Bienvenue

Source: Atlantico   

C’est à cette “ nouvelle génération de frontistes ” que “ L’Express ” s’est précisément intéressé. “ Sans efforts particuliers, souligne l’hebdo, le parti des Le Pen a trouvé dans les recalés de l’UMP un vivier précieux pour constituer 597 listes municipales, un record. Son arme fatale : le Rassemblement bleu Marine, filiale créée sur mesure pour rassurer les plus prudents des convertis. Un prénom, un bleu adouci, censés être un rempart contre les excès d’un nom. Echange de bons procédés, ces nouveaux venus contribuent au ravalement de façade. “ On participe à la normalisation, se rassure Serge (candidat à Liévin, passé de l’UMP au FN, ndlr). C’est pas du pur FN. C’est de l’UMP-FN, c’est un mélange, et c’est une garantie pour les gens de droite