Bienvenue

Le GIEC est une émanation des Nations Unies qui s’appelle en anglais IPPC (intergovernmental panel on climate change), ce qui, curieusement, a été traduit en français par GIEC (groupe intergouvernemental des experts du climat) Cette traduction est une supercherie ! Car l’ajout du mot « expert » donne à penser qu’il s’agit d’une organisation scientifique, alors qu’il s’agit simplement d’un organisme intergouvernemental chargé de représenter les positions politiques des 195 gouvernements qui la composent.

Dans son livre « Ecologie, la fin », Christian Gérondeau, a donné des détails sur la composition du bureau du GIEC – jamais repris pas nos gazettes ! – où l’on découvre avec surprise que ce bureau ne contient aucun expert du climat. Désignés par le ministre de l’écologie de leur pays, les membres du GIEC sont en majorité des croyants scientistes et non des scientifiques et lorsque ce sont des scientifiques, leur spécialité n’est pas nécessairement la... « climatologie ».Il y a certes des dissidents dans le GIEC, qui sont de véritables experts en climatologie, mais leurs rapports techniques ne sont pas diffusés, car c’est le bureau du GIEC qui publie le document destiné au public : le "résumé à l’intention des décideurs".

Réinformation: ne manquez pas le bulletin d'André Noël N° 2444 entièrement consacré à la COP 21.  "La mascarade de la COP 21"   En voici le sommaire: 1° C'est déjà un échec; 2° Impossibles prévisions climatiques; 3° Les imposteurs du GIEC; 4° Et si on ne faisait rien; 5° Les avantages du réchauffement climatique.

« Le Bulletin des Amis de l'Information Libre » Droit de reproduction, même partielle, autorisé avec indication d’origine. Directeur de la publication : Mme Vve André Noël, – Lettre d’information fondée en 1949 par André Noël (†1964), député Édition & Impression : A.I.L. – Ass.1901 – 23, rue Paul Vaillant-Couturier, 94700 MAISONS-ALFORT – Tél & Fax : 01 49 777 333 E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Tout avis contraire sera éliminé », prévient Philippe Verdier dans son livre Climat Investigation paru la semaine dernière. Il n’a pas tardé à devenir lui-même victime de ce… climat : le présentateur météo de France 2 a reçu un courrier de France 2 lui demandant de ne pas revenir, pour l’instant, à la rédaction. Evincé pour indépendance d’esprit. C’est qu’il a osé, à deux mois du début de COP21 à Paris, émettre un avis non conforme sur le réchauffement climatique, enflammant toute la classe médiatico-politique.
 
NKM avait salué la sortie du livre par un élégant « connards » lancé à l’encontre des climatosceptiques. C’est l’idéologie dominante.

Philippe Verdier peu étonné d’avoir été évincé de France 2 à cause de son livre “Climat investigation”.

Commentant son éviction de France 2, Philippe Verdier a déclaré sur RTL Soir :

Dans un courrier adressé à Patrick Gandil, Directeur Général de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), Sébastien Meurant fustige certaines entorses à la réglementation en vigueur concernant les nuisances aériennes. Le président de l’association de communes d’Île-de-France contre les nuisances de Roissy (APELNA) appelle les autorités à réagir.

avionAtterrissageParmi les infractions relevées, le maire de Saint-Leu-la-Forêt évoque principalement des problèmes en phase d’atterrissage. « Les trajectoires ont été relevées moins linéaires, les approches étant beaucoup plus diffuses avec des virages au-dessus de zones précédemment non survolées », précise l’édile, qui pointe également le non respect des altitudes de survol : « Des avions passant au-dessus de Saint-Leu-la-Forêt, et qui devraient se situer à une altitude au minimum de 1200 mètres, ont été observés à 900 mètres ».

