Bienvenue

Les chiffres et statistiques pour l’année 2015 du Ministère de l’écologie et des associations anti-éolienne viennent d’être publiés concernant les installations d’éoliennes et les plaintes pénales qui sont associées.

 

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que derrière l’optimisme de façade des promoteurs éoliens et de leur communicants, la conjoncture n’est pas du tout, mais pas du tout favorable à l’éolien en France. Les promoteurs ont réussi - à force de lobbying intensif et en particulier avec le soutien indéfectible du célèbre député Denis Beaupin - à déconstruire l’ensemble des règles contraignantes qui évitaient l’anarchie du développement territorial de l’éolien en France : suppression de la règle des 5 mâts, suppression de la ZDE, libéralisation du tarif de rachat subventionné, etc…

 

Communiqué de Presse de la Fédération Environnement Durable  

Paris le 31 mai 2016

Les promoteurs éoliens,  relayés par les élus  du groupe Europe Écologie les Verts et plus particulièrement  le député Denis Baupin et la sénatrice Marie Christine Blandin, ont réussi à interdire aux architectes des bâtiments de France la  possibilité de contrôler   les implantions  d' éoliennes qui massacrent le territoire et le patrimoine des Français.
 
 Le 26 mai 2016, dans  le cadre de l’examen en seconde lecture du projet de loi dit "CAP" (Création, Architecture et Patrimoine), les sénateurs ont retiré l'amendement(*)  qui leur  aurait permis  de donner un avis sur le bienfondé de la construction d’éoliennes  géantes dans un rayon de 10 km autour des monuments historiques.

Le Dossier Noir du Transport Aérien, rédigé en collaboration avec plusieurs associations dont l’ADVOCNAR, et publié au nom de la Convergence Associative, dénonce un certain nombre de contre-vérités véhiculées par les acteurs du transport aérien concernant les émissions de gaz à effet de serre et de polluants chimiques de ce secteur, mais aussi les mensonges en termes de créations d’emplois. 

Afin d’en débattre et de répondre à vos questions, l'ADVOCNAR organise à la réunion publique qui se tiendra le :

Lundi 4 avril 2016 à 20h30
Salle des fêtes d’Eaubonne (95)
Hôtel de ville - 1 rue d’Enghien

Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diesel, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard (en 2010) d’automobiles de la planète. Vous savez ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées aujourd’hui, ils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe. Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

( photo réelle St jean d’Angély Charentes – Abbaye Royale St jean Baptiste patrimoine UNESCO)
Des centaines de sites classés, des milliers  de petits villages historiques , des parcs naturels sont en cours de destruction   par 20.000 éoliennes géantes

Le Sénat   français tente de s'opposer à ce massacre !!!!

Sauvetage du patrimoine historique de la France massacré par les éoliennes géantes
La Fédération Environnement Durable propose de soutenir le Sénat en signant cette pétition
http://petitions.eolinfo.fr/ 

Communiqué de presse :

Des éoliennes pour le climat ? Une erreur pour la planète !

 

Paris, le 1er décembre 2015

 

Madame la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal a déclaré le 17 novembre 2015 que les technologies de l’éolien “faisaient partie de ces solutions indispensables pour relever le défi énergétique et climatique qui est devant nous”. Elle a ajouté que pour atteindre cet objectif, elle allait “tripler le parc éolien actuel français”.

 

Cette déclaration est sans fondement scientifique car ces machines, au contraire, contribuent à augmenter les gaz à effet de serre. Ce fait, à première vue paradoxal, est du à la faible productivité des éoliennes pour faire de l’électricité et à leur intermittence. Elles sont incontrôlables car liées au vent, et le courant alternatif ne se stockant pas, il est nécessaire de réguler le réseau par des centrales thermiques souples à charbon ou à gaz pour prendre le relais...

« Tout avis contraire sera éliminé », prévient Philippe Verdier dans son livre Climat Investigation paru la semaine dernière. Il n’a pas tardé à devenir lui-même victime de ce… climat : le présentateur météo de France 2 a reçu un courrier de France 2 lui demandant de ne pas revenir, pour l’instant, à la rédaction. Evincé pour indépendance d’esprit. C’est qu’il a osé, à deux mois du début de COP21 à Paris, émettre un avis non conforme sur le réchauffement climatique, enflammant toute la classe médiatico-politique.
 
NKM avait salué la sortie du livre par un élégant « connards » lancé à l’encontre des climatosceptiques. C’est l’idéologie dominante.

