Bienvenue

Le Français Philippe de Larminat, est un scientifique reconnu mais qu’on peut classer dans le camp des climato-sceptiques. Dans son ouvrage, qui a été remarqué, Changement climatique, identification et projections (ISTE Éditions, 2014),il soutient la thèse que l’activité solaire a beaucoup plus d’influence sur le climat ou le réchauffement climatique que l’activité humaine, laquelle est faible ou nulle selon lui.Le quotidien étatsunien Washington Post nous a signalé le 20 juin, la mésaventure qui lui est arrivée. Apprenant que la liste des invités au sommet sur le climat organisé au Vatican par l’Académie pontificale des sciences le 18 avril dernier, ne comportait que des “réchauffistes”, il souhaita s’y faire inviter pour faire entendre une autre voix. Il rencontra au Vatican des prélats de haut niveau qui enregistrèrent sa participation, sous condition qu’il y ait assez de places. Philippe de Larminatacheta donc son billet d’avion. Mais cinq jours avant le début des travaux de ce sommet, il reçut un courriel du Vatican lui signalant qu’il n’y avait plus de places et donc qu’il n’y en avait pas pour lui…

Il semble que cette décision ait été prise après que des fonctionnaires d’importance de la Curie et d’autres scientifiques se furent avisés que ce Français climato sceptique n’avait décidément pas sa place dansun aréopage tout acquis au “réchaufisme” de stricte observance. Pas de poussin jaune dans une couvée de canards noirs ! « Ils ne voulaient pas entendre de note discordante » commente laconiquement Philippe de Larminat…