Vous avez jusqu’au 21 octobre pour participer à l’enquête publique ayant trait au projet de Plan local de déplacements (PLD) approuvé en juillet dernier par Val-et-Forêt dont l’objectif est d’améliorer, entre autres, la voirie, le stationnement… Et jusqu’au 3 novembre pour vous prononcer sur le futur Règlement local de publicité (RLP) visant à imposer des règles concernant les enseignes, pré-enseignes et publicités sur la commune et ce, afin de lutter contre les pollutions visuelles.

Pour en savoir plus sur le RLP, cliquez sur ce lien

Pour en savoir plus sur le PLD, cliquez sur ce lien

Le projet qui a vocation à imposer des règles concernant les enseignes, pré-enseignes et publicités sur la commune a été arrêté lors du Conseil municipal du 22 juin et transmis pour avis aux personnes publiques associées et à la commission départementale de la nature des paysages et des sites.

Il sera également soumis à une enquête publique qui aura lieu en octobre avec à sa tête un commissaire enquêteur qui assurera des permanences pour recueillir l’avis du public.

Pour prendre connaissance des différentes pièces du dossier arrêté par le conseil municipal du 22 juin 2015, après une période de concertation avec les différents acteurs concernés, cliquez sur les liens ci-dessous :

Délibération arrêtant projet de RLP

Rapport de présentation (partie 1)

Rapport de présentation (partie 2)

Rapport de présentation (partie 3 et 4)

Justification des choix du règlement

Bilan concertation RLP

Règlement arrêté

Plan du zonage

Arrêté définissant les limites d'agglomération

Plan des limites de l'agglomération

Nul besoin d’être un spécialiste pour remarquer que le vert habituel laisse place au jaune sur de nombreuses pelouses. Ce jaunissement est causé par les températures chaudes et le manque d’eau des dernières semaines.

En période de canicule, la pelouse ralentit son métabolisme et entre en dormance; cela lui permet de survivre pendant quelques semaines, jusqu’au retour des conditions climatiques favorables. C’est un moyen de défense naturel de la pelouse. Le simple retour des températures plus clémentes et quelques jours de pluie permettront à votre gazon de retrouver sa belle couleur verte. Les pelouses au repos sont plus fragiles, il est donc conseillé de limiter le piétinement durant les périodes très chaudes et il faut éviter la tonte. En période de canicule, il ne faut connaître qu’un seul traitement : être patient !

Voici quelques conseils pour l’entretien d’une pelouse efficace et durable, qui pourraient vous éviter quelques ennuis :

  • Tondez haut, 7 cm minimum. Les pelouses tondues trop court sont les plus vulnérables à la chaleur et à la sécheresse.
  • N’arrosez pas en période de grandes chaleurs, la pelouse reverdira dès le retour des températures plus clémentes.
  • Fertilisez votre pelouse adéquatement dès le printemps pour la fortifier et lui permettre de mieux résister aux canicules.

Tous les panneaux publicitaires installés à l’entrée des villes doivent être déboulonnés, mais nombre d’élus rechignent à faire appliquer la loi.

Source: Le Parisien:

Entree dans St Leu 800

LE COUPERET de la loi est tombé cette nuit à minuit et une seconde. Depuis aujourd’hui, les panneaux publicitaires qui envahissent l’entrée des villes doivent être déboulonnées. « L’Union de la publicité extérieure (UPE) décompte 600 000 de ces préenseignes désormais illégales. Dans les faits, elles sont probablement plus d’un million », précise Pierre-Jean Delahousse, de Paysages de France. L’association, qui assimile les publicités à une pollution visuelle, traque tout type d’affichage hors la loi.

Sont donc interdits dorénavant les panneaux qui indiquent les garages, stations-service, hôtels et restaurants à proximité (scellés au sol, de 1,5 m x 1 m). Ils bénéficiaient jusque-là d’une dérogation parce qu’ils étaient « utiles pour les personnes en déplacement ».

