Bienvenue

La Première ministre polonaise Beata Szydlo a déclaré mercredi, deux jours après l’attentat de Manchester, que la Pologne ne céderait en aucun cas à « la folie des élites bruxelloises » qui veulent lui imposer l’obligation d’accueillir des migrants.

« La Pologne ne cédera pas à aucun chantage de la part de l’Union Européenne. Nous n’allons pas participer à la folie des élites bruxelloises », a déclaré Mme Szydlo lors d’un débat à la Diète.

« Moi, j’ai le courage de demander aux élites politiques: où allez vous? Où vas-tu Europe! Relève toi. Sors de ta léthargie! Sinon tu pleureras tous les jours tes enfants », a-t-elle lancé.

Deux citoyens polonais figurent parmi les 22 morts de l’attentat de Manchester. Selon les médias polonais, il s’agit d’un couple, Angelika et Marcin Klis.

« Des gens innocents meurent des mains des terroristes intransigeants. Leur mort est une leçon », a écrit Mme Szydlo sur son compte Twitter après l’annonce de ces morts.

Elle a accusé l’opposition libérale de nuire à la Pologne en soutenant la politique migratoire de l’UE et même d’aller « main dans la main avec ceux qui pointent cette arme contre l’Europe, contre nous tous! »

Dans le débat sur les problèmes de l’immigration et sur l’identité de l’Europe, l’auteur et journaliste britannique Douglas Murray a fait exploser une sorte de bombe littéraire, comme le dit le Daily Mail. « L’Europe se suicide. Ou du moins ses dirigeants ont décidé de commettre un suicide, » écrit-il dans l’introduction de son nouveau livre « The Strange Death Of Europe » (« L’étrange mort de l’Europe ») […]

Cela conduira à ce que […] l’Europe ne sera plus l’Europe, et que les peuples d’Europe perdront le seul endroit dans le monde qu’ils pouvaient appeler patrie, assure Murray (37 ans) dans son livre publié début mai. Les élites européennes ont soutenu l’immigration massive en Europe, affirme-t-il.

Cette femme est à la charnière du pouvoir médiatique, du pouvoir financier et du pouvoir publicitaire.

"Elle réunit, dans son salon peut-on dire, ou à diner, chaque semaine, avec son mari Arthur Sadoun, patron de Publicis, les grands du CAC 40, les grands du politiquement correct. Au fond, ces gens-là ont fait un petit « pou-putsch » sur France 2, en disant: «  ce sera Anne-Sophie Lapix qui est le mieux à même de nous remplacer ».

C’est d’ailleurs une journaliste qui a un certain talent, en même temps que de grandes qualités de politiquement correcte. Elle a à son crédit d’avoir défini, il y a plus de cinq ans maintenant, début 2012, la bonne stratégie d’attaque contre le Front National en insistant sur les failles ou les difficultés de son programme économique. Au fond, elle a fait un bon boulot pour le politiquement correct. Il est assez normal qu’elle soit récompensée." sic (NDLR)

Source: JY Le gallou sur Boulevard Voltaire

Candidat aux élections législatives sur la 4e circonscription du Val d’Oise, malgré l’investiture de Claude Bodin par Les Républicains, Sébastien Meurant, maire LR de Saint-Leu-la-Forêt a finalement décidé de se retirer. Un choix salué par son concurrent.

Un choix à contrecœur pour celui qui espérait encore pouvoir obtenir gain de cause devant les instances de son parti. « Je suis un peu triste d’arrêter ma campagne. J’espérais qu’après la défaite de François Fillon à la présidentielle certaines investitures seraient revues, assure-t-il. Je reste étonné que l’on garde le même dispositif et les mêmes personnes qui nous ont fait perdre la présidentielle pour les législatives ». Il apporte cependant son soutien à son rival en vue du scrutin de juin. « Je reste persuadé d’être le meilleur candidat pour faire gagner la droite dans la 4e circonscription, mais il faut être réaliste, il est impossible de de remporter cette élection avec deux candidats de droite. Je souhaite toutefois bonne chance à ceux qui porteront nos couleurs en juin ».

De son côté, Claude Bodin a réagi dans un communiqué, saluant la décision du jeune élu : « Au moment même où le Président de la République et son Premier ministre espèrent dynamiter la droite et le centre, Claude Bodin salue l’esprit républicain et de responsabilité que manifeste Sébastien Meurant en retirant sa candidature dans la 4eme circonscription ».

