Bienvenue

Christian Malacain devant la mairieQ. Vos concurrents et les Saintloupiens s’étonnent de ne pas vous voir annoncer une réunion publique, un trombinoscope,… Pourquoi ?

C.M. Il est de la responsabilité de chaque tête de liste de définir une stratégie de campagne et de l’appliquer. C’est ce que je fais. Je suis parfaitement libre. Personne ne m’oblige à imiter l’UMPS. Dans cette campagne, nous sommes les challengers, les petits, les nouveaux venus ; nous n’avons pas les énormes moyens financiers dont bénéficient les partis du système. Nous ne ferons pas avec un matériel couteux et sophistiqué la projection d’une présentation luxueuse imaginée par un graphiste professionnel,  nous ne ferons pas de trombinoscope en quadrichromie sur papier glacé. Economes dans la campagne, nous le serons aussi à la mairie.

Comme disait le Général de Gaulle, « Mon verre est petit, mais je bois dans mon verre ».

Q. Bien sûr ! Vous semblez faire une campagne plus traditionnelle. C’est bien cela ?

Source VO News: Le candidat socialiste a fait de la défense du cadre de vie son cheval de bataille pour reprendre la ville à la droite. Eric Dubertrand souhaite notamment réviser le Plan Local d'Urbanisme (PLU).

 "La dynamique est de notre côté" affirme Eric Dubertrand, le candidat socialiste à Saint-Leu-la-Forêt qui espère bien faire chuter Sébastien Meurant, le maire sortant UMP. "Le maire est en difficulté dans sa majorité, assure le socialiste, une de ses anciennes adjointes est partie sur la liste Front national et les centristes ont été écartés de sa liste". Si Eric Dubertrand apparaît "confiant", c'est qu'il pense que les saint-loupiens seront très sensibles aux enjeux locaux. "Il y a eu une vraie mobilisation contre les projets du maire comme l'échangeur de l'A115 ou le 600 logements Bouygues sur la Plaine"... et le candidat espère bien surfer sur la thématique, avec cette promesse : "valoriser le cadre de la vie".

"Sébastien Meurant a livré la ville aux promoteurs"...

Dégradation des panneaux officiels reduitCOMMUNIQUE DE PRESSE
DE CHRISTIAN MALACAIN
Tête de Liste "Saint-Leu-la-Forêt Bleu Marine"

Christian Malacain a déposé plainte contre X pour dégradation des panneaux officiels. 
Il dénonce ces actions scandaleuses totalement contraires à la démocratie. Les individus qui commettent ces actions se conduisent comme des révolutionnaires qui ne respectent aucune loi.

Christian Malacain

Bien Vivre à Saint-Leu remercie Monsieur Christian Malacain pour son aimable réponse qui est reproduite ci-dessous.

christian malacain 150 clairCandidat : Christian Malacain    Etiquette : Rassemblement Bleu Marine

1° La pression fiscale s'accroît de toutes parts, l'endettement aussi : pensez-vous qu'on puisse réaliser un budget municipal sur la base d'une réduction des dépenses ?

     Oui, bien sûr, après étude détaillée des dossiers. Quand une nouvelle équipe se met en place, elle trouve toujours des économies possibles.

Christian Malacain devant la mairieFrançaises, Français,


Le 23 et le 30 mars, le choix qui s'offre à vous est clair. D'un côté, les candidats du système UMPS, tous responsables des politiques calamiteuses menées aussi bien au gouvernement que localement. De l'autre, vous pouvez faire le choix de la liste que je conduirai et qui représente le renouveau possible de notre ville.

Monsieur Jean Le Gac, ancien maire de Saint-Leu, peu enclin à prendre pour argent comptant les comptes du maire actuel, vient de publier un quatre pages intitulé "Ville de Saint-Leu-la-Forêt - La vérité sur la dette". Nous vous en livrons la présentation et la conclusion.

Bien Vivre à Saint-Leu remercie Monsieur Sébastien Meurant pour son aimable réponse qui est reproduite ci-dessous.

sebastien-meurantCandidat : Sébastien Meurant    Etiquette : UMP

1° La pression fiscale s'accroît de toute part, l'endettement aussi : pensez-vous qu'on puisse réaliser un budget municipal sur la base d'une réduction des dépenses ?