Comme nous, vous vous êtes réjouis un peu vite. Cette réglementation concerne en fait les panneaux publicitaires hors des villes, avant le panneau indicateur d'entrée dans les villes. La question des enseignes publicitaires à l'intérieur des villes sera bien réglée dans le cadre du Règlement Local de Publicité en cours d'élaboration. Nous faisons nos meilleurs efforts pour motiver notre maire à être très protecteur de notre environnement saintloupien.

==>>> 70 % des piles et accumulateurs finissent dans la nature ou les ordures ménagères (incinération ou décharge ensuite) !

Or, ceux-ci contiennent des métaux lourds toxiques et nocifs pour l'environnement. Il est donc impérieux de ne pas les mélanger à nos ordures ménagères et favoriser leur recyclage. Pour ce faire, pensez àutiliser l'une des:

5 bornes destinées à la collecte des piles usagées installées en mairie, aux Services techniques (square Wanda Landowska), au CCAS, aux Dourdains et à la médiathèque Georges Pompidou.

Le bruit est une pollution qui gagne du terrain. Respecter les autres, c’est aussi respecter notre environnement. Alors entendons-nous sur quelques gestes civiques élémentaires : respecter les heures pour les travaux de bricolage (marteau, perceuse), de jardinage (tondeuse) : de 8 h 30 à 12 h et  de 14 h 30 à 19 h 30 du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et  de 15 h à 19 h les samedis, et de 10  h à 12  h les dimanches et jours fériés.

Déchets ménagers ou de jardin peuvent éviter de finir dans vos poubelles ; pour cela il suffit de les composter ce qui ne nécessite pas forcément d’équipement particulier mais plutôt un savoir-faire et de la constance.

Le compostage individuel peut en effet se pratiquer simplement en tas ou dans un trou. Il peut également s’effectuer à l’aide d’un composteur que vous pouvez vous procurer auprès du syndicat Tri-Action en charge de la collecte des déchets ménagers. Vous aurez le choix entre un modèle en plastique (gamme de 14 à 20 euros) ou en bois (de 19 à 21 euros). Dès le retrait de votre équipement, Tri Action vous accompagnera dans votre démarche par une initiation sur le compostage et la remise d’une brochure complémentaire.

Pour en savoir plus, contactez le 0800 511202 (appel gratuit d’un poste fixe du Val d’Oise)» ou au 01 34 18 30 12. Vous pouvez également envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source: site de la ville

Le Français Philippe de Larminat, est un scientifique reconnu mais qu’on peut classer dans le camp des climato-sceptiques. Dans son ouvrage, qui a été remarqué, Changement climatique, identification et projections (ISTE Éditions, 2014),il soutient la thèse que l’activité solaire a beaucoup plus d’influence sur le climat ou le réchauffement climatique que l’activité humaine, laquelle est faible ou nulle selon lui.Le quotidien étatsunien Washington Post nous a signalé le 20 juin, la mésaventure qui lui est arrivée. Apprenant que la liste des invités au sommet sur le climat organisé au Vatican par l’Académie pontificale des sciences le 18 avril dernier, ne comportait que des “réchauffistes”, il souhaita s’y faire inviter pour faire entendre une autre voix. Il rencontra au Vatican des prélats de haut niveau qui enregistrèrent sa participation, sous condition qu’il y ait assez de places. Philippe de Larminatacheta donc son billet d’avion. Mais cinq jours avant le début des travaux de ce sommet, il reçut un courriel du Vatican lui signalant qu’il n’y avait plus de places et donc qu’il n’y en avait pas pour lui…

Il semble que cette décision ait été prise après que des fonctionnaires d’importance de la Curie et d’autres scientifiques se furent avisés que ce Français climato sceptique n’avait décidément pas sa place dansun aréopage tout acquis au “réchaufisme” de stricte observance. Pas de poussin jaune dans une couvée de canards noirs ! « Ils ne voulaient pas entendre de note discordante » commente laconiquement Philippe de Larminat…