Bienvenue

La nouvelle de l'investiture de Claude Bodin a évidemment fait grincer les dents de son jeune challenger (45 ans). « Comment est-ce possible qu’un maire soutenu par les sénateurs des deux plus grosses villes de la circonscription (NDLR : Francis Delattre et Hugues Portelli, les maires de Franconville et Ermont) ne soit pas choisi ? s’interroge ironiquement le maire de Saint-Leu-la-Forêt.La politique locale ne pèse pas lourd par rapport aux apparatchiks nationaux. »

Mais Sébastien Meurant, dont un comité de soutien s’est mis en place sur Facebook, ne compte pas abdiquer. « Cela ne change rien à ma volonté de me présenter. Même sans l’investiture. Je n’ai aucune instruction à recevoir des apparatchiks qui gouvernent et dont on voit le résultat en ce moment », assène celui qui est également conseiller départemental et vice-président de l’Union des maires du Val-d’Oise.

Source : le Parisien