Bienvenue

E"Lundi 9 janvier, un rapport publié par le think tank britannique Civitas a relancé le débat entre les pro et anti-turbines. L’objet du litige : cette énergie censée être propre et renouvelable se révèlerait en réalité chère et inefficace en termes de réduction des émissions de CO2 comparée au nucléaire ou au gaz. Pire, elle entraînerait davantage de rejets de gaz à effet de serre en faisant appel aux centrales à gaz ou à charbon, par à-coups, en cas de manque ou d’excès de vent.

De quoi a-t-on parlé et qu’a-t-on décidé à Durban ? D’avenants au protocole antérieur qui portent non pas tant sur le climat et le « réchauffement » que sur les sanctions frappant les « contrevenants ». Comme le démontre l’accord final, le protocole de Kyoto a désormais pour objectif essentiel de punir les pays riches et de les contraindre à verser de grosses sommes – n’a-t-on pas parlé de 100 milliards $ ?– aux Nations Unies qui entendent les redistribuer aux pays pauvres après, bien sûr, que l’organisation en aura prélevé une bonne part pour financer son dispendieux système bureaucratique miné par la corruption et le népotisme.

... 190 pays vont parler du réchauffement climatique à Cancun au Mexique.

jean_jouzel.jpg

Au même moment, le Club de l'Horloge a remis le prix Lyssenko à Jean Jouzel, climatologue, membre du G.I.E.C., et Nicolas Hulot, animateur de télévision, militant écologiste, pour leur contribution au débat sur le réchauffement climatique.

Le prix Lyssenko est un prix parodique, attribué chaque année depuis 1990 par le Club de l'Horloge, cercle de réflexion politique français. Il est décerné « à un auteur ou une personnalité qui, par ses écrits ou par ses actes », a apporté, selon le Club, « une contribution exemplaire à la désinformation en matière scientifique ou historique, avec des méthodes et arguments idéologiques ».

Le dogme du réchauffement climatique résistera-t-il à la montée du scepticisme ? Les carbocentristes sont maintenant sur la défensive. Voici quelques contributions au débat.

Benoit Rittaud, mathématicien, maître de conférences à l'université Paris 13
"Le mythe climatique"

Christian Gerondeau
: "CO2 :  un mythe planétaire"

Claude Allègre : "L'imposture climatique, ou la fausse écologie"

Jean Michel Bélouve :   "La servitude climatique : Changement climatique, Business et Politique"

Hervé Le Treut   : "Nouveau climat sur la Terre"
Le Figaro publie dans son édition de samedi 3 avril une page entière donnant la parole aux climatosceptiques Vincent Courtillot et Benoît Rittaud. ...  Site du Figaro

Nous avons publié sur ce site de nombreux articles sur l'imposture climatique à laquelle le GIEC est étroitement associé. Claude Allègre publie un livre qui porte ce titre: "L'imposture climatique ou la fausse écologie".

allegre.jpg

Claude Allègre : "Les scientifiques qui défendent le réchauffement climatique sont des affairistes"

Ecoutez Claude Allègre sur RTL en cliquant ICI

« Une regrettable erreur »… C’est ainsi que l’Indien Rajendra Pachauri, qui dirige le fameux Groupe intergouvernemental d’experts sur l‘évolution du climat, a pudiquement qualifié samedi l’affirmation mensongère et non scientifique du 4e rapport du GIEC annonçant la fonte des glaciers de l’Himalaya d’ici à 2035 (Présent du 21 janvier). En fait, une véritable manipulation de l’opinion publique et des dirigeants de la planète, orchestrée par des « scientifiques » peu scrupuleux et politiquement très engagés qui n’en sont pas à leur première imposture......

Il est absurde de vouloir lutter contre le réchauffement climatique en engageant des dépenses faramineuses.... Voici pourquoi....