Bienvenue

affichage publicitaire2La municipalité a décidé de ne pas renouveler son contrat avec la groupe d'affichage JCDecaux. Le contrat n'étant pas renouvelé, JCDecaux procédera à partir de janvier 2015 au démontage de 326 panneaux publicitaires dans les rues de la villeLes publicités commenceront à disparaître dès janvier 2015.
 
La publicité est aujourd'hui omniprésente dans les villes françaises si bien que certains ont développé la notion de pollution visuelle. Le nouveau maire a décidé de passer aux actes dès janvier 2015 et parle même "d'une première européenne pour une grande ville".
Apparemment, à Grenoble, il n'est pas nécessaire de faire un Règlement Local de Publicité (avec deux ans d'attente minimum pour avoir des résultats), puisque le maire annonce que les panneaux seront supprimés en janvier 2015.
 
Chiche, Monsieur le maire de Saint-Leu-la Forêt ?

L'Europe, en pleine période de stagnation économique, montre l'exemple: comment continuer à se tirer volontairement une balle dans le pied !  Ca n'est pas la première fois. Nous avons déjà eu le Protocole de Kyoto. Cette fois-ci, comme le rapporte fièrement le site du Gouvernement français, " la France grâce au vote par l’Assemblée nationale en première lecture du Projet de Loi sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte, qui a servi d’accélérateur. En effet, par cette loi, la France s’est imposée des objectifs ambitieux. Elle a donc été entendue au niveau européen." "C’est donc une très bonne nouvelle de voir l’Europe volontariste, imaginative, et entrer dans la dynamique que nous avons déjà engagée en France."

La France, suivie parait-il par l'Europe, va continuer à faire supporter à ses industries un boulet que ne supportent ni les industries chinoises, ni les industries américaines. Ni la Chine, ni les Etats-Unis, ne veulent participer à ces accords. Or quand la France et l'Allemagne émettent 1 000 Mt CO2, la Chine et les Etats-Unis en émettent 15 000 Mt. Donner bêtement des leçons au monde, c'est une spécialité française ! Mais un plaisir qui provoque de nombreuses délocalisations, c'est un plaisir qui coûte cher. Les politiques signent et paradent, les travailleurs dégustent, les chômeurs apprécieront !

La collecte des végétaux «en porte à porte» se déroule chaque lundi, quel que soit votre secteur d’habitation, jusqu’au 8 décembre inclus.
 
 

Depuis le mois d’octobre et jusqu’à mi-janvier 2015, le Syndicat TRI-ACTION procède au remplacement de vos conteneurs verts à poignée, destinés à la collecte des bouteilles, pots, bocaux en verre, par des conteneurs à roulettes de 120 litres. Ceux-ci seront collectés tous les mois à partir du 1er janvier 2015 tandis que les anciens bacs à poignée ne le seront plus à partir du 1er février.

Ce  film est visible sur https://player.vimeo.com/video/105732886

 

Il a été réalisé par le journaliste   Armel Joubert Des Ouches ancien reporter de TF1. Il dénonce les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens pour arriver à leurs fins. C'est une enquête sans concession  sur la corruption  et  l'Omerta qui règne dans les médias sur ce sujet. Un immense scandale économique couvert par l'Etat, une honte écologique et un mensonge sociétal. L'éolien détruit notre pays.

Vous pouvez remercier Armel Joubert des Ouches en lui adressant  un mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec copie à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

L'association Bien Vivre à Saint-Leu s'est émue depuis très longtemps de la pollution visuelle résultant des abus de panneaux publicitaires. Le maire a finalement réagi à ces remarques répétées depuis 2008 :

"Pour vous expliquer le projet de Règlement local de publicité sur Saint-Leu-la-Forêt, une réunion publique d’information est organisée par la mairie le mercredi 17 septembre à 20 h à la médiathèque Georges Pompidou.

Il faut savoir que la publicité extérieure est soumise à une réglementation protectrice de l'environnement et du cadre de vie. Son installation doit être conforme à des conditions de densité et de format et faire l'objet de déclaration préalable ou d'autorisation en préfecture. Les communes sont habilitées à instaurer et à instruire des règles plus restrictives que la réglementation nationale, dans le cadre d'un règlement local de publicité (RLP).


