Bienvenue

Dans le cadre de sa compétence Environnement, Val-et-Forêt contribue au reboisement et au réaménagement de la Forêt de Montmorency, premier massif boisé d’importance au nord de Paris. Depuis 2007, la Communauté d’agglomération, en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF), a réalisé la plantation de 2413 arbres. Symboliquement, chaque arbre planté représente un bébé né l’année précédente et habitant les 6 communes du territoire. Cette année, 1072 arbres supplémentaires seront plantés. Val-et-Forêt s’associe à un projet d’enrichissement d’une parcelle de la Forêt située à Saint-Prix avec la plantation de diverses essences précieuses. Cette diversification du peuplement forestier, actuellement composé de châtaigniers, présente d’autant plus un intérêt au plan de la biodiversité que cette parcelle est incluse dans une réserve biologique.

Depuis 2003, la Communauté d’agglomération Val-et-Forêt apporte son soutien à l’Office National des Forêts (ONF) pour la réalisation d’actions en faveur de la gestion durable de la Forêt de Montmorency. Les deux grandes opérations sont la participation à des projets de plantation et la brigade équestre assurant une surveillance de la forêt.

« Une naissance, une plantation »

Dans le cadre de sa compétence Environnement, Val-et-Forêt contribue au reboisement et au réaménagement de la Forêt de Montmorency, premier massif boisé d’importance au nord de Paris. Depuis 2007, la Communauté d’agglomération, en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF), a réalisé la plantation de 2413 arbres. Symboliquement, chaque arbre planté représente un bébé né l’année précédente et habitant les 6 communes du territoire. Cette année, 1072 arbres supplémentaires seront plantés. Val-et-Forêt s’associe à un projet d’enrichissement d’une parcelle de la Forêt située à Saint-Prix avec la plantation de diverses essences précieuses. Cette diversification du peuplement forestier, actuellement composé de châtaigniers, présente d’autant plus un intérêt au plan de la biodiversité que cette parcelle est incluse dans une réserve biologique.

Pour cette opération, Val-et-Forêt finance à la fois l’achat des plants, les travaux de plantation initiaux mais aussi les travaux d’entretien.

La brigade équestre

L’ONF, établissement public chargé de la gestion des forêts publiques, assure 3 principales missions : la production de bois, l’accueil du public et la protection du territoire de la forêt.
C’est pour assurer ces deux dernières missions que l’ONF a décidé en 2003 de mettre en place des brigades équestres.

Ainsi sur la Forêt domaniale de Montmorency qui représente 2200 hectares, la brigade réalise des patrouilles les mercredis de 13h30 à 18h30 et les week-ends et jours fériés de 8h30 à 18h30. Cette action est financée par les communes limitrophes à la Forêt de Montmorency, le Conseil général et la Communauté d’agglomération Val-et-Forêt.