Bienvenue

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diesel, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard (en 2010) d’automobiles de la planète. Vous savez ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées aujourd’hui, ils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe. Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

( photo réelle St jean d’Angély Charentes – Abbaye Royale St jean Baptiste patrimoine UNESCO)
Des centaines de sites classés, des milliers  de petits villages historiques , des parcs naturels sont en cours de destruction   par 20.000 éoliennes géantes

Le Sénat   français tente de s'opposer à ce massacre !!!!

Sauvetage du patrimoine historique de la France massacré par les éoliennes géantes
La Fédération Environnement Durable propose de soutenir le Sénat en signant cette pétition
http://petitions.eolinfo.fr/ 

Le Règlement Local de Publicité a été voté au conseil municipal du 10 décembre 2015. L'association Bien vivre à Saint-Leu a pris part à l'enquête publique en apportant ses commentaires au commissaire-enquêteur. Elle regrette que si peu de personnes se soient senties concernées par ce sujet qui aura un impact très grand sur la suppression des pollutions visuelles affectant les paysages de Saint-Leu. Elle a demandé à M. le Maire de bien vouloir prendre les dispositions les plus sévères possibles en vue de la suppression du plus grand nombre des publicités polluant actuellement les grandes artères de notre ville.

Voici l'extrait du compte-rendu du conseil municipal.

IX  - Approbation du Règlement Local de Publicité (R.L.P.) - (question n° 15-08-09)

Par délibération du conseil municipal n° 14-06-04 du 24 septembre 2014, la commune de Saint-Leu-la-Forêt a décidé de prescrire l'élaboration d'un Règlement Local de Publicité (RLP). Cette décision tient aux préoccupations environnementales actuelles et aux nouveaux textes réglementaires en vigueur.

Conformément à l'article L. 300-2 du code l'urbanisme, le conseil municipal a également, lors de sa séance du 24 septembre 2014, fixé les modalités de concertation selon les conditions suivantes :

Communiqué de presse :

Des éoliennes pour le climat ? Une erreur pour la planète !

 

Paris, le 1er décembre 2015

 

Madame la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal a déclaré le 17 novembre 2015 que les technologies de l’éolien “faisaient partie de ces solutions indispensables pour relever le défi énergétique et climatique qui est devant nous”. Elle a ajouté que pour atteindre cet objectif, elle allait “tripler le parc éolien actuel français”.

 

Cette déclaration est sans fondement scientifique car ces machines, au contraire, contribuent à augmenter les gaz à effet de serre. Ce fait, à première vue paradoxal, est du à la faible productivité des éoliennes pour faire de l’électricité et à leur intermittence. Elles sont incontrôlables car liées au vent, et le courant alternatif ne se stockant pas, il est nécessaire de réguler le réseau par des centrales thermiques souples à charbon ou à gaz pour prendre le relais...

Viré de France Télévisions en octobre en raison de son ouvrage Climat Investigation, Philippe Verdier, l'ex chef du service météo de France 2, a intégré RT France, l'antenne parisienne de la chaîne Russia Today, qui l'a engagé pour une chronique quotidienne sur la COP21, appellée Verdier Libre.

 

Source: Le salon beige:  

Professeur émérite à l'Université de Paris XII, Rémy Prud'homme déclare au Figarovox :

Unknown-16"[...] La distinction entre réchauffement et réchauffisme est plus importante. Le réchauffement est un phénomène physique, l'élévation des températures sur la terre, qui a été de 0,6-0,8 degrés au cours du XXème siècle, avec alternance d'augmentations et de diminutions, et qui est un objet d'études scientifiques. 

Le réchauffisme est un phénomène social qui s'est construit à partir du réchauffement, et qui comprend une explication, des projections de castastrophes, la désignation d'un coupable - le CO2 - promu au statut d'ennemi public n°1, la mise en œuvre de politiques révolutionnaires. Le réchauffisme présente tous les caractères d'une idéologie identifiés par Hanna Arendt: un système monocausal, une révérence/référence à la science, le contrôle par des Etats, la lutte contre un ennemi unique, l'adhésion des masses. Bien entendu, le réchauffisme n'a pas le bilan abominable des idéologies analysées par Arendt: d'où l'appellation de mini-idéologie...

