En 2017, les Français vont-ils reprendre leur destin en mains ?

Le site FDesouche est un des premiers sites de "réinformation" de France. A l'occasion du 9e anniversaire de ce site emblématique, Pierre Sautarel raconte l'histoire et les déboires de ce blog, qui s'est fixé pour mission

"de devenir l’Observatoire de la Balkanisation de la France, l’objectif étant de provoquer la sidération des internautes par l’accumulation de preuves, afin qu’ils prennent conscience de la poudrière qu’est la société plurielle."

Vous pourrrez y visionner des documents choc: une interview d'Emmanuel Ratier sur "le vrai visage de Manuel Valls" et une interview de Thierry Mariani, Vice-Président d'une UMP au bord de l'implosion.

http://www.tvlibertes.com/

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez comprendre, ce que vous voulez comprendre et ce que vous comprenez ... il y a au moins 9 possibilités de ne pas s'entendre."
Atlantico

TVLibertés, qui émet depuis quelques jours seulement, est une chaîne financée par ses téléspectateurs. Pas de publicité. Pas de soumission au politiquement correct. TVLibertés souhaite obtenir le soutien financier des téléspectateurs attachés à la liberté de l'information et recherche des donateurs. La liberté n'a pas de prix, mais elle a un coût.

Le recul moyen des ventes au numéro des quotidiens nationaux est de 15,35% selon l’OJD. La situation est à peine meilleure dans les régions. Pour « Libération », le recul est de 29,53%, pour « Le Parisien » de 18,01%, pour « Le Monde » de 17,51%, pour « L’Equipe » de 15,43% et pour « Les Echos » de 13,95%. Bref, pas de jaloux, tout le monde va mal, que le contenu soit de gauche ou pas, politisé, grand public ou spécialisé.

Rien de toute cela n'est étonnant, car la manipulation et la désinformation par ces médias aux ordres appellent la réinformation, que l'on trouve surtout sur internet. Pourquoi acheter une presse soumise aux grands groupes financiers, aux banquiers internationaux mondialistes, une presse qui n'est pas indépendante ?

Si ce site vous apporte quelque chose, un petit don sera un soutien moral et financier très apprécié et un encouragement.