Bienvenue

Communiqué de Christine Boutin :

"Avec l'élection du 25 mai se profile la question de savoir à qui sera confiée la responsabilité suprême de l'Europe. Pour la première fois, nos votes vont décider de la Présidence de la Commission Européenne. L'UMP, avec Jean-François COPÉ et les têtes de liste comme Alain LAMASSOURRE et Nadine MORANO, ont choisi le Luxembourgeois Jean-Claude JUNCKER. Qui est-il ? Que défend-il ?

Sur la question de l'entrée de la Turquie dans l'Europe, il a déclaré à Berlin le 5 avril dernier son souhait de "poursuivre les négociations d'adhésion de la Turquie", adhésion qu'il prévoit "dans les cinq à dix ans".

Sur les questions de société, le même Jean-Claude JUNCKER, alors Premier Ministre du Luxembourg, a imposé la légalisation de l'euthanasie dans son pays en 2008 et a fait adopter en conseil de gouvernement, le 9 juillet 2010, l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels. Ce projet gouvernemental, repoussé ensuite par une partie de sa majorité parlementaire, a finalement été adopté par son successeur.

Christine BOUTIN, au nom de tous les têtes de liste et candidats Force Vie - Européennes 2014, appelle les électeurs ayant le sens du Bien Commun et la conscience de la primauté du combat pour la Vie, pour la dignité des personnes et pour la famille naturelle, à ne pas se laisser berner par la tentation d'un vote en inadéquation avec le cœur de leurs convictions. Le vote « UMP » n'est pas plus utile que difficile. Il est tout simplement impossible. [...]"

Une Allemagne centre industriel de l'Europe, une France jardin de tourisme pour les retraités allemands. Hitler l'a rêvé. L'Union européenne le réalise. Soumis aux règles de Bruxelles qui interdisent aux Etats de soutenir, de protéger ses industries, les pouvoirs politiques, UMP hier et PS aujourd'hui, n'ont aucune stratégie industrielle. Les fleurons de notre industrie, des groupes industriels qu'il a fallu cent ou cent cinquante ans pour constituer, tombent les uns après les autres: Péchiney, Alcatel, Usinor-Arcelor, récemment Lafarge et aujourd'hui Alstom...

Comment nos élus peuvent-ils accepter cela ? Ils acceptent cela comme ils ont accepté de trahir les Français, leurs électeurs, qui avaient pourtant voté en 2005 à 55% contre le traité de Lisbonne !

Olivier Berruyer estime que, pour les élections européennes, la plupart des débats sont interdits.

"On n’a pas le droit d’expliquer que l’euro est une bêtise, alors que la plupart des prix Nobel d’économie le disent."

"Le mois dernier, l’Union Européenne a unilatéralement ouvert ses marchés à l’Ukraine. Vous savez que le salaire minimum en Ukraine est de 100 euros/mois quand même. C’est bon pour notre industrie de faire ça !?! Vous soutenez ce genre de politique suicidaire ?"

Source Europe1: Le timing est parfaitement choisi: c'est dans l'édition du 25 avril du Figaro qu'est lancé le missile, soit le lendemain d'une conférence de presse censée montrer l'unité de l'UMP aux élections européennes. Henri Guaino, député UMP des Yvelines, allié pour l'occasion à l'ancien ministre Laurent Wauquiez - celui qui veut faire "exploser" l'Europe- ont initié et co-signé une tribune dans Le Figaro avec 40 parlementaires du même parti, sur une toute autre ligne que celle arrêtée par l'UMP en ce mois d'avril 2014.

Selon les informations du Lab, une quarantaine d'élus UMP ont donné leur signature au texte, pourtant initié par celui qui a annoncé qu'il ne voterait pas UMP aux élections européennes de mai.

Ce texte appelle à une Europe plus souverainiste, à l'opposé de la vision défendue par Alain Lamassoure, tête de liste en Ile-de-France, contre lequel Henri Guaino a engagé une bataille idéologique.

Le Front national pourrait sortir en tête des élections européennes, selon un sondage CSA pour BFMTV jeudi. Avec un score évalué à 24% des suffrages, le parti présidé par Marine Le Pen devance l'UMP – estimé à 22% – et le Parti socialiste, allié aux Radicaux de gauche, qui pointe à 20%. La volonté du FN de se positionner comme la troisième force politique du pays devient réelle puisqu'il séduit principalement les 25-34 ans (30%) et les 35-49 ans (34%).


Aymeric Chauprade, tête de liste FN en Ile de France aux Européennes par leparisien

A cinq semaines du scrutin européen, l'UMP serait enfin parvenue à un accord sur sa ligne... Mais l'encre n'est pas encore séchée que le vernis commence déjà à craquer. Rachida Dati : L'accord "exprime un plus petit dénominateur commun, il est fait pour ne fâcher personne", regrette ainsi l'eurodéputée sortante, n°2 sur la liste en Ile-de-France. Il faut dire que derrière ce "dénominateur commun", les divisions sont fortes.

L'orientation pro-européenne de l'UMP, portée par Juppé, Copé,  Fillon, Raffarin, est en effet très contestée en interne par Wauquier, Guaino, Bertrand...

Premier à faire entendre sa différence, Laurent Wauquiez est partisan du retour à une "Europe des six" et convaincu que la France doit se retirer de Schengen pour retrouver la maîtrise de ses flux migratoires.

pervenche berèsPervenche Bérès sera la tête de liste des socialistes aux élections européennes pour la région Ile-de-France, en remplacement d'Harlem Désir, nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. C'est Jean-Christophe Cambadélis qui l'a annoncé mardi, après avoir été élu à la tête du Parti socialiste.

Députée européenne depuis 1994, Pervenche Berès préside la Commission de l'emploi et des affaires sociales du Parlement européen après avoir présidé, entre 2004 et 2009, la Commission des affaires économiques et monétaires de l'instance strasbourgeoise.

Aymeric ChaupradeLe Parisien:  Plus encore qu'aux dernières municipales, le Front national compte frapper un grand lors des élections européennes, en se donnant pour «objectif d'arriver en tête au niveau national». Qui pour mener cette bataille dans les différentes circonscriptions au nom du parti de Marine Le Pen ?

En Ile-de-France, c'est Aymeric Chauprade qui sera le chef de file du FN, tandis que la présidente du parti, Marine Le Pen, conduira la liste dans le Nord. C'est son bras droit, Florian Philippot, qui mènera la bataille dans l'Est, alors que son père et son compagnon, Jean-Marie Le Pen et Louis Aliot, seront respectivement têtes de liste dans le Sud-Est et le Sud-Ouest. Enfin, les candidats FN seront emmenés par Gilles Lebreton dans l'Ouest et par Bernard Monot dans le Centre.

Nos élus de ces quarante dernières années ont-ils jamais consulté le peuple français pour connaitre ses souhaits sur le sujet de l'immigration ? Et bien non, jamais nos élus ne nous ont demandé notre avis. Il y a des sujets qui semblent rester comme à l'écart de l'exercice de la démocratie. Au moins dans l'Union européenne. Pour quelle raison ?

"Européennes : si vous votez mal, ce sera la guerre"   Après l'argument sur la pornographie pour faire l'éloge de l'Union européenne, le président du PPE, Joseph Daul, utilise l'argument de l'apocalypse.  A quand un argument sérieux sur les institutions de l'UE ?