Ce mardi 24 novembre à partir de 20h30, la municipalité de Deuil-la-Barre organise une réunion publique d’information et de débat autour des nuisances aériennes. Celle-ci se déroulera à la salle des fêtes en présence de l’Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes (ADVOCNAR).

Voici le résumé et les conclusions d'une étude complète publiée par Jean de Sablet (AFS) sur l'escroquerie du GIEC. Etude très intéressante à lire avant la COP 21, conférence dont on va nous rebattre les oreilles pendant le mois qui vient.

"Le concept de réchauffement climatique sous influence de l’homme est inspiré par une philosophie mondialiste de mise en condition de l’homme au profit d’une secte de personnalités qui veut instaurer un gouvernement mondial.

  Le G.I.E.C. est un organisme créé par un sous-produit de l’O.N.U., sans considération scientifique.

  Ses rapports ne reflètent pas la diversité des positions initiales exprimées par les scientifiques désignés. Ils sont, de plus, déformés dans le sens du pouvoir par les médias maintenus à flot par la publicité.

  Son unique mission est de chercher tout ce qui peut prouver la responsabilité de l’homme pour mieux le culpabiliser. (La culpabilisation rendra le peuple plus malléable et corvéable). Les influences naturelles possibles ont été systématiquement écartées, sans donner de preuves. Les seuls moyens utilisés sont des modèles mathématiques créés dans le but de valider la mission.
 
   Beaucoup trop de résultats ont été entachés de mauvaise foi, de tromperie délibérée. Les dénoncer attirent des foudres puissantes.
 
   Le consensus invoqué n’existe pas. Il a même tendance à laisser de plus en plus de fuites...

nuisancessonoresL’Advocnar et la Convergence Associative organisent un rassemblement à 18h ce mardi 10 novembre devant le ministère de l’Ecologie à Paris. Objectif : manifester contre l’augmentation programmée des nuisances aériennes en Île-de-France.

Pour l’occasion, élus et riverains survolés par les avions se réuniront pour faire entendre leur position. Ils réclameront l’arrêt de l’augmentation du nombre de vols et la réduction substantielle des nuisances aériennes en Île-de-France.

philippefabre5C'est en avril 2009 que nous publiions sur ce site web de Bien Vivre à Saint-Leu  notre premier article sur la pollution visuelle à St-Leu : la publicité, pollution visuelle par les panneaux publicitaires

Depuis, nous avons publié 15 articles sur ce sujet : à parcourir ICI   Nous y demandions déjà que des restrictions soient imposées à la pose de panneaux publicitaires de toutes sortes. Des photos prises à l'époque sont visibles ICI.  Tous ces articles ont été autant de suppliques aux élus de ne pas laisser les artères de notre ville resembler à la N14. La situation a bien empiré depuis 2009 et est aujourd'hui affligeante.

Il parait qu'il faut laisser du temps au temps et c'est en 2015 qu'un règlement local de publicité est décidé par M. le Maire.

Nous sommes allés consulter le dossier qui a été mis à notre disposition par le Commissaire-Enquêteur, M. Alain Boyer. Celui-ci a clos son enquête ce 3 novembre et donnera ses conclusions. Pour notre part, nous avons émis à nouveau fermement le souhait que le Maire décide une règlementation la plus sévère possible pour limiter, voire supprimer totalement ces publicités :

- parce qu'elles constituent une pollution visuelle qui agresse dès que l'on sort de l'autoroute A115 ou que l'on entre à St-Leu venant de Taverny,

- parce que ces publicités prennent des formes multiples: grands panneaux envahissants, petits panneaux multiples et désordonnés, sucettes de terre-plein central, enseignes mal conçues.

- enfin parce que ces grands panneaux publicitaires promeuvent à 95% (voire 100%) des commerces qui ne sont pas à St-Leu et que en conséquence ils nuisent aux commerçants de St-Leu, à l'activité locale, aux emplois de proximité.

Malheureusement ce combat contre les pollutions visuelles n'a pas attiré la grande foule des saint-loupiens. Ca aurait été pourtant un beau combat écologique et citoyen qui aurait permis notamment à la Gauche saint-loupienne d'encourager le Maire quand il a une bonne idée. Une fois n'est pas coutume.