En 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

"Il m’est impossible de rejoindre un candidat, ancien ministre de l’Économie de François Hollande et largement responsable de la chienlit actuelle", déclare le maire de Saint-Leu.

Dans un communiqué dans lequel il entend « remettre les pendules à l’heure », Sébastien Meurant, maire (Lr) de Saint-Leu-la-Forêt, conseiller départemental et candidat déclaré à la députation sur la 4e circonscription (Ermont, Eaubonne, Saint-Leu, Franconville), souligne qu’il n’a aucunement l’intention de rejoindre le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron...

Voilà qui met un terme aux suppositions de VONews dont on remarque sur son site web qu'ils adorent parler de Macron ... No comment ! Voir le communiqué de M. Meurant...

« Alors que les rumeurs vont bon train, je tiens à réaffirmer à celles et ceux qui prétendent que je pourrais rejoindre Emmanuel Macron, que mon engagement politique depuis presque trente ans s’est toujours résumé à la défense des valeurs auxquelles je crois pour mon pays et pour mes compatriotes.

Depuis mon adhésion au RPR en 1989, ma famille politique est celle issue du  gaullisme et cette conviction a toujours aiguillé mon action politique. C’est le cas aujourd’hui, ce sera le cas demain. Je ne saurai être plus clair : il m’est impossible de rejoindre un candidat à la présidence de la république, ancien ministre de l’Économie de François Hollande et largement responsable de la chienlit actuelle. »

En annonçant sa candidature à la députation face à Claude Bodin, officiellement investi candidat par Les Républicains, Sébastien Meurant devrait être, comme le veulent les statuts des partis, sinon exclu du moins suspendu des LR. Une perspective qui n’inquiète pas l’élu.

La Gazette du Val d'Oise