Bienvenue

dubertrand.png
Le collectif “Réunir Saint-Leu”, mené par Éric Dubertrand (candidat aux prochaines élections municipales) dénonce “une manipulation politique du maire sortant Sébastien Meurant” à 6 mois des prochaines élections municipales, invitant Valérie Pécresse à inaugurer la nouvelle voirie...
 
On se souviendra que Bien Vivre à Saint-Leu avait publié en 2011 un article concluant : "Le bilan est sans appel : les Partenariats public-privé minent la démocratie, nuisent aux petites entreprises et n’entraînent pas d’économies pour les contribuables."...

Selon Christophe Borgel, secrétaire national aux élections du PS, le Front national pourrait recueillir « 10 à 15 points » de plus que les 17,9 % du premier tour de la présidentielle. « Aux prochains scrutins, beaucoup de gens voteront FN », admet Christophe Borgel, le secrétaire national aux élections du PS. « On sent bien cette tentation FN sur le terrain. Elle a commencé à monter pendant les législatives partielles et elle s’installe », confie le député d’Indre-et-Loire Laurent Baumel, leader de la Gauche populaire.

SONDAGE CSA POUR BFMTV, ORANGE ET LE FIGARO - Avec 16 % d'intentions de vote, les listes du Front national progressent, celles de la majorité et de la droite reculent. 
La gauche souffre, la droite ne parvient toujours pas à convaincre et le Front national semble tirer les marrons du feu...
 

Rappel des votes de la Municipale 2008 premier tour:

Liste conduite par

Voix

% Exprimés

M. Jean LE GAC

671

10,89

M. Eric DUBERTRAND

1721

27,94

M. Christophe QUAREZ

622

10,10

M. Sébastien MEURANT

2263

36,74

Mme Monique BAQUIN

883

14,33

 

On a vu naître cet été un collectif d'action politique locale qui réunit M. Dubertrand (PS) et Mme Baquin (DVG), candidats aux dernières municipales. Mme Baquin avait alors l'étiquette Divers Gauche, mais affirmait pourtant qu'elle n'était pas de Gauche. Or la voici dans un collectif avec M. Dubertrand et ses conseillers municipaux....Que faut-il en conclure sur une union des Gauches ? Ce collectif "Réunir Saint-Leu-la-Forêt" va-t-il devenir la liste de Gauche d'un Parti socialiste discret ?
 
Il n'y avait aux dernières municipales saintloupiennes ni Rassemblement Bleu Marine, ni Front de gauche. Comment donc évaluer les scores possibles ?
Aux Législatives, le FN a obtenu 12% des voix et les sondeurs indiquent que sa cote a augmenté en moyenne en France de 4 points. Ceci le porterait à Saint-Leu à 16%.  Le RBM pourrait faire plus.
Le Front de gauche présentera sans doute une liste à St-Leu, mais il est difficile de prévoir son score. Même remarque pour EuropeEcologie-Les Verts. On entend aussi des rumeurs sur la création d'une liste Modem ou UDI par des membres de l'actuelle majorité. 

Pas d'information sur les projets de M. Meurant, représentant d'une UMP sans leader et sans stratégie. A-t-il compris à quel point la base de l'UMP désavoue les chefs du parti ? Localement, osera-t-il reconduire telle qu'elle une équipe très critiquée sur son mode de fonctionnement ? 
 
Saintloupiens, imaginez vos scénarios. Faîtes vos jeux ! 

 

Discrètement, mais sûrement, le Front National avance ses pions pour les municipales. Le président du FN dans le Val-d'Oise, Alexandre Simmonot, a donné hier une liste de communes où le parti sera présent en mars prochain : Taverny, Enghien-les-Bains, Eaubonne, Franconville, Le Plessis-Bouchard, Méry-sur-Oise, Eragny-sur-Oise et Ableiges viennent s'ajouter à Gonesse, Saint-Gratien et Saint-Leu-la-Forêt, sur lesquelles le FN avait déjà communiqué. « Poniatowski va commencer à s'inquiéter » ironise Alexandre Simmonot, en allusion aux reflexions du président de l'UMP 95, assurant que son parti avait moins à craindre que la gauche de la montée du FN.
 