A Saint-Leu-la-Forêt, je n'ai pas augmenté la pression fiscale. Les taux communaux n'ont pas bougé. Une première depuis 30 ans ! La dette a baissé. Certaines dépenses ont baissé : entretien, voirie et réseaux, factures de chauffage, éclairage public, etc.

Pendant cette folle semaine avez-vous remarqué que la cote de popularité du président de la République était tombée à 17%, record absolu ? Ou que la commission de Bruxelles a mis notre pays sous « surveillance ren­forcée » ? Discrétion absolue des media sur ces sujets délicats dispensant le gouvernement de s’en expliquer ! Et pourtant, cela mériterait un grand débat !
 
Selon le site officiel de l’Union européenne, la mise sous surveillance accrue touche les Etats membres « en proie à une grave difficulté en matière de stabilité financière, ou qui risquent d’en rencontrer une. » La Commis­sion a classé la France aux côtés des canards boiteux de l’Europe, l’Espagne et l’Irlande, juste devant ceux qui ont des déséquilibres dangereux : la Croatie, l’Italie et la Slovénie. Voilà qui méritait une offensive en règle de l’opposition mais l’UMP se débattant sous le poids des affaires qui lui tombent dessus tous les jours n’en pas eu le loisir. Figurez-vous que ce n’est pas la situation calamiteuse de la France ainsi reléguée avec les cancres de l’Union qui constitue une « affaire d’Etat » mais, selon Harlem Désir et Najat Vallaud-Belkacem, c’est Buisson avec son micro indiscret et Sarkozy soupçonné de « trafic d’influence ». Passez muscade !
 
Ce qui précède c’est le premier temps de la manœuvre ; le second, ce sont les élections municipales....

Trois listes pour ces municipales, trois panneaux seulement. Ce qui veut dire que les petits partis n'ont pas réussi, ou tout simplement pas souhaité, faire aux Saintloupiens une proposition de gestion municipale: Front de gauche, UDI, Modem, Verts, Parti communiste. Alors que nous reste -t-il ?

De prime abord, un constat: on ne voit pas de référence aux deux grands partis habituels, l'UMP et le PS. On voit bien M. Meurant et M. Dubertrand, mais ils figurent sous un nom de liste locale. Ces affiches nous posent une double question: M. Meurant est-il toujours membre de l'UMP ? Ou bien a t-il rendu sa carte pour faire une liste apolitique ? M. Dubertrand est-il toujours membre du PS ? Ou bien a t-il rendu sa carte pour faire une liste qu'il décrit comme "apolitique" ?

A moins, mais ce n'est pas explicite, que ces candidats n'aient pas eu l'investiture de leur parti historique !? Après tout, Le Parisien nous a appris que M. Meurant n'avait pas obtenu l'investiture de l'UDI. Voir cet article.  Il y a six ans, il représentait l'alliance de la Droite et du Centre à Saint-Leu.  Le plus vraisemblable est que ces candidats craignent énormément l'opinion que les électeurs se font de leur parti d'origine: l'UMP, dans un état de déliquescence avancée, sans doctrine, ni leader, le PS faisant chaque jour davantage la politique faite hier par Nicolas Sarkozy.

Il y a bien une autre affiche sur ces panneaux.  Mais on n'en voit plus que la petite bande blanche en bas, indiquant Rassemblement Bleu Marine - Front national. Partout, elle a été déchirée, témoignage de la panique que le FN suscite chez certains bien-pensants portant la démocratie en bandoullère, mais déchirant les affiches qui ne lui plaisent pas.

Ce nouveau venu aux Municipales essaie de prendre sa place dans le débat démocratique. Au niveau national, six millions de ses électeurs sont représentés par 2 députés sur 577. Alors, en désespoir de cause, ce mouvement essaie le chemin le plus ardu, les Municipales, où il n'a aucune ancienneté. Les électeurs lui donneront-ils sa chance ?

"On nous dit que notre politique a échoué. Est-ce une raison pour y renoncer ?" Guy Mollet, cité par R. Aron dans Court traité de soviétologie, d'Alain Besançon, Hachette.

"En démocratie, la politique est l'art de faire croire au peuple qu'il gouverne" L. Latzarus, La politique, Hachette. Lequel de nos trois candidats à la mairie vise à maîtriser cet art plus que les autres ?