Source: VOnews

Selon la plupart des médias, les ONG secourant les migrants traversant la Méditerranée sont de véritables anges gardiens. Mais tout n’est pas aussi simple...Avec leur immenses bateaux, ces ONG sont capables de récupérer plusieurs milliers de migrants par jour, en lien avec les navires militaires de l’opération Triton.


Mais la présentation des médias est trompeuse. Le grand public a l’impression que ces sauvetages ont lieu en pleine mer, quelque part entre la Libye et l’Italie. La réalité est pourtant différente. En fait, les ONG récupèrent les migrants à quelques kilomètres seulement des côtes libyennes. Durant leurs opérations de sauvetage, les bateaux des ONG sont presque collés au rivage !

Président de gauche, Premier Ministre de droite, équipes mélangées.

C'en est bien fini du clivage Gauche-Droite, maintenu en France artificiellement pour favoriser le jeu de l'alternance et tromper le peuple. Nous allons avoir à l'assemblée nationale les mêmes collusions, les mêmes connivences que l'on a eu toutes ces années au Parlement européen. Cette fois-ci, ce sera à l'assemblée nationale et "en même temps" comme dit le nouvel occupant de l'Elysée. Voici officiellement consacrée "l'UMPS" dénoncée depuis longtemps par le Front National.

Que la Droite explose serait une clarification salutaire. Quel rapport en effet entre une NKM et un Laurent Wauquier ? La Droite actuelle est avant tout un syndicat électoral dans lequel l'électeur ne sait pas pour quelles idées il vote.

Le clivage actuel va rester pour assez longtemps Mondialiste/Souverainiste ou Immigrationniste/Frontiériste.

« Après le fort score de François Fillon au premier tour chez les catholiques pratiquants, la progression du vote FN au second tour confirmerait l’ancrage à droite d’une partie de cet électorat. », tel est le titre d’un article de la Croix du lundi 8 mai.

Bien que supposé voter à droite, on remarquera que cet électorat n’a pas hésité à suivre les consignes de vote données par F. Fillon le soir du premier tour. Je m’interroge encore sur ce prétendu ancrage à droite des catholiques, l’engagement médiatisé du curé de Saint-Merry contre M. Le Pen est en effet loin d’être un cas isolé dans l’Eglise de France. Le robinet d’eau tiède de nos évêques, des évêques dans leur grande majorité sans conviction, contribue certainement à orienter les fidèles dans le sens de la tolérance et de la sociale-démocratie ; il n’y qu’à voir l’enthousiasme de nos cathos pour l’accueil des réfugiés, la politique tiers-mondiste de la plupart des associations caritatives, en particulier l’option immigrationniste d’Emmaüs, tant au niveau des clients que de ceux qui travaillent dans les centres. Là aussi, c’est plus qu’une impression, les œuvres caritatives semblent se préoccuper davantage des réfugiés et des immigrés que des autochtones. 

Invitée d’Elise Blaise et de Martial Bild sur TVLibertés, le député de Vaucluse Marion Maréchal Le Pen confirme l’abandon de ses mandats et fonctions politiques.

Cet entretien exclusif, libre de droit, peut être repris tout ou partie à la condition de citer la « chaîne TVLibertés » sans autre mention.

 

Le diktat de la communauté européenne sur les contrôles aux frontières internes des pays de l’espace Schengen que certains États ont mis en place pour faire barrage à l’invasion migratoire parmi laquelle se cachent des terroristes est arrivé !

Les contrôles aux frontières, c’est fini d’ici six mois. La libre circulation devra revenir à la normale d’ici novembre 2017, avertit l’UE, sans plus aucun contrôle extraordinaire aux frontières internes.

L’invasion migratoire s’amplifie mais les technocrates de Bruxelles s’en fichent ! Ce qu’ils veulent c’est la réouverture de l’espace Schengen à la libre circulation des biens, des personnes et des… terroristes.

C'est avec sa clarté habituelle que le philosophe Michel Onfray explique comment l'oligarchie, le système, a organisé l'élection de Macron. Les moyens, ils les ont eus : les officines du pouvoir, les journaux, les radios, les télévisions, les juges, l'argent. 

Les Français ont fait exactement ce que Hollande et la Haute Finance avaient décidé qu'ils devaient faire.


Michel Onfray : "Les loups sont entrés dans Paris" par LePoint


 

Crédité de 72,53% des voix contre 27,47% pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron arrive en tête dans l’écrasante majorité des villes du département, ne laissant que 12 communes au FN. L’abstention s’est élevée à 27,96%.

Emmanuel Macron totalise le plus de villes à son actif, creusant parfois nettement l’écart avec Marine Le Pen...