Bienvenue

Christian Malacain, candidat à la mairie de St Leu la Forêt

Chrsitain Malacain était ce samedi matin devant la mairie de Saint-Leu pour dialoguer avec les habitants.
Nous reproduisons ci-dessous sa déclaration de candidature:

"Madame, Monsieur,

Je suis votre candidat Front National/Rassemblement Bleu Marine dans notre ville. Mon objectif est simple : transformer la légitime révolte des Français en espoir et représenter localement Marine Le Pen afin que, dans notre ville aussi, le vent du renouveau puisse souffler.

Matraquage fiscal, injustices, clientélisme, casse sociale, disparition des services publics, délinquance, communautarisme, réforme ingérable des rythmes scolaires, voilà leur bilan ! Après les échecs successifs de l'UMPS, au gouvernement comme dans les collectivités locales, il est temps de faire entendre une autre voix : celle du bon sens et de l'intérêt du peuple français....

sebastien-meurantSaint-Leu la Forêt, le 2 février 2014,

Mesdames, Messieurs,

En ce début février, la campagne municipale est partie, nous avons distribué à la gare et au marché un bref résumé de notre action passée. Financièrement la ville va mieux et parce qu’elle va mieux, nous avons pu investir dans les écoles, la voirie et dans les autres domaines prioritaires au cours des années 2008/2013. Au fil des semaines, vous découvrirez nos projets pour la décennie suivante.

La méthode sera la même : faire bien, faire mieux, être toujours plus efficace pour faire plus. La période était difficile et elle le restera. Depuis mon élection de 2008, l’Etat a diminué de 30% nos dotations ! Soit une perte de plus de 1 300 000 euros par an… Pourtant, j’ai choisi de ne pas toucher aux impôts locaux et les taux n’ont pas bougé. Je continuerai à gérer de la même manière. En France, nous souffrons de trop d’impôts, de trop de taxes, de trop de cotisations et je considère qu’il est de mon devoir de maire de ne pas rajouter ma contribution à ces charges trop lourdes.

A l'heure où le Parti socialiste est dans les sondages en troisième position derrière le FN et l'UMP, sa stratégie est de présenter partout des listes dites "d'intérêt local" sans mention de l'étiquette PS, vu son impopularité actuelle. M. Dubertrand s'est conformé à cette manière de faire lors de la présentation samedi 25 janvier de la liste "Réunir Saint-Leu". Le mot "socialiste" et le mot "gauche" n'ont pas été prononcés ! Sauf pour affirmer que Madame Baquin n'était pas de "gauche". Ouf, nous voilà rassurés ! La ruse n'est pas fine, mais elle trompera bien quelques journalistes bienveillants et quelques électeurs.

Il faut dire que M. Meurant a beaucoup facilité le travail de ses opposants, tant son mandat prête le flanc à la critique (l'échangeur, le PLU, la voirie, la médiathèque, la pollution visuelle par la publicité, le fonctionnement de l'équipe municipale,...). Madame Baquin a repris presque dans les mêmes termes les engagements de Sébastien Meurant il y a six ans de "préserver et d'embellir Saint-Leu". On sait ce qu'il en a été de la part de ce dernier. Nous prendrons connaissance du programme de M. Dubertrand avec intérêt. Mais les promesses - dit-on - engagent surtout ceux qui les écoutent.

Notre site Bien Vivre à Saint-Leu contient de très nombreux articles sur ces sujets et nous donnerons prochainement un avis plus détaillé sur le passé et l'avenir lorsque nous connaîtrons toutes les listes candidates.

Ch. MalacainLa présidente du Front National, Marine Le Pen, s'est rendue à la salle des fêtes de Taverny ce lundi 20 janvier. Cette visite était organisée dans le cadre de sa tournée des fédérations. Alexandre Simonnot, secrétaire de la Fédération du Val d'Oise, a présenté les têtes de listes du Rassemblement Bleu Marine dans le département.

Etait notamment présent Christian Malacain, Secrétaire-Adjoint de la Fédération et candidat tête de liste du RBM à la Mairie de Saint-Leu la Forêt.