Philippe Verdier peu étonné d’avoir été évincé de France 2 à cause de son livre “Climat investigation”.

Commentant son éviction de France 2, Philippe Verdier a déclaré sur RTL Soir :

Nul besoin d’être un spécialiste pour remarquer que le vert habituel laisse place au jaune sur de nombreuses pelouses. Ce jaunissement est causé par les températures chaudes et le manque d’eau des dernières semaines.

En période de canicule, la pelouse ralentit son métabolisme et entre en dormance; cela lui permet de survivre pendant quelques semaines, jusqu’au retour des conditions climatiques favorables. C’est un moyen de défense naturel de la pelouse. Le simple retour des températures plus clémentes et quelques jours de pluie permettront à votre gazon de retrouver sa belle couleur verte. Les pelouses au repos sont plus fragiles, il est donc conseillé de limiter le piétinement durant les périodes très chaudes et il faut éviter la tonte. En période de canicule, il ne faut connaître qu’un seul traitement : être patient !

Voici quelques conseils pour l’entretien d’une pelouse efficace et durable, qui pourraient vous éviter quelques ennuis :

  • Tondez haut, 7 cm minimum. Les pelouses tondues trop court sont les plus vulnérables à la chaleur et à la sécheresse.
  • N’arrosez pas en période de grandes chaleurs, la pelouse reverdira dès le retour des températures plus clémentes.
  • Fertilisez votre pelouse adéquatement dès le printemps pour la fortifier et lui permettre de mieux résister aux canicules.

==>>> 70 % des piles et accumulateurs finissent dans la nature ou les ordures ménagères (incinération ou décharge ensuite) !

Or, ceux-ci contiennent des métaux lourds toxiques et nocifs pour l'environnement. Il est donc impérieux de ne pas les mélanger à nos ordures ménagères et favoriser leur recyclage. Pour ce faire, pensez àutiliser l'une des:

5 bornes destinées à la collecte des piles usagées installées en mairie, aux Services techniques (square Wanda Landowska), au CCAS, aux Dourdains et à la médiathèque Georges Pompidou.

Déchets ménagers ou de jardin peuvent éviter de finir dans vos poubelles ; pour cela il suffit de les composter ce qui ne nécessite pas forcément d’équipement particulier mais plutôt un savoir-faire et de la constance.

Le compostage individuel peut en effet se pratiquer simplement en tas ou dans un trou. Il peut également s’effectuer à l’aide d’un composteur que vous pouvez vous procurer auprès du syndicat Tri-Action en charge de la collecte des déchets ménagers. Vous aurez le choix entre un modèle en plastique (gamme de 14 à 20 euros) ou en bois (de 19 à 21 euros). Dès le retrait de votre équipement, Tri Action vous accompagnera dans votre démarche par une initiation sur le compostage et la remise d’une brochure complémentaire.

Pour en savoir plus, contactez le 0800 511202 (appel gratuit d’un poste fixe du Val d’Oise)» ou au 01 34 18 30 12. Vous pouvez également envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source: site de la ville

Le Français Philippe de Larminat, est un scientifique reconnu mais qu’on peut classer dans le camp des climato-sceptiques. Dans son ouvrage, qui a été remarqué, Changement climatique, identification et projections (ISTE Éditions, 2014),il soutient la thèse que l’activité solaire a beaucoup plus d’influence sur le climat ou le réchauffement climatique que l’activité humaine, laquelle est faible ou nulle selon lui.Le quotidien étatsunien Washington Post nous a signalé le 20 juin, la mésaventure qui lui est arrivée. Apprenant que la liste des invités au sommet sur le climat organisé au Vatican par l’Académie pontificale des sciences le 18 avril dernier, ne comportait que des “réchauffistes”, il souhaita s’y faire inviter pour faire entendre une autre voix. Il rencontra au Vatican des prélats de haut niveau qui enregistrèrent sa participation, sous condition qu’il y ait assez de places. Philippe de Larminatacheta donc son billet d’avion. Mais cinq jours avant le début des travaux de ce sommet, il reçut un courriel du Vatican lui signalant qu’il n’y avait plus de places et donc qu’il n’y en avait pas pour lui…

Il semble que cette décision ait été prise après que des fonctionnaires d’importance de la Curie et d’autres scientifiques se furent avisés que ce Français climato sceptique n’avait décidément pas sa place dansun aréopage tout acquis au “réchaufisme” de stricte observance. Pas de poussin jaune dans une couvée de canards noirs ! « Ils ne voulaient pas entendre de note discordante » commente laconiquement Philippe de Larminat…