Bienvenue

"Des surprises", a prophétisé François Hollande, dimanche 6 mars, à l'occasion d'un déplacement à Sarcelles pour soutenir Didier Arnal, le président socialiste du Val-d'Oise. Des surprises "pas très bonnes", a précisé le président du conseil général de Corrèze, désignant la possible entrée d'élus du Front national dans les conseils généraux. Pour les 2 023 cantons renouvelables lors des dimanches 20 et 27 mars prochains, ils sont 2 880 candidats et suppléants frontistes à s'être engagés dans la campagne. Le parti présidé par Marine Le Pen sera présent sur les trois quarts du territoire national, tissant un peu plus serré ses réseaux locaux....
 

Lu dans Les 4 Vérités :

"Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy ont une opportunité historique: en finir avec le funeste « front républicain » imposé par Chirac, qui imposerait de choisir systématiquement les socialo-communistes, plutôt que la droite nationale. Tous les ténors de l’UMP, pour le moment, choisissent la stratégie inverse. Maintenant le diktat des années Chirac, ils contribuent à la montée du FN et préparent la victoire socialiste. Vont-ils enfin le comprendre ?"