Voir l'article du Parisien ICI

Après le collectif "Réunir Saint-Leu", un nouveau collectif de Gauche, "Saint Leu ville humaine" vient de se faire connaître, regroupant des personnes "voulant bâtir ensemble un projet authentiquement de Gauche pour Saint-Leu". Qui sont ces nouveaux "collectivistes" ? Ce sont "des membres et des sympathisants de partis appartenant au Front de Gauche, aussi parfois syndicalistes" et des membres du Parti Ouvrier Indépendant. Toutefois, les membres saintloupiens du Parti de Gauche ont suspendu leur participation au collectif. Le collectif s'est doté d'un site web: stleuvillehumaine

"L’ensemble des administrations publiques doit aujourd’hui participer à l’effort de réduction des dépenses publiques", a martelé Didier Migaud, Premier président de la Cour des Comptes, le 9 janvier, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée de la haute juridiction.

Nous sommes aujourd’hui arrivés à un stade où la totalité de l’effort qui reste à réaliser doit l’être sous forme d’économies sur la dépense publique. Toutes les administrations publiques doivent y contribuer.” Tel est le message délivré par le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, jeudi 9 janvier, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée de cette instance.

Pour les prochaines élections municipales, Bien Vivre à Saint-Leu encouragera les listes qui promettront une réduction sensible des budgets municipaux.

Jamais le fossé n'a été aussi profond : entre le contribuable français qui trime et le politicien qui triche, entre les petites entreprises qui meurent et règne triomphant de la financiarisation de l'économie, entre les familles dont Peillon veut embrigader les enfants et les professionnels subventionnés des lobbies qui veulent en faire des marchandises de consommation, entre le Français qui se révolte et les "élites" médiatiques, politiques et syndicales qui le méprisent, entre le pays réel et le pays légal, le divorce est en passe d'être consommé.

Dans ce contexte, les élections municipales de 2014 prennent un relief et une importance particulières... 

Un sondage IFOP pour le JDD indique que 35 % des électeurs seraient tentés de s'abstenir lors des municipales de mars prochain. Ce sont les jeunes et les classes populaires - plutôt acquises à la gauche - qui sont les moins mobilisés. 41% des sympathisants de gauche penchent aussi pour l'abstention, contre seulement 29% à droite et même 22% pour le Front national.  Le sondage montre aussi qu'un quart de l'électorat sera motivé par un vote sanction contre le gouvernement. 7% des votants iront eux le soutenir. La majorité de l'électorat (64%) se décidera lui sur des enjeux locaux.    Sondage réalisé les 3 et 4 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 1005 personnes.

Cherchant à se faire remarquer pour monter une liste aux Municipales, le Front de Gauche après avoir "pris la mairie" en février dernier, a distribué devant la Croix blanche ce samedi à l'entrée de la pièce "L'Aiglon" un tract d'avril 2013 (!) concernant une lettre du Maire, Sébastien Meurant, d'octobre 2012 (!). Or de quoi s'agit-il ? Dans cette lettre, le Maire fait une belle et intelligente défense de la famille, fondement de notre civilisation, et, en conclusion, indique tout simplement et courageusement qu'il refusera de marier les couples gays. Le Front de Gauche évidemment s'en offusque, mais - ce faisant -  fait la publicité d'une lettre de M. le Maire qui nous avait échappé et qui est tout à son honneur !
Site de la Gazette du Val d'Oise  le 15 décembre 2013  :
résultats lus le 15 décembre  à 12h53
"Si le premier tour des élections municipales
avait lieu dimanche prochain, pour quelle liste voteriez-vous ?
  • Une liste Front national (28%)
  • Une liste pilotée par l'Ump et ses alliés (17%)
  • Une liste emmenée par le Parti socialiste et ses alliés (16%)
  • Une liste conduite par le Front de gauche (12%)
  • Je n'en sais rien aujourd'hui (7%)
  • De toute façon, je n'irai pas voter (7%)
  • Une liste sans étiquette (7%)
  • Une liste du Centre (Udi, MoDem, Nouveau centre) (5%)
  • Une liste estampillée Europe Écologie-Les Verts(1%)".
  • Source: site de la Gazette du Val d'Oise
 
Si nous supposions valables ces chiffres pour Saint-Leu, qui donc serait maire en mars 2014 ?
 

Dans C dans l'air du 13 décembre 2013, Yves Calvi donne aux téléspectateurs des clés pour comprendre les stratégies électorales des partis en présence:

C'est ICI