de l’Hôtel de Ville, tables rondes pour encourager les femmes à « aller vers des métiers dits masculins ». Dans la logique de la théorie du genre promue par l’UMPS, il est proposé aux jeunes filles de devenir des soudeuses… Elle est pas belle, l’égalité ?
 
Le 17 novembre, à 19h, dans les salons de la Mairie de Bordeaux, projection d’un film à la gloire de Jean Pierre Bloch, ancien président de la Licra.
 
Le 19 novembre, de 16h30 à 21h30, dans l’auditorium du Musée d’Aquitaine, conférences-débats sur le thème « migrations et esclavage moderne » avec pour modérateur et animateur… Louis-Georges Tin, président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) et homosexuel notoire. Parmi les intervenants, on notera le président du conseil des migrants subsahariens du Maroc. Oserait-on signaler à ces éminents personnages que les Français n’ont forcé personne à venir en France ?
 
Le 20 novembre à 18h, dans un Salon de l’Hôtel de Ville, conférence-débat sur « la diversité au service de la performance et de l’innovation » avec différents entrepreneurs acquis à la « promotion de la diversité », expression cosmétique pour les quotas en entreprise.
 
Le même jour à la même heure, dans un autre Salon de l’Hôtel de Ville, table ronde sur le thème : « Transphobie : entre homophobie et sexisme ». Conchita Wurst sera-t-il de la partie ?
 
Le 22 novembre à 11h, salons de l’Hôtel de Ville, « cérémonie en l’honneur des Citoyens français naturalisés en 2014 et résidant à Bordeaux ».
 
Le 22 novembre à 14h, « gala de boxe contre le racisme » organisé au Gymnase GP3 Grand Parc. Il paraît qu’apprendre la boxe aux « jeunes » de banlieues les sensibilise au « vivre ensemble républicain »…
 
Le 24 novembre à 18h30, dans l’amphithéâtre de la Cité municipale, débat sur le thème « Homosexualités et spiritualités »… Ont-ils pensé à inviter Mgr Kasper ?
 
Au fait, en quoi la France d’Alain Juppé se distinguerait-elle de celle de François Hollande ? Ce sont là les mêmes obsessions et les mêmes soumissions…