Sans vouloir dévoiler les noms de ses futurs candidats, Alexandre Sim­monot indique que « certains sont membres du Front, d'autres de sim­ples sympathisants ». « J'espère qu'il y en aura d'autres », ajoute-t-il, préci­sant que « des gens de gauche, de droite, du centre, se rallient chaque jour au parti ». Et le patron du FN val-d'oisien l'assure : le FN se présen­te « pour gagner ». « Des villes sont prenables » insiste-t-il.
 
Source: Le Parisien 25/09/2013 
Peu désireux de présenter une liste PS qui risquerait un désastre électoral en raison de la très faible popularité du Pouvoir en place, les leaders de la Gauche municipale saintloupienne lancent le collectif d'intérêt local "Réunir Saint-Leu-la-Forêt".

Ce collectif se présente sans aucune référence au Parti socialiste, mais on y retrouve les tenors de l'opposition socialiste au conseil municipal: Eric Dubertrand, Nathalie Blanchard, Christel Leroyer, ainsi que l'opposition Divers Gauche, Monique Baquin, des militants de gauche et des personnes de la société civile. L'initiative a pour but de créer un projet pour les Municipales, mais les signataires ne disent pas explicitement que ce sont eux qui constitueront la liste qui se présentera aux élections. "Réunir Saint-Leu-la-Forêt" diffuse actuellement un questionnaire destiné à recueillir des avis sur la vie à St Leu, les années écoulées, les attentes pour l'avenir. 
 

Voici venir le temps des programmes électoraux pour les Municipales et des débats qui ne vont pas manquer de s'ouvrir. Nous en parlerons longuement d'ici le mois de mars en donnant beaucoup d'information. Nous versons au dossier une Tribune en forme de programme électoral, sous la signature de JY Le Gallou.

"La question qui se pose à ceux qui vont se faire élire – en particulier mais pas seulement sur des listes « modérées » ou « divers droite » ou « intérêt local » – est la suivante : pour quoi faire ? Pour l’écharpe ou le grigri ou pour agir ? Entrer dans une municipalité n’a de sens que si l’on y va dans un esprit de résistance ou de reconquête. Quitte à choisir un secteur de combat et s’y consacrer et à celui-là seul !  Les terrains d’exercice et de manœuvre sont nombreux : les écoles, la culture, le patrimoine, les cantines, les subventions, les locaux municipaux, l’urbanisme, les paysages, les impôts...."

François Kalfon, secrétaire national du PS,  Thierry Mandon, porte parole des députés socialistes: « le socle électoral socialiste est explosé : les fonctionnaires se sentent abandonnés, les travailleurs matraqués d’impôts, les retraités menacés ». L’abstention à gauche devrait être historique. Et pourrait même provoquer « une Bérésina », redoute Mandon. Une défaite suivie d’une autre déroute aux européennes. Là au moins, gauche et droite sont d’accord, quasi résignées. On dirait qu’ils partent aux élections comme à l’abattoir ! 

Source: Jean-Marie Domenach dans Marianne.
Dans un document intitulé «Charte d'action municipale au service du peuple français » le FN «réaffirme sa volonté de constituer une véritable alternative politique, nationale et locale, et d'œuvrer au redressement de notre pays». Il pose «10 principes » préalables à toute alliance.

Certains élus locaux pourraient être tentés par un accord leur permettant de s'assurer leur réélection.
Un candidat UMP de Gonesse (Val d’Oise) s’est inscrit en deuxième position sur la liste FN, une liste de « rassemblement » précise-t-il. Denis Vigouroux confie qu’il partage les mêmes valeurs que Marine Le Pen, la présidente du FN qui était en déplacement à Gonesse dimanche.

Dans le Val d'Oise, on s'attend à d'autres reclassements du même type lorsque des listes de "Rassemblement Bleu Marine" seront présentes. 
Le Parisien daté du vendredi 21 juin titre en couverture  "Municipales 2014: Ils ont quitté l'UMP et le PS pour le FN." et consacre deux pleines pages à ce sujet d'actualité. 

Les articles sont: "Ces transfuges UMP et PS qui montent au Front",  "Ce parti a le vent en poupe",  "La tentation des élus locaux UMP",  "L’enjeu",  "Les clés",  "Je ne me reconnais plus dans la famille UMP",  "Au FN, j’ai rencontré des gens ordinaires",  "C’est là où je trouve le plus de valeurs communes".