Bienvenue

Saint-Leu-la-Forêt, le 20 mars 2014 – Le collectif RÉUNIR SAINT-LEU-LA-FORET annonce aujourd’hui avoir porté plainte pour diffamation et injures publiques contre le maire sortant SEBASTIEN MEURANT, suite au tract qu’il a distribué le 20 mars 2014 en gare de Saint-Leu-la-Forêt.

Dans un tract distribué dans la ville ce matin (20/03/2014), le maire sortant Sébastien MEURANT indique  : « A Saint-Leu-la-Forêt, les petites mains socialistes et leurs alliées mentent depuis six ans et il faut un cerveau déjà lobotomisé pour y croire encore ».

Ces propos tenus à l’encontre de plusieurs milliers de Saint-loupiens, membres du collectif, de la liste, du comité de soutien, des nombreuses personnes qui assistent aux réunions publiques du collectif depuis plus de 6 mois, portent gravement atteinte à leur honneur.

En outre, dans ce tract, le maire sortant se permet de mettre en scène des personnages d’une manière tout à fait indigne et irrespectueuse des électeurs d’une part mais également de ceux qui, de manière politique ou citoyenne, se sont engagés par le passé et qui s’engagent aujourd’hui dans la ville.

Eric Dubertrand, tête de liste du Collectif Réunir Saint-Leu-la-Forêt commente : « Un élu qui se soumet au suffrage universel se doit d’être digne et respectueux. Ce tract a un relent nauséabond et fait insulte à l’ensemble des électeurs saint-loupiensOn ne peut pas laisser passer de tels procédés, laisser dire de telles énormités visant à déshonorer toutes les personnes qui nous suivent, nous écoutent voire nous soutiennent et pour 33 d’entre elles, se sont engagées à mes côtés, faisant fi de leur sensibilité politique, quelle qu’elle soit, pour servir l’intérêt général à Saint-Leu-la-Forêt. »

Nous rappelons qu’en janvier 2012 Sébastien Meurant a déjà été condamné par le Tribunal Correctionnel de Paris pour des pratiques similaires.