Bienvenue

VONews  (12/01/2010 18:39)

Alors que Taverny et Bessancourt ne sont pas encore décidées à rejoindre Val-et-Forêt (Eaubonne, Ermont,…), celle-ci regarde plus à l’est. Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux, le sénateur-maire UMP d’Ermont, Hugues Portelli, a expliqué qu’il s’employait « de toutes ses forces » pour rapprocher sa communauté d’agglomération avec sa voisine, la CAVAM  (Deuil-la-Barre, Montmorency, Saint-Gratien…). ...

Depuis le 1er janvier 2010, la lecture publique est devenue une compétence à part entière de Val-et-Forêt. Un intérêt évident des intercommunalités est la mise en commun de moyens. C'est pourquoi nous nous sommes réjouis de l'adhésion de Saint-Leu à l'intercommunalité.
 
Val et Forêt va procéder à la mise en place d’une carte d’abonnement unique pour toutes les bibliothèques et médiathèques de la Communauté d’Agglomération. Cette carte permettra à tout résident  d’accéder par un paiement unique, et donc un tarif unique, à toutes les bibliothèques et médiathèques de Val-et-Forêt. Cette nouvelle étape dans la vie de l’intercommunalité permettra d’offrir à l’ensemble de la population un accès égal à la lecture publique et à terme une tarification unique.
 
Les bibliothèques et médiathèques de la Communauté d'agglomération étant ouvertes à tous les résidents, était-il vraiment utile que Saint-Leu se dote  à grands frais d'une médiathèque ? Qu'en pensent les contribuables saintloupiens ?

Aujourd’hui, le territoire de Val-et-Forêt est composé des villes d’Eaubonne, d’Ermont, de Montlignon, Saint-Prix, du Plessis-Bouchard et de Saint-Leu-la-Forêt. Avec le départ de Franconville et l’intégration de Saint-Leu-la-Forêt en janvier 2009, la communauté d’Agglomération évolue.

 

Ermont-Eaubonne : Les élus manifestent pour une meilleure qualité des transports  VONews 17/03/2009

Ce mardi, en gare d’Ermont-Eaubonne, les élus des communes membres de la Communauté d’Agglomération Val et Forêt (Eaubonne, Ermont, Le Plessis-Bouchard, Montlignon, Saint-Leu-La-Forêt et Saint-Prix) proposaient aux voyageurs de signer une pétition en  faveur d’une meilleure qualité du service public des transports sur les lignes ferroviaires.

La communauté d'agglomération Val-et-Forêt réunit 6 communes afin d'élaborer un projet commun de développement du territoire et d'aménagement de l'espace. Dans ce but, la Communauté exerce un certain nombre de compétences relevant de trois niveaux distincts : les compétences obligatoires et les compétences optionnelles définies par la Loi sur la coopération intercommunale du 12 juillet 1999, et les compétences facultatives déterminées par les élus des communes de Val-et-Forêt.

Les compétences obligatoires

  • Aménagement de l'espace communautaire, des transports urbains et du stationnement.
  • Développement économique d'intérêt communautaire, formation et insertion.
  • Politique du logement et du cadre de vie.
  • Politique de la ville -Sécurité- Prévention.

Les compétences optionnelles

  • Protection et mise en valeur de l'environnement.
  • Eau potable.
  • Création, aménagement, entretien de la voirie d'intérêt communautaire.

Les compétences facultatives

  • Politique communautaire de développement de la lecture, de la musique de la danse et du théâtre.
  • Rationalisation des moyens et conditions d'accès au sport.
  • Aide aux actions sociales destinées aux seniors dans le cadre du maintien à domicile, des politiques de santé et d'accompagnement des malades.
  • Mise en oeuvre, soutien et développement d'actions événementielles et d'animations d'intérét communautaire.
  • Mise en valeur et sauvegarde du patrimoine d'intérêt communautaire.
sebastienmeurant.jpgA l'occasion de l'entrée de Saint-Leu-la-Forêt sur le territoire de la Communauté d'Agglomération au 1er janvier 2009, la parole est donnée à Sébastien Meurant, maire de la commune.
Repris de Val-et-Forêt.

Quels atouts de l'intercommunalité vous ont convaincu de rejoindre Val-et-Forêt ?

Notre adhésion à Val-et-Forêt était une évidence. En 2001, alors élu d'opposition, je défendais déjà ce projet d'intercommunalité. Aujourd'hui, je me félicite que notre adhésion ait été actée en trois mois de mandat à l'unanimité, tant au conseil municipal qu'au conseil communautaire.

"Etablissement public d'intérêt communautaire, Val-et-Forêt travaille chaque jour à améliorer le quotidien de ses 100 073 habitants. La Communauté s'implique dans plusieurs domaines d'action : aménager l'espace et en assurer la sécurité afin d'améliorer l'activité économique et l'attractivité des villes, développer la politique environnementale et l'insertion. Savez-vous ce que Val-et-Forêt fait pour vous chaque jour ?"  Source : site web Val-et-Forêt.