Le RLP pris à l'initiative du maire doit être conforme au Plan local d'urbanisme (PLU) auquel il est annexé. Après une délibération prescrivant un RLP, une concertation publique a lieu entre les acteurs concernés. Une fois le projet a  rrêté, une enquête publique doit être menée. Le RLP doit ensuite être approuvé et rendu public (par voie d'affichage, notamment)."   Source: site web de la ville

 

Une découverte absolument hallucinante vient d’être faite aux États-Unis par les sceptiques des théories du réchauffement. Accrochez-vous, c’est du lourd ! Les données météo américaines du XXe siècle qui ont été utilisées pour« prouver » le réchauffement ont été… fabriquées de toutes pièces !!! Oui, vous avez bien lu !
Source: Bld Voltaire

edc 6 l'écologie oui les écolos non - les enquêtes du contribuableSource Contribuables Associés: "Les Verts n’ont pas le bon logiciel : leur écologie punitive menace nos libertés et crée du chômage sans mettre fin aux problèmes environnementaux. En fait d’écologie, les contribuables en ont assez de la dictature des écologistes !  C’est si beau de sauver la planète avec l’argent des autres ...

L'écologie est une science, pas un thème politique ! Il faut préserver notre planète, mais aussi dénoncer les arnaques des écologistes qui usent et abusent de cette belle cause pour inventer de nouvelles taxes."

A lire absolument ! Les Enquêtes du contribuable, août/ septembre 2014.  Sommaire ci-après:...

avion4


Il y avait eu ces derniers mois une nette décroissance des nuisances sonores dues aux avions. Nous nous en étions félicités. Que se passe t-il depuis le printemps ? Les avions recommencent comme avant à prendre tous la piste qui est dans l'axe de Saint-Leu.

Monsieur Meurant, notre maire, vient d'être élu président de l'APELNA Association de communes pour la protection de l'environnement et la limitation des nuisances aériennes. Nous lui demandons de se manifester auprès d'Aéroport de Paris pour protester contre cette rerpise des nuisances pour notre commune.

 

Réponse de Monsieur Loïc Drouin, conseiller municipal délégué à la Communication et à la Promotion de la Ville, à notre article.

"Je fais suite à votre article relatif au Règlement local de publicité. Je tenais à vous assurer que la promesse de Monsieur le Maire sera bel et bien tenue. Le processus de réflexions et d'explications sera engagé dès le mois de septembre prochain. Sans conteste, un RLP verra le jour à Saint-Leu-la-Forêt. Il suit ainsi une procédure très stricte édictée par la législation en vigueur. C'est un peu le "PLU" de la publicité et il est régi par le Code de l'Environnement. L'élu pilote de ce dossier majeur est Yannick Martin. Ne doutant pas de votre vigilance, vous serez informé par les voies de communication habituelles. Cordialement."   Loic DROUIN.

Bien Vivre à Saint Leu remercie M. Drouin pour son aimable réponse et prend acte. Nous souhaitons vivement qu'un Monsieur Propre vienne nettoyer nos grandes artères, l'avenue Jean Rostand et le boulevard André Brémont et mette en demeure les propriétaires riverains de supprimer toutes ces publicités qui font de plus en plus ressembler notre si jolie ville à la N14.

Il n'est pas besoin d'avoir un oeil exercé pour constater que Saint-Leu-la-Forêt est, chaque mois qui passe, plus polluée par les panneaux publicitaires. Il nous faut maintenant demander d'urgence à M. le Maire qu'il donne suite à ses promesses de campagne et mette en place un Règlement Local de Publicité qui fasse le ménage dans les artères de notre ville. Nous comptons sur les Groupes de quartier pour le lui rappeler. Vous pouvez aussi en parler à Stéphane Frédéric, Conseiller délégué à la voirie, à Yannick Martin, Conseiller délégué au développement durable, au cadre de vie et aux groupes de quartier, à Loïc Drouin, Conseiller délégué à la communication et à la promotion de la ville...

 

70 % des piles et accumulateurs finissent dans la nature ou les ordures ménagères (incinération ou décharge ensuite) !  Or, ceux-ci contiennent des métaux lourds toxiques et nocifs pour l'environnement. Il est donc impérieux de ne pas les mélanger à nos ordures ménagères et favoriser leur recyclage. Pour ce faire, pensez à utiliser l'une des 5 bornes destinées à la collecte des piles usagées installées en mairie, aux Services techniques (square Wanda Landowska), au CCAS, aux Dourdains et à la médiathèque Georges Pompidou.