En avril 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

Après les émeutes fomentées par des jeunes franco-algériens lors des matches du Mondial, Marine Le Pen a demandé que l’on en finisse avec la double nationalité. Si l’Algérie est leur pays, qui les re­tiendrait sur notre sol contre leur gré ? L’hebdoma­daire Le Point a eu l’idée de demander, par sonda­ge, ce que les internautes en pensaient. La question était ainsi formulée : « Faut-i l retirer aux Français d'origine algérienne leur double nationalité ? » La réponse est « Oui » à 81% ! Mais les lecteurs du Point n’auraient jamais dû le savoir, la direction ayant décidé de ne pas publier le sondage. Son di­recteur, Etienne Gernelle, en a donné la raison...

Grâce à internet, la propagande se retourne de plus en plus contre le système médiatique. Aujourd’hui, des vidéos sur le net font plus d’audience qu’une émission militante de Canal+ par exemple. Grâce à la réinfosphère, l’article dénonçant la censure et la manipulation de l’interview de Poutine (exemple ici : http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/)  a probablement eu plus d’audience (dans le public concerné par la chose politique) que l’interview originale. Les vidéos sur le livre d’Emmanuel Ratier sur Valls ont fait un carton sur Internet. Une vidéo d’Aldo Stérone peut faire jusqu’à 180 000 vues. Etc, etc…

Elisabeth LévyElisabeth Lévy est journaliste et directrice de la rédaction du magazine «Causeur». Dans son numéro de juin, le magazine s’interroge sur le sens de l’expression «politiquement correct» et donne la parole entre autres à Natacha Polony, Alain Finkielkraut, Michel Maffesoli, Rachida Dati et Patrick Cohen.

Ce qui caractérise notre situation, c’est précisément que l’opinion dominante, telle qu’elle s’exprime dans les médias et les universités, est de plus en plus minoritaire. Et plus cette minorité dominante est minoritaire, plus elle est hargneuse et prétend rééduquer le peuple qui pense de travers.

Le terme «politiquement correct» n’a-t-il pas fini par être galvaudé ?

Si, au point de devenir un vague synonyme de «bien-pensance» ou de «pensée unique».

Le site FDesouche est un des premiers sites de "réinformation" de France. A l'occasion du 9e anniversaire de ce site emblématique, Pierre Sautarel raconte l'histoire et les déboires de ce blog, qui s'est fixé pour mission

"de devenir l’Observatoire de la Balkanisation de la France, l’objectif étant de provoquer la sidération des internautes par l’accumulation de preuves, afin qu’ils prennent conscience de la poudrière qu’est la société plurielle."

Vous pourrrez y visionner des documents choc: une interview d'Emmanuel Ratier sur "le vrai visage de Manuel Valls" et une interview de Thierry Mariani, Vice-Président d'une UMP au bord de l'implosion.

http://www.tvlibertes.com/

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez comprendre, ce que vous voulez comprendre et ce que vous comprenez ... il y a au moins 9 possibilités de ne pas s'entendre."
Atlantico

TVLibertés, qui émet depuis quelques jours seulement, est une chaîne financée par ses téléspectateurs. Pas de publicité. Pas de soumission au politiquement correct. TVLibertés souhaite obtenir le soutien financier des téléspectateurs attachés à la liberté de l'information et recherche des donateurs. La liberté n'a pas de prix, mais elle a un coût.

Le recul moyen des ventes au numéro des quotidiens nationaux est de 15,35% selon l’OJD. La situation est à peine meilleure dans les régions. Pour « Libération », le recul est de 29,53%, pour « Le Parisien » de 18,01%, pour « Le Monde » de 17,51%, pour « L’Equipe » de 15,43% et pour « Les Echos » de 13,95%. Bref, pas de jaloux, tout le monde va mal, que le contenu soit de gauche ou pas, politisé, grand public ou spécialisé.

Rien de toute cela n'est étonnant, car la manipulation et la désinformation par ces médias aux ordres appellent la réinformation, que l'on trouve surtout sur internet. Pourquoi acheter une presse soumise aux grands groupes financiers, aux banquiers internationaux mondialistes, une presse qui n'est pas indépendante ?

Si ce site vous apporte quelque chose, un petit don sera un soutien moral et financier très apprécié et